Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le référendum écossais, sujet sensible pour les médias britanniques

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : s'allier avec l'Iran ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée-Bissau : le président Vaz limoge le chef de l'armée

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : la force de l'ONU prend le relais de la force africaine

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Vote de confiance : une victoire à l'arrachée pour Manuel Valls ?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Une coalition internationale contre les jihadistes

En savoir plus

FOCUS

Référendum en Écosse : le poids des indécis

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Mange tes morts", une plongée dans l’univers des gitans

En savoir plus

  • Référendum en Écosse : la presse britannique veut sauver l'Union

    En savoir plus

  • L’Australie déjoue des meurtres projetés par l’État islamique

    En savoir plus

  • Ajax - PSG : Lucas reconnaît avoir fait "une erreur"

    En savoir plus

  • Une volontaire française de MSF contaminée par Ebola au Liberia

    En savoir plus

  • Ukraine - Russie : Vladimir Poutine a-t-il remporté son bras de fer ?

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Élections en Tunisie : et revoilà les "amis" de Ben Ali

    En savoir plus

  • Des jihadistes enlèvent un soldat libanais près de la frontière syrienne

    En savoir plus

  • Nigeria : au moins dix morts dans une attaque contre une université

    En savoir plus

  • Un rapport dissèque les sommes records mises de côté par les entreprises

    En savoir plus

  • Ebola : l'épidémie pourrait avoir un impact économique "catastrophique"

    En savoir plus

  • Vidéo : l'épidémie d'Ebola menace la Centrafrique

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

  • Barack Obama appelle le monde à "agir vite" face à Ebola

    En savoir plus

  • La première tranche de l'impôt sur le revenu bientôt supprimée ?

    En savoir plus

  • Premières élections démocratiques aux îles Fidji depuis 2006

    En savoir plus

EUROPE

Zapatero dissout le Parlement et annonce des législatives anticipées

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/09/2011

Le chef du gouvernement espagnol a dissous le Parlement, prélude aux élections législatives anticipées qui se tiendront le 20 novembre. Réclamé par la droite, le scrutin était initialement prévu en mars 2012.

AFP - Le chef du gouvernement espagnol, José Luis Rodriguez Zapatero, a convoqué officiellement lundi les élections législatives anticipées pour le 20 novembre et la campagne électorale aura lieu du 4 au 18.

Une fois le résultat connu, les deux nouvelles chambres parlementaires seront constituées le 13 décembre, selon le calendrier décidé lors d'un Conseil des ministres extraordinaire.

"Aujourd'hui, ce n'est pas le jour du bilan", a déclaré lors d'une conférence de presse M. Zapatero, qui ne se représente pas à l'issue de ses deux mandats mais a voulu "exprimer (sa) gratitude à tous les citoyens".

Le dirigeant socialiste avait décidé fin juillet d'avancer de quatre mois les élections législatives, initialement prévues en mars 2012.

Ces élections étaient réclamées avec insistance par le Parti Populaire (PP), principal parti de droite du pays, donné grand favori pour cette échéance après avoir déjà infligé une lourde défaite aux socialistes aux élections régionales du 22 mai.

Un nouveau sondage, publié lundi par le quotidien catalan El Periodico, prédit que le candidat du PP Mariano Rajoy pourrait obtenir une majorité absolue encore plus forte que celle remportée par José Maria Aznar en 2000.

Selon ce sondage, le parti socialiste PSOE récolterait le pire résultat de son histoire avec 31,4% des voix, tandis que le PP raflerait 46,1% des suffrages.

Le parti au pouvoir a vu son impopularité grimper au rythme des nombreuses mesures de rigueur qu'il a dû prendre depuis 2010, face à une économie ébranlée par la crise et l'éclatement de la bulle immobilière.

Interrogé sur l'éventualité de nouvelles mesures de ce genre d'ici les élections, M. Zapatero a reconnu l'existence d'un "contexte européen difficile, en raison de l'incertitude autour de la Grèce, mais notre prévision est que la crédibilité de l'Espagne sur les marchés internationaux, face aux institutions internationales, s'est renforcée".

"C'est pourquoi nous ne voyons pas actuellement (...) la nécessité d'adopter une quelconque mesure significative de caractère économique", a-t-il assuré, ajoutant que "si cela était nécessaire, sans aucun doute nous le ferions".

 

Première publication : 27/09/2011

  • ESPAGNE

    Zapatero annonce la tenue d'élections anticipées le 20 novembre

    En savoir plus

  • ESPAGNE

    Les "indignés" espagnols réinvestissent la Puerta del Sol

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)