Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • Les candidats à la présidentielle afghane acceptent de partager le pouvoir

    En savoir plus

  • Le cessez-le-feu en Ukraine n’a encore rien d’effectif, selon l'Otan

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

SPORT

L'Australie domine la Russie mais compte ses blessés

Texte par Dépêche

Dernière modification : 01/10/2011

Les Wallabies ont largement dominé le XV russe (68-22) lors de leur dernier match de poule. Quasiment certains de jouer les quarts, les Australiens ont toutefois perdu nombre de leurs joueurs dont l'arrière Kurtley Beale.

REUTERS - L'équipe d'Australie a facilement dominé samedi la Russie 68-22 (47-5 à la mi-temps) dans la poule C de la Coupe du monde de rugby.

Les Wallabies doivent faire avec de nombreuses blessures depuis le début de la compétition. A Nelson, l'entraîneur Robbie Deans compose avec de nouvelles défections comme celle de l'arrière Kurtley Beale et, faute d'alternative, choisit d'aligner à l'aile un troisième ligne en la personne de Radike Samo.

Pour éviter tout nouveau désagrément dans ce domaine, le mieux pour les Wallabies est de jouer à 100%.

Le début de match tourne vite à la démonstration australienne avec cette sensation d'assister à l'envi à la même action. Coup de renvoi russe, récupération australienne par Drew Micthell, une percussion au centre d'un avant en l'occurrence Nathan Sharpe, et les trois-quarts se lancent pour un essai irrémédiable.

L'Australie répète ses gammes dans un match de Coupe du monde face à des Russes apathiques et marque quatre essais en moins d'un quart d'heure. Dans un stade champêtre, cadre idéal pour le spectacle, le match est atypique. Les Australiens remontent le terrain comme bon leur semble, le flanker David Pocock, de retour de blessure, inscrivant un doublé.

La rencontre est même trop facile pour les trois-quarts James O'Connor, Drew Mitchell et Adam Ashley-Cooper qui font étalage de leur technique individuelle: prise de balle, accélération, jeu après contact. Les Russes ont toujours un temps de retard, et courent indéfiniment après un ballon qu'ils ne verront guère en première mi-temps.

Mais ces derniers sauvent l'honneur en première mi-temps par un essai de Vladimir Ostroushko.

47-5 à la pause, la pluie vient quelque peu soulager les douleurs russes. Le crachin de Nelson ralentit logiquement le jeu et les Russes font de meilleurs opposants dans une deuxième mi-temps jouée sur un rythme beaucoup plus calme que la première.

Mieux, ils arrivent à enchaîner des temps de jeu qui surprennent les Wallabies. Denis Simplikevich se montre opportuniste en interceptant une passe adverse pour le deuxième essai russe quand Konstantin Rachkov s'arrache à quelques mètres de l'en-but adverse pour aplatir le troisième essai de son équipe.

Les Australiens gèrent et lèvent subitement le pied, douchés sans doute par la blessure de Drew Mitchell, foudroyé en pleine course sur son aile.

Les Wallabies s'imposent avec aisance 68-22 mais semblent toujours aussi fragiles physiquement. Désormais leur seule préoccupation est de récupérer le plus grand nombre de blessés qui se sont accumulés ces dernières semaines et lancer enfin leur Coupe du monde.

Première publication : 01/10/2011

  • COUPE DU MONDE DE RUGBY 2011

    Le XV irlandais domine la Russie

    En savoir plus

  • COUPE DU MONDE DE RUGBY 2011

    Première victoire italienne, premiers essais russes

    En savoir plus

  • COUPE DU MONDE DE RUGBY

    L'Irlande prend l'Australie de court

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)