Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • L'Allemagne est championne du monde pour la 4e fois de son histoire

    En savoir plus

  • Les civils fuient leurs habitations dans le nord de la bande de Gaza

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Gallopin endosse le premier maillot jaune français

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Décès du célèbre chef d’orchestre américain Lorin Maazel

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

Economie

Quand François Hollande "spamme" sur Twitter

©

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 29/09/2011

À peine le deuxième débat de la primaire socialiste était-il fini que l'équipe de campagne de François Hollande inondait Twitter d'un même message. Une technique de comm' qui n'est pas sans risques...

C’est le bug numérique du deuxième débat entre les candidats à l’investiture socialiste pour l’élection présidentielle de 2012. Quelques minutes après la fin de l’émission sur iTélé mercredi, @fhollande envahit le fil Twitter d’un grand nombre d’internautes français, à l’insu - ou presque - du plein gré de ceux qui ont re-posté un message écrit par l’équipe de communication du favori actuel du Parti socialiste (PS).

“Au lendemain des primaires, il faudra rassembler les socialistes, rassembler la gauche, et rassembler les Français”, peut-on lire des centaines de fois sur le célèbre réseau de microblogging. Cet art de la répétition à outrance qui confine au spam est le résultat d’une fonction particulière du site toushollande.fr.

"Faux pas"

Il est en effet possible depuis ce site de rejoindre le comité de soutien numérique du candidat Hollande en enregistrant son compte Twitter. Une démarche qui comporte un dommage collatéral de taille : l’équipe de campagne de l’ex-secrétaire du PS reçoit le droit d'utiliser ces comptes Twitter pour poster des messages, comme l’explique Vincent Glad, journaliste à Slate.fr, qui a levé, mercredi soir, ce lièvre 2.0. C’est ce que les “hollandistes” ont fait après le débat, transformant tous ces "e-sympathisants" en robots relayant automatiquement le message de leur candidat.

“C’est clairement un faux pas de François Hollande, juge David Réguer, directeur de l'agence de communication digitale RCA et auteur de “E-reputation, manager sa réputation à l’heure du digital” (éd. Dunod, 2011). Les personnes qui utilisent Twitter ne sont pas comme les spectateurs de TF1, ils vont décrypter très vite ce genre de manipulation et y réagir”, assure ce spécialiste qui souligne que sur les réseaux sociaux, il faut avant tout savoir se montrer authentique et humain.

Hollande, UMP, même combat ?

Seul avantage de cette opération matraquage : “Tout le monde est au courant que François Hollande essaie d’utiliser Internet pour faire passer son message, c’est déjà ça”, reconnaît David Réguer.

Mais, dans cette affaire, le candidat a surtout brouillé son image politique. “François Hollande essaie de se présenter comme l’anti-Sarkozy aussi bien dans le message que dans la construction de son personnage politique, et là il utilise les mêmes techniques que les jeunes UMP”, rappelle David Réguer.

Les Jeunes Populaires utilisent depuis cette été une technique similaire, comme l’a révélé en août le site de l’hebdomadaire français Le Nouvel Observateur. De leur côté, les gourous du Web du parti présidentiel ont mis au point l'outil Twitpop qui “peut utiliser le compte Twitter de ceux qui s’y inscrivent pour tweeter des messages mis au pot commun par les 'twitpopeurs'", explique Le Nouvel Observateur.

Première publication : 29/09/2011

  • PRIMAIRE SOCIALISTE

    Les six candidats affichent leurs divergences lors du deuxième débat

    En savoir plus

  • PRIMAIRE SOCIALISTE

    Six candidats à l’investiture socialiste pour la présidentielle de 2012

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)