Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Université d'été du PS : militants désorientés recherchent parti unifié

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Google fait décoller le rêve des drones livreurs

    En savoir plus

  • L'Ukraine va lancer les procédures d'adhésion à l'Otan

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

  • Nintendo renouvelle sa gamme de consoles portables

    En savoir plus

  • Maroc : une autoroute bloquée 14 jours pour tourner "Mission : Impossible 5"

    En savoir plus

  • Golan : 43 Casques bleus pris en otage, la force onusienne prête à se défendre

    En savoir plus

  • Judo : la Française Audrey Tcheuméo laisse filer la médaille d'or

    En savoir plus

  • Ligue Europa : fortunes diverses au tirage pour Lille, Saint-Étienne et Guingamp

    En savoir plus

  • Isolés, les pays touchés par Ebola peinent à faire face à l'épidémie

    En savoir plus

  • Quand le Canada et la Russie jouent les profs de géographie sur Twitter

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Dans un climat tendu, le PS ouvre son université d'été

    En savoir plus

  • L'Occident dénonce l'incursion "évidente" de la Russie en Ukraine

    En savoir plus

Asie - pacifique

L'assassin du gouverneur du Pendjab écope de la peine de mort

Vidéo par Florence THOMAZEAU

Texte par Dépêche

Dernière modification : 01/10/2011

La justice pakistanaise a condamné samedi Mumtaz Qadri (photo), l'assassin du gouverneur du Pendjab, à la peine capitale. Ce policier islamiste avait réagi aux critiques du gouverneur sur la loi punissant le blasphème de la peine de mort.

AFP - Un policier qui avait assassiné le gouverneur du Penjab (est du Pakistan) pour avoir critiqué la loi pakistanaise punissant le blasphème de la peine de mort a été condamné samedi à la peine capitale par un tribunal, selon un de ses avocats.

"La cour a infligé la peine de mort à mon client", Mumtaz Qadri, a déclaré Me Shuja-ur-Rehman, l'un des défenseurs du policier, joint au téléphone par l'AFP à l'issue d'un procès à huis clos présidé par le juge Prevez Ali Shah dans l'enceinte de la prison Adiyala, à Rawalpindi (Penjab, est).

Mumtaz Qadri, policier d'élite qui faisait partie de l'escorte du gouverneur Salman Taseer, avait à répondre de deux chefs d'inculpation: acte de terrorisme et meurtre.

Il avait reconnu avoir criblé de balles le gouverneur le 4 janvier dans une rue d'Islamabad parce qu'il avait critiqué la loi punissant théoriquement le blasphème de la peine de mort en République islamique du Pakistan.

Quand elle est prononcée pour ce motif, la peine capitale n'est jamais appliquée ou commuée en appel à une peine de prison. Mais de nombreux condamnés, musulmans ou chrétiens croupissent en détention ou sont tués par leurs geôliers ou par des extrémistes dans la rue à peine sortis de prison.

A l'annonce du verdict, des dizaines de personnes rassemblées devant la prison ont scandé des slogans favorables à Qadri, selon un photographe de l'AFP sur place.

L'avocat du policier a indiqué qu'il allait faire appel du jugement frappant son client, également condamné à une amende de 200.000 roupies (2.300 USD).

La mort du gouverneur Taseer avait constitué l'assassinat politique le plus spectaculaire depuis celui de l'ancien Premier ministre Benazir Bhutto en décembre 2007.

Salman Taseer avait apporté son soutien à une chrétienne, Asia Bibi, condamnée en novembre 2010 à la peine de mort pour avoir "insulté" le prophète Mahomet, selon ses accusateurs.

Le 2 mars le ministre chrétien des Minorités religieuses, Shahbaz Bhatti, a été tué pour le même motif par des inconnus qui ont fait feu sur sa voiture.

La famille du gouverneur a entre-temps reçu de nombreuses menaces de mort. Son fils, Shahbaz Taseer, a été enlevé le 26 août par des inconnus à Lahore, la capitale du Penjab (est), et on est sans nouvelles de lui depuis.

Confronté à l'agitation islamiste, le gouvernement a indiqué qu'il n'avait aucune intention d'amender la loi sur le blasphème.

Première publication : 01/10/2011

  • PAKISTAN

    Le gouverneur Salman Taseer, critique acharné de l'islamisme

    En savoir plus

  • PAKISTAN

    Le gouverneur du Pendjab assassiné par son garde du corps

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)