Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

UNE SEMAINE DANS LE MONDE (PARTIE 1)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

UNE SEMAINE DANS LE MONDE (PARTIE 2)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Paris, capitale de l'art contemporain

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Beyrouth des arts, avec Nadine Labaki (partie 1)

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Beyrouth des arts (partie 2)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Calais, ville de toutes les tensions

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

"Kazakhgate" : un nouveau pavé dans la mare de Nicolas Sarkozy ?

En savoir plus

#ActuElles

Le sexe féminin : un enjeu politique ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Relance dans la zone euro : bientôt un accord sur l'investissement ?

En savoir plus

Sports

Euro-2012 : Gomis réintègre les Bleus pour affronter l'Albanie et la Bosnie

Texte par Dépêche

Dernière modification : 29/09/2011

Le sélectionneur Laurent Blanc a décidé de rappeler le Lyonnais Bafétimbi Gomis pour les deux prochains matchs des Bleus contre l'Albanie et la Bosnie (groupe D des qualifications de l'Euro-2012). Il n'avait plus été retenu depuis 2009.

AFP - L'attaquant de Lyon Bafetimbi Gomis est la seule nouveauté dans la liste dévoilée jeudi par Laurent Blanc en vue des matches décisifs de l'équipe de France dans les qualifications à l'Euro-2012 contre l'Albanie (7 octobre) et la Bosnie (11 octobre) au Stade de France.


Actuel co-meilleur buteur de L1 (6 buts), Gomis (5 sélections en A, 2 buts) n'avait plus été sélectionné depuis le 14 octobre 2009, sous l'ère Raymond Domenech. L'attaquant de Lyon remplace logiquement Guillaume Hoarau (Paris SG), opéré d'une épaule et en convalescence.

Pour le reste, dans cette liste de 24 joueurs, le sélectionneur des Bleus, qui fait de la "logique de groupe" son credo, n'a pas dévié de ce principe au moment où les Français jouent leur survie, et a fait dans le classique.

Sur le front offensif, l'indisponibilité d'Hoarau a libéré une place pour Gomis. Ce dernier aligne les bonnes performances depuis le début de la saison, que ce soit en L1, où il occupe le sommet du classement des meilleurs buteurs en compagnie d'Alain Traoré d'Auxerre (6 buts tous deux), ou en Ligue des champions, où il a marqué un premier but précieux mardi soir face au Dinamo Zagreb (2-0).

Gomis, surnommé "La Panthère" quand il jouait à Saint-Etienne, a donc convaincu Blanc, qui attendait confirmation de cet attaquant.

"Qu'il continue de faire le début de championnat qu'il fait et il ne sera pas loin de l'équipe de France, avait déclaré le +Président+ à propos de Gomis lors du dernier rassemblement. Après, on ne peut pas juger de la forme du moment en trois matches. Sinon, la sélection va changer beaucoup. On n'est pas là pour essayer. Il y aura d'autres matches pour récompenser des joueurs qui font une bonne saison". Le sélectionneur a tenu parole.

Djibril Cissé en fait encore les frais

Gomis est aujourd'hui sans conteste l'un des attaquants français les plus en forme et mérite de retrouver les Bleus aux côtés des trois indéboulonnables en attaque de l'équipe de France, Benzema, touché à priori sans gravité à l'adducteur gauche mardi en Ligue des champions, Gameiro et Rémy.

Sa puissance et sa capacité à jouer dos au but pourraient être très utiles aux Tricolores, qui risquent d'être confrontés à des défenses regroupées contre l'Albanie et la Bosnie.

Ce retour est en tout cas une belle revanche pour le Lyonnais, élu de dernière minute pour l'Euro-2008 et qui n'a plus été convoqué en équipe de France depuis 2009.

Un rappel dont Djibril Cissé fait donc encore les frais. Le nouvel attaquant de la Lazio Rome, efficace en début de saison, frappait à nouveau à la porte des Bleus, mais est donc victime de la convocation du Lyonnais, qui lui avait déjà barré in extremis la route de l'Euro en 2008.

En dehors de Gomis, Laurent Blanc n'a donc pas innové, lui qui se méfie de "la forme du moment".

Même si Alou Diarra ne fait pas un grand début da saison à Marseille, le sélectionneur n'a pas voulu se passer des services d'un de ses plus fidèles lieutenants, capitaine officieux des Bleus. D'autant que les possibilités ne sont pas forcément légion au poste de milieu défensif.

En défense, Blanc ne peut pas récupérer Mexès, encore trop juste (il a repris mercredi la compétition avec la réserve de l'AC Milan), ni Sakho (cuisse). Il fait confiance aux "axiaux" habituels (Rami, Abidal --qui peut jouer sur un côté ou dans l'axe-- Kaboul et Koscielny) et n'a donc pas appelé Varane, 18 ans, en dépit de ses prouesses actuelles avec le Real Madrid.

 

Première publication : 29/09/2011

  • FOOTBALL

    Euro-2012 : La France mise sur Benzema et Nasri pour battre l'Albanie

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Franck Ribéry de retour en équipe de France contre l'Albanie et la Roumanie

    En savoir plus

  • BASKET-BALL

    Cinq sur cinq pour les Bleus en préambule de l'Euro

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)