Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • Ligue 1 : au Parc des Princes, Lyon tient tête au Paris-SG

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

Economie

Amazon lance à son tour sa tablette multimédia, le Kindle Fire

Vidéo par Claire BONNICHON

Texte par Dépêche

Dernière modification : 29/09/2011

Amazon a annoncé mercredi l'arrivée sur le marché de sa première tablette multimédia : le Kindle Fire, vendu moitié moins cher que son concurrent direct, l'iPad. Les premiers modèles seront en vente à compter du 15 novembre aux États-Unis.

AFP - Le groupe internet Amazon a présenté mercredi sa première tablette multimédia, le Kindle Fire, vendue moitié moins cher que le leader du marché, l'iPad d'Apple, dont il s'annonce comme un concurrent crédible.

Vendu 199 dollars (contre au moins 499 dollars pour un iPad) à compter du 15 novembre, exclusivement aux Etats-Unis dans un premier temps, le Kindle Fire s'inscrit dans la gamme des liseuses Kindle qu'Amazon décline depuis quatre ans. Mais il dépasse largement le domaine de la lecture: on peut aussi s'en servir pour regarder des films, écouter de la musique, naviguer sur le web etc.

"Ce sont des produits de luxe à des prix non luxueux", a souligné le PDG et fondateur d'Amazon Jeff Bezos, précisant que son groupe était en train de fabriquer "des millions de ces appareils".

Amazon n'a pas fait mystère du fait que son Kindle Fire répondait à sa stratégie de distributeur numérique: "nous nous sommes demandés s'il y avait une façon de rassembler dans un seul produit tout ce que nous offrons, sous une forme que les clients adoreront", a expliqué M. Bezos.

Amazon vend très certainement cet appareil à perte, en dépit de quelques compromis sur la performance comme l'absence de caméra. Mais c'est pour le groupe une façon de pousser la vente des livres, films et musiques en ligne, pour les droits d'exploitation desquels le groupe a "budgété des centaines de millions de dollars", selon M. Bezos.

Cette stratégie a déjà marché au-delà de toute espérance avec les livres, Amazon vendant désormais plus de titres numériques que d'ouvrages sur papier grâce à sa liseuse Kindle.

Les possesseurs du Kindle Fire, connecté au wifi et au réseau de téléphonie mobile, pourront accéder aux millions de livres de la librairie numérique Kindle, aux 11.000 films et émissions de télévisions offerts par Amazon en flux continu et en téléchargement, aux 17 millions de chansons de sa boutique en ligne, à ses jeux, etc.

Un film pourra être consommé moins d'une minute après avoir été commandé: la diffusion en streaming débutera durant l'opération de téléchargement. La capacité de stockage de 8 gigaoctets devrait permettre de conserver une dizaine de films téléchargés - mais le système de stockage en ligne lancé par Amazon permet d'accéder à une vidéothèque ou discothèque virtuelle bien plus vaste.

Amazon a conçu pour cet appareil un nouveau navigateur baptisé Amazon Silk spécialement adapté à la navigation sur appareil nomade, en exploitant la puissance des serveurs d'Amazon pour anticiper le comportement des mobinautes.

Le Kindle Fire a un écran plus petit que l'iPad, 7 pouces (17,8 cm) contre 9,7 (24,6 cm), mais il est aussi nettement plus léger (414 grammes contre 601 grammes). Sa batterie, d'une autonomie de 7 à 8 heures (contre 10 heures pour l'iPad), est moins puissante.

Ce nouvel appareil est désormais l'objet le plus luxueux d'une gamme lancée en 2007 dont le modèle d'entrée de gamme, une liseuse en noir et blanc lancée simultanément au Royaume-Uni et en Allemagne, voit son prix rabaissé à 79 dollars. Un nouveau modèle tactile coûte de 99 à 149 dollars.

"Beaucoup de clients vont acheter tous ces appareils", vu leur complémentarité et leur prix modeste, a assuré Dave Limp, vice-président de l'activité Kindle.

Avec sa tablette, Amazon se lance sur un terrain où les concurrents d'Apple ont obtenu au mieux un timide succès, de Samsung à Motorola ou Research in Motion, alors que Hewlett-Packard a carrément décidé en août d'arrêter sa tablette TouchPad au bout de sept semaines.

"Amazon va vendre des millions de tablettes", a prédit l'analyste Sarah Rotman Epps, de Forrester Research, surprise par le prix bas mais aussi la sortie tardive de l'appareil.

Pour elle, "la place d'Apple comme leader du marché est assurée (ndlr: 78% du marché en 2011 pour le cabinet eMarketer), mais Amazon sera un solide numéro deux, et nous n'attendons pas d'autre concurrent sérieux sur les tablettes avant le lancement de celles sous Windows 8", le prochain système d'exploitation que doit lancer Microsoft.

Première publication : 28/09/2011

  • TECHNOLOGIES

    Apple s'apprête à dévoiler son nouvel iPhone... ou plus si affinités

    En savoir plus

  • INTERNET

    Facebook révolutionne le profil de ses utilisateurs

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)