Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Des internautes juifs et arabes se mobilisent pour la paix

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Apple mise sur la Chine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Radical"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza: des morts trop télégéniques

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique - forum pour la paix : comment relever le défi de la réconciliation nationale ?

En savoir plus

DÉBAT

Ukraine - l'UE contre la Russie : les "mistral" plus forts que les sanctions ?

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 2)

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 1)

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le Festival de Carthage souffle ses 50 bougies !

En savoir plus

  • Vente du Mistral à la Russie : Fabius invite Cameron à balayer devant sa porte

    En savoir plus

  • MH17 : jour de deuil aux Pays-Bas, Washington évoque une "erreur" de tir

    En savoir plus

  • Vidéo : à Khan Younès, les cortèges funéraires se succèdent

    En savoir plus

  • Infographie : l'ultime voyage controversé du Costia Concordia

    En savoir plus

  • Tour de France : Thibaut Pinot, une dose de "combativité", une dose de "déconne"

    En savoir plus

  • Plusieurs compagnies aériennes annulent leurs vols vers Israël

    En savoir plus

  • Violences à Sarcelles : quatre personnes condamnées à de la prison ferme

    En savoir plus

  • Gaza : "Nous devons aller jusqu'au bout de la mission", prévient Israël

    En savoir plus

  • Les négociations de paix en Centrafrique tournent court à Brazzaville

    En savoir plus

  • Londres relance l'enquête sur la mort de l'ex-espion russe Litvinenko

    En savoir plus

  • Les télévisions libanaises unissent leur voix pour soutenir Gaza

    En savoir plus

  • Le FBI accusé de transformer des citoyens musulmans en terroristes

    En savoir plus

  • Présidentielle indonésienne : victoire du réformateur Joko Widodo

    En savoir plus

  • Transferts : le Colombien James Rodriguez quitte Monaco pour le Real Madrid

    En savoir plus

  • Dunga sélectionneur : le manque d’imagination du football brésilien

    En savoir plus

Asie - pacifique

L'assassin du gouverneur du Pendjab écope de la peine de mort

Vidéo par Florence THOMAZEAU

Texte par Dépêche

Dernière modification : 01/10/2011

La justice pakistanaise a condamné samedi Mumtaz Qadri (photo), l'assassin du gouverneur du Pendjab, à la peine capitale. Ce policier islamiste avait réagi aux critiques du gouverneur sur la loi punissant le blasphème de la peine de mort.

AFP - Un policier qui avait assassiné le gouverneur du Penjab (est du Pakistan) pour avoir critiqué la loi pakistanaise punissant le blasphème de la peine de mort a été condamné samedi à la peine capitale par un tribunal, selon un de ses avocats.

"La cour a infligé la peine de mort à mon client", Mumtaz Qadri, a déclaré Me Shuja-ur-Rehman, l'un des défenseurs du policier, joint au téléphone par l'AFP à l'issue d'un procès à huis clos présidé par le juge Prevez Ali Shah dans l'enceinte de la prison Adiyala, à Rawalpindi (Penjab, est).

Mumtaz Qadri, policier d'élite qui faisait partie de l'escorte du gouverneur Salman Taseer, avait à répondre de deux chefs d'inculpation: acte de terrorisme et meurtre.

Il avait reconnu avoir criblé de balles le gouverneur le 4 janvier dans une rue d'Islamabad parce qu'il avait critiqué la loi punissant théoriquement le blasphème de la peine de mort en République islamique du Pakistan.

Quand elle est prononcée pour ce motif, la peine capitale n'est jamais appliquée ou commuée en appel à une peine de prison. Mais de nombreux condamnés, musulmans ou chrétiens croupissent en détention ou sont tués par leurs geôliers ou par des extrémistes dans la rue à peine sortis de prison.

A l'annonce du verdict, des dizaines de personnes rassemblées devant la prison ont scandé des slogans favorables à Qadri, selon un photographe de l'AFP sur place.

L'avocat du policier a indiqué qu'il allait faire appel du jugement frappant son client, également condamné à une amende de 200.000 roupies (2.300 USD).

La mort du gouverneur Taseer avait constitué l'assassinat politique le plus spectaculaire depuis celui de l'ancien Premier ministre Benazir Bhutto en décembre 2007.

Salman Taseer avait apporté son soutien à une chrétienne, Asia Bibi, condamnée en novembre 2010 à la peine de mort pour avoir "insulté" le prophète Mahomet, selon ses accusateurs.

Le 2 mars le ministre chrétien des Minorités religieuses, Shahbaz Bhatti, a été tué pour le même motif par des inconnus qui ont fait feu sur sa voiture.

La famille du gouverneur a entre-temps reçu de nombreuses menaces de mort. Son fils, Shahbaz Taseer, a été enlevé le 26 août par des inconnus à Lahore, la capitale du Penjab (est), et on est sans nouvelles de lui depuis.

Confronté à l'agitation islamiste, le gouvernement a indiqué qu'il n'avait aucune intention d'amender la loi sur le blasphème.

Première publication : 01/10/2011

  • PAKISTAN

    Le gouverneur Salman Taseer, critique acharné de l'islamisme

    En savoir plus

  • PAKISTAN

    Le gouverneur du Pendjab assassiné par son garde du corps

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)