Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le Malien Birama Sidibé candidat à la présidence de la Banque africaine de développement

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Loi santé : ce qui va changer

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Serge Atlaoui condamné à mort : La France peut-elle faire pression ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Migrants en Méditerranée, sans stratégie face au drame l'Europe mise en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Émission spéciale : Marseille, le renouveau ?

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : sur les traces du réalisateur Henri Verneuil, réfugié arménien

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Génocide arménien, cent ans après déni et mémoire continuent de se côtoyer

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Léa Drucker

En savoir plus

TECH 24

Numérique : tout pour la musique

En savoir plus

SPORT

Le XV de France se qualifie en quarts de finale sans gloire

Texte par Dépêche

Dernière modification : 01/10/2011

Dépassés physiquement, techniquement et mentalement par des Tongiens survoltés, les Français perdent leur second match de poule (19-14) mais se qualifient tout de même en quarts de finale. Ils retrouveront l' Angleterre.

AFP - Le XV de France, complètement amorphe et débordé dans tous les secteurs de jeu, a livré sa plus mauvaise prestation depuis de nombreuses années face aux Tonga samedi à Wellington (19-14) et devra intégralement reprendre sa copie pour rivaliser avec l'Angleterre samedi prochain en quart de finale du Mondial.

Coupable de nombreuses approximations contre le Japon (47-21) et le Canada (46-19) et de flagrantes erreurs défensives face à la Nouvelle-Zélande (17-37), la France a littéralement touché le fond face aux Tongiens, pourtant adversaire d'un faible calibre.

Hormis sur l'essai de Vincent Clerc dans les ultimes secondes, toutes les offensives ont été gâchées par d'innombrables fautes. Les joueurs ont donné l'impression d'être perdus sur le terrain, sans guide et sans repère.

Aussi, de nombreuses passes n'ont pas trouvé preneur et le jeu au pied a été utilisé à contre-sens, souvent en désespoir de cause.

Armes récurrentes du XV de France, la touche et la mêlée n'ont pas constitué les rampes de lacement attendues.

En concédant onze pénalités --huit pour les Tongiens-- dont un plaquage dangereux du centre Fabrice Estebanez exclu dix minutes, les Français ont également fait preuve d'une grande indiscipline qui aurait pu être plus lourdement sanctionnée sans le manque de réussite de l'ouvreur adverse Kurt Morath.

Au delà de ces erreurs habituelles, les Français, à de rares exception près (Médard, Palisson, Harinordoquy), ont semblé totalement tétanisés, reculant sur les impacts, et ne parvenant à franchir qu'à deux reprises la défense tongienne. Sans oublier, pour compléter le catalogue, des fautes élémentaires en défense.

"Quand on manque des plaquages à un contre un, que l'on fait des passes au sol, ce n'est pas la peine de parler de repères ou de quoi que ce soit. Pour la semaine prochaine, on va déjà se concentrer sur soi-même", a promis, dépité, le capitaine Thierry Dusautoir.




 

Première publication : 01/10/2011

  • COUPE DU MONDE DE RUGBY 2011

    Les enjeux du "killer week-end"

    En savoir plus

  • COUPE DU MONDE DE RUGBY 2011

    Après sa victoire sur les États-Unis, l'Italie se prend à rêver d'une place en quarts

    En savoir plus

  • COUPE DU MONDE DE RUGBY 2011

    Le Canada douche les espoirs du Japon

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)