Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Législatives en Tunisie, la désillusion? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Législatives en Tunisie, la désillusion?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Ottawa: histoire d'une photo

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Toumani Diabaté, le maître de la kora, invité du Journal de l’Afrique

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande : une déception pour la gauche ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Kamel Mennour, galeriste

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Marie Le Guen : "Le problème, c’est l’emploi"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Un homme, une femme : la parité vue par la Génération Y

En savoir plus

POLITIQUE

Le Guen : "C’est toute l’Europe qui est malade aujourd’hui"

En savoir plus

SPORT

Lille retrouve les sommets, l'OM s'enfonce dans la crise

Texte par Dépêche

Dernière modification : 03/10/2011

En Ligue 1, le LOSC, vainqueur de Rennes (2-0), se replace dans la course à la Ligue des Champions, en embuscade à la cinquième place. L'OM, catastrophique à domicile face à Brest (1-1), reste englué dans la seconde partie de tableau.

AFP - Marseille, contraint au nul par Brest au Vélodrome (1-1), a rendu une nouvelle copie indigeste et ne décolle toujours pas alors que Lille, le champion en titre, s'est rassuré en renouant avec la victoire face à Rennes (2-0), dimanche lors de la 9e journée du Championnat de France.

L'OM est décidément incorrigible. Les troupes de Didier Deschamps, pourtant très fringants en Ligue des champions (2 matches, 2 victoires), n'en finissent pas d'enchaîner les prestations médiocres en championnat. Contre Brest, le public marseillais a eu droit à un sommet d'imprécisions et d'erreurs techniques grossières comme cette faute de main de Mandanda sur l'ouverture du score de Poyet.

Sans l'activité de Rémy, passeur, et d'Andre Ayew, buteur, Marseille n'aurait d'ailleurs sûrement pas réussi à éviter l'humiliation et peut se poser de sérieuses questions sur la suite de sa saison. Avec ce 5e nul en 9 rencontres, l'OM continue de stagner au classement (13e) et creuse encore un peu plus le gouffre qui le sépare des autre gros bras du championnat.

Le Losc en revanche respire quelque peu. Les Lillois, sans succès depuis trois matches et qui ont abandonné de nombreux points dans les dernières minutes, ont tenu bon cette fois et sont parvenus à préserver leur avance contre Rennes (7e). Ils intègrent le Top 5 (5e).

Bordeaux en plein marasme

Samedi, Montpellier (3e) et Toulouse (4e) avaient laissé passer une belle occasion de s'installer provisoirement dans le fauteuil de leader. Les Héraultais n'ont pu qu'arracher un nul miraculeux à Bordeaux (2-2) en inscrivant deux buts dans les deux dernières minutes. Insuffisant toutefois pour s'emparer de la première place. Pour Bordeaux (14e), le 130e anniversaire de sa fondation a viré au cauchemar, symbolisant le marasme actuel du club.

Toulouse a lui sombré à Sochaux (3-0), victime d'un Marvin Martin retrouvé et auteur de deux passes décisives. Une bonne nouvelle pour Laurent Blanc avant les deux matches décisifs de l'équipe de France en qualifications de l'Euro-2012 contre l'Albanie, vendredi, et la Bosnie, le 11 octobre.

L'autre bourreau des Toulousains se nomme Modibo Maïga. L'attaquant malien, banni du groupe pour avoir séché des entraînements, s'est fendu d'un beau doublé et carbure à plein régime depuis la fin de sa mise à l'écart: 4 buts en trois matches.

Cette 9e journée a également été marquée par une panne d'éclairage au stade Michel-D'Ornano de Caen. La coupure d'une douzaine de minutes, survenue à la 86e minute de jeu, a en tout cas fait beaucoup de mal aux Normands puisqu'ils ont encaissé un but dès la reprise du jeu et partagé les points avec Nice (1-1).

Première publication : 02/10/2011

  • LIGUE 1

    PSG - Lyon : Le match choc de la 9e journée

    En savoir plus

  • LIGUE 1

    Rennes rate le coche, le PSG conserve la tête du championnat

    En savoir plus

  • LIGUE 1

    Lyon et le PSG mènent, Marseille et Lille calent

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)