Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REPORTERS

Argentine : le bilan Kirchner

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les "MarocLeaks" inquiètent le pouvoir marocain

En savoir plus

#ActuElles

Jouets sexistes : le marketing des fabricants en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Joyeux Noël... laïc !

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Cuba - États-Unis : la fin de la guerre froide ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La Grèce fait trembler les marchés

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La personnalité tourmentée de "Mr. Turner"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : colère à Peshawar lors des funérailles des écoliers assassinés

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande, un recentrage à gauche ?

En savoir plus

Amériques

Des centaines de manifestants anti-Wall Street arrêtés à New York

Vidéo par Emmanuel SAINT-MARTIN

Texte par Dépêche

Dernière modification : 02/10/2011

Après avoir bloqué le pont de Brooklyn à New York en guise de protestation contre les effets de la crise économique, environ 700 manifestants anti-Wall Street ont été arrêtés samedi par la police.

AFP - Quelque 700 personnes ont été arrêtées samedi à New York parce qu'elles bloquaient la circulation sur le pont de Brooklyn, provoquant sa fermeture, pour protester contre les effets de la crise économique, a annoncé la police.

Des manifestants "ont bloqué pendant deux heures la circulation sur le pont de Brooklyn, en direction de Brooklyn", a expliqué un porte-parole de la police new-yorkaise.

En dépit du caractère pacifique de la manifestation, "plus de 700 personnes ont été arrêtées. La plupart pour atteinte à l'ordre public", a-t-il précisé à l'AFP.

Certains des manifestants ont été relâchés après quelques heures tandis que d'autres devaient être détenus 24 heures ou faire l'objet de poursuites, a-t-on encore indiqué de source policière.

La manifestation avait débuté dans l'après-midi à Liberty Plaza, dans le quartier de la finance, où campent depuis deux semaines des militants du mouvement "Occupons Wall Street".

Des centaines de personnes se sont ensuite dirigées vers le pont de Brooklyn, selon la police qui a précisé que la majorité des manifestants étaient restés sur le trottoir, sans incident.

Des manifestants arboraient des pancartes écrites à la main incitant à "en finir avec la Fed", la Réserve fédérale, ou à braquer des "bombes au poivre sur Goldman Sachs", grande banque d'investissement new-yorkaise mise en cause pour son rôle dans la crise des "subprime" ou emprunts à risque, qui a dégénéré en crise économique générale en 2008.

Des militants d'"Occupons Wall Street", qui s'inspire des mouvements pro-démocratiques du printemps arabe, campent dans un parc du sud de Manhattan pour traduire leur "mécontentement provoqué par l'actuel climat politique et économique".

"Nous sommes de toutes les races, tous les sexes, toutes les croyances. Nous sommes la majorité. Nous sommes les 99%. Et, nous ne voulons plus être silencieux", ont-ils expliqué sur leur site internet.

Une manifestation dans le même esprit a également eu lieu à Boston (nord-est), aux abords des bureaux de la Bank of America. Vingt-quatre personnes ont été arrêtées. Selon les organisateurs, 3.000 personnes y ont participé.

Première publication : 02/10/2011

  • ÉTATS-UNIS

    Obama demande aux entreprises et aux plus riches de "payer leur juste part"

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Obama veut réduire le déficit américain de 3000 milliards de dollars

    En savoir plus

  • PORTUGAL

    Des milliers de Portugais manifestent contre les mesures d'austérité

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)