Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Nous sommes arrivés à un moment où il n’y a plus de débat démocratique ni de dialogue social »

En savoir plus

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

REVUE DE PRESSE

REVUE DE PRESSE

Dernière modification : 28/09/2011

"Après la révolution du jasmin, l'amertume"

Presse internationale, Mercredi 28 septembre. A voir dans la presse internationale ce matin, les déceptions des Tunisiens, neuf mois après la chute de Ben Ali, une interview de Benjamin Netanyahou au Jerusalemn Post, le procès du médecin de Michael Jackson, et le Dalaï Lama.

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
On commence cette revue de presse internationale avec The Independent, qui revient sur la situation en Tunisie, à un mois de l’élection de l’assemblée constituante.
 
C’est une élection qui s’annonce comme le premier véritable test du printemps arabe, mais force est de le constater, écrit le journal, neuf mois après la chute de l'ex-président Ben Ali, la révolution a laissé place à l’amertume dans le pays où est né le printemps arabe.
Le reporter de The Independent a rencontré la mère de  Mohammed Bouazizi, ce jeune homme de 26 ans, qui en s’immolant avait déclenché la révolte des Tunisiens. Manoubia Bouazizi a quitté Sidi Bouzid et parle aujourd’hui de son fils comme d’un martyr qui s’est sacrifié pour la justice et pour la Tunisie.
Mais à Sidi Bouzid, la plaque à son nom a été décrochée, la femme policier qui avait été accusée de l’avoir giflé et provoqué son geste est sortie de prison.
A Sidi Bouzid, raconte le reporter, d’autres martyrs ont succédé à Mohammed Bouazizi – un jeune garçon de 14 ans assassiné durant une manifestation, un homme tué au commissariat après avoir menacé d’exposer des cas de corruption; et ses habitants disent qu’après avoir été à l’origine du printemps arabe, les Tunisiens n’ont finalement reçu qu’une petite tape sur la tête de la part de l’Europe et des Etats-Unis.
«Aujourd’hui, conclut un habitant, les choses sont aussi mauvaises qu’elles l’étaient avant la révolution».
 
A noter aussi ce matin, l’interview accordée par Benjamin Netanyahou au Jerusalem Post pour expliquer sa décision d’autoriser 1100 nouveaux logements pour colons à Jérusalem Est.
C’est un long entretien dans lequel le premier ministre israélien explique qu’il n’a pas l’intention de décréter un nouveau gel de la colonisation en Cisjordanie pour convaincre les Palestiniens de revenir aux négociations.
«Nous avons déjà donné», dit-il. Quant à ce nouveau projet de logements, il déclare qu’il ne compte pas intervenir : «Je ne pense pas qu’il y ait quelque chose de nouveau. Nous planifions à Jérusalem, nous construisons à Jérusalem, un point c’est tout, de la même façon que les gouvernements israéliens l’ont fait depuis la fin de la guerre de 1967».
 
Et on passe en Californie, où s’est ouvert hier le procès de Conrad Murray, ce médecin accusé par la famille de Michael Jackson de lui avoir prescrit trop de médicaments et d’être à l’origine de sa mort.
C’est un procès qui doit durer au moins 5 semaines, de quoi tenir en haleine le public américain qui se passionne pour cette affaire, à lire notamment du côté du Huffington Post.
 
A lire, aussi, l’embarras du gouvernement sud-africain, accusé d’empêcher Desmond Tutu de recevoir le Dalaï Lama, rapporte The Independent.
 
Pour terminer, je vous propose de jeter un coup d’œil au Guardian, qui nous met en garde: attention aux sites de rencontre !!!
D’après une étude, ce sont 200 000 personnes qui se seraient fait escroquer par des beaux parleurs.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

24/06/2016 Brexit

Brexit : "See EU Later !"

"Out !" Les Britanniques ont voté pour la sortie de leur pays de l'Union européenne et, sans surprise, c'est le Brexit qui occupe la presse internationale, vendredi 24 juin, au...

En savoir plus

23/06/2016 Revue de presse internationale

"Independence Day ?"

Au menu de cette revue de presse internationale, jeudi 23 juin, le référendum sur le Brexit vu par la presse britannique, européenne et française.

En savoir plus

23/06/2016 Revue de presse française

"Qui est in ? Qui est out ?"

Au menu de cette revue de presse française, jeudi 23 juin, l’autorisation finalement accordée par le gouvernement aux syndicats de manifester aujourd’hui contre la Loi travail,...

En savoir plus

22/06/2016 Revue de presse internationale

"La reine, Beckham, et le Brexit"

Au menu de cette revue de presse internationale, mercredi 22 juin, les révélations du Monde sur la façon dont le groupe Lafarge a indirectement contribué au financement du groupe...

En savoir plus

22/06/2016 Revue de presse française

"Un, deux, trois, soleil"

Au menu de cette revue de presse française, mercredi 22 juin, la poursuite du bras de fer entre une partie des syndicats et le gouvernement, qui hésite toujours à interdire les...

En savoir plus