Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza: les larmes d'un responsable de l'ONU

En savoir plus

DÉBAT

"Fonds vautours" en Argentine : et après le défaut de paiement ?

En savoir plus

DÉBAT

Boko Haram : une menace incontrôlable ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Quelle diplomatie économique pour la France ? Avec Hubert Védrine et Pascal Lamy

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : cohue meurtrière lors d'un concert à Conakry

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Crash du vol AH5017 : Hommage à 2 cinéastes disparus

En savoir plus

FOCUS

Birmanie : la transition démocratique piétine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les people et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Matshidiso Moeti, ancienne Directrice régionale adjointe de l'OMS pour l'Afrique

En savoir plus

  • John Kerry arrache un cessez-le-feu de 72 heures à Gaza

    En savoir plus

  • En images : rassemblement pro-Israël à Paris sous haute protection policière

    En savoir plus

  • Carte : l’opération Barkhane de l’armée française au Sahel

    En savoir plus

  • Devant les juges, Karim Wade se considère "prisonnier politique"

    En savoir plus

  • Free veut racheter T-mobile, poids lourd de la téléphonie américaine

    En savoir plus

  • Ebola : l’OMS débloque 100 millions de dollars

    En savoir plus

  • Gaza : un responsable de l'ONU fond en larmes en direct

    En savoir plus

  • Royaume-Uni : HSBC ferme les comptes de plusieurs clients musulmans

    En savoir plus

  • Ils ont fait plier l'Argentine : qui sont ces fonds "vautours" ?

    En savoir plus

  • La dissolution de la Ligue de défense juive à l’étude

    En savoir plus

  • Israël mobilise de nouveaux réservistes et obtient des munitions américaines

    En savoir plus

  • Avec "Lucy", Luc Besson domine le box-office américain

    En savoir plus

  • MH17 : les enquêteurs de l'OSCE accèdent au site du crash

    En savoir plus

  • Vidéo : reportage au cœur des tunnels creusés par le Hamas à Gaza

    En savoir plus

  • La clôture frontalière, nouvelle pomme de discorde entre le Maroc et l’Algérie

    En savoir plus

  • Moscou condamné à verser 1,86 milliard d'euros aux ex-actionnaires de Ioukos

    En savoir plus

  • Mort de Paul Jean-Ortiz, conseiller diplomatique de François Hollande

    En savoir plus

EUROPE

Athènes n'atteindra pas ses objectifs de déficit public en 2011 et 2012

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Dépêche

Dernière modification : 03/10/2011

La Grèce a confirmé qu'elle ne serait pas en mesure d'atteindre les objectifs fixés par ses bailleurs de fonds. Son déficit devrait atteindre 8,5% du PIB en 2011 puis 6,8% en 2012, soit 0,9 puis 0,3 point de plus que les demandes de ses partenaires.

AFP - La Grèce a confirmé dimanche qu'elle n'atteindrait pas l'objectif de réduction du déficit public fixé en juin pour 2011, mais a redressé la barre par rapport au dérapage constaté en septembre par ses créanciers, après l'introduction de nouvelles mesures d'austérité.

MISE AU CHOMAGE TECHNIQUE DE 30 000 FONCTIONNAIRES

Le déficit public de la Grèce sera ramené à 8,5% du PIB en 2011 contre 10,5% en 2010, selon le projet de budget 2012 examiné en conseil des ministres dimanche soir, a indiqué le gouvernement dans un communiqué dimanche.

Ce déficit reste supérieur à l'objectif de 7,4% du PIB fixé initialement dans la loi pluriannuelle votée en juin, mais il est sensiblement meilleur que la projection faite début septembre par la troïka des créanciers d'Athènes qui s'établissait aux alentours de 9,5% du PIB.

Les responsables de la troïka (UE-FMI-BCE) chargés d'inspecter les finances publiques du pays et l'assainissement des comptes avaient quitté Athènes le 2 septembre en demandant l'introduction de nouvelles mesures correctrices afin de réduire les dépenses et d'augmenter les recettes.

"Les mesures d'austérité supplémentaires annoncées pour 2011 et 2012 équivalent à 6,6 milliards d'euros" d'économies budgétaires supplémentaires, a indiqué le ministère des Finances dans un communiqué.

En 2012, le gouvernement grec table sur une poursuite de la réduction des déficits publics, en fixant un objectif de 6,8% du PIB au lieu de 6,5% prévu en juin, soit 14,65 milliards d'euros.

La Grèce devrait ainsi dégager l'an prochain pour la première fois un excédent primaire de 3,2 milliards d'euros de ses finances publiques, hors service de la dette.

Les dérapages sont dus pour une grande part à la profonde récession dans laquelle est plongée le pays soumis à une cure d'austérité sans précédent, et qui anticipe désormais une chute de son PIB de 5,5% en 2011 au lieu du recul de 3,8% prévu en mai dernier.

Première publication : 02/10/2011

  • DETTE GRECQUE

    Sarkozy évoque une "obligation économique" à aider la Grèce

    En savoir plus

  • DETTE GRECQUE

    Nicolas Sarkozy reçoit Georges Papandréou pour s'entretenir de la dette

    En savoir plus

  • DETTE GRECQUE

    Reprise des entretiens entre la "troïka" et les autorités grecques

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)