Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison blanche

    En savoir plus

  • Grande Guerre : les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • Sarkozy revient-il pour "tout changer" ou "se sauver" ?

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

SPORT

PSG - Lyon : Le match choc de la 9e journée

Texte par Dépêche

Dernière modification : 02/10/2011

Co-leaders de la Ligue 1 à égalité en nombre de victoires, l'Olympique lyonnais et le Paris Saint-Germain s'affrontent au Parc des Princes (à 21 h) dans le match choc de cette 9e journée de championnat.

AFP - Le choc entre le Paris SG et Lyon dimanche au Parc des Princes devrait permettre de départager les deux co-leaders de la L1, pour l'instant séparés uniquement par le fair-play, mais aussi d'en savoir plus sur la vraie valeur de deux équipes arrivées plus vite que prévu aux avant-postes.

Même nombre de points, de victoires, de buts marqués et de buts encaissés: Paris et Lyon sont à égalité parfaite avant la 9e journée et si le club parisien apparaît tout en haut du classement, une ligne au-dessus de l'OL, il le doit uniquement à sa première place au classement du fair-play dont Lyon ne figure qu'à la 4e place avec... le même nombre de points mais un carton rouge de plus.

C'est dire si cette affiche est alléchante et le Parc sera plein à craquer pour voir le premier adversaire de gros calibre défier sur ses terres le nouveau PSG.

"C'est le choc des leaders du début de championnat, un très gros match. Ce sera un match de niveau Ligue des Champions entre deux équipes qui marchent bien en ce moment", a résumé le milieu de terrain lyonnais Maxime Gonalons.

De son côté, le défenseur du PSG Diego Lugano a évoqué "un match qui vaut plus que trois points, avec une grosse charge émotionnelle autour". "Si on veut faire preuve d'ambition ensuite, il faudra le démontrer dimanche", a ajouté l'Uruguayen.

Il est tout de même un point sur lequel les deux équipes divergent, c'est sur la façon dont elles ont préparé le grand rendez-vous de dimanche.

Lyon s'est imposé mardi sans grande difficulté face au Dinamo Zagreb en Ligue des champions (2-0), alors que deux jours plus tard, le PSG, qui a fini à dix, était expulsé sans ménagement (0-2) de la cathédrale de San Mames par un Athletic Bilbao qui lui a donné une leçon d'agressivité et de jeu offensif en Europa League.

Salutaire ?


Cette défaite, la première depuis la première journée de L1 le 6 août, a rappelé que Paris était encore fragile collectivement et dépendant de ses vedettes offensives, Pastore, Nene, Ménez et Gameiro, ces deux derniers étant absents en Espagne.

"Je pense que ce sera une défaite salutaire sur laquelle on pourra rebondir", a assuré l'entraîneur parisien Antoine Kombouaré.

Surtout, le PSG de dimanche, où cinq à six joueurs dont l'indispensable Matuidi devraient retrouver leur place, aura certainement plus à voir avec celui qui s'est imposé 3-0 la semaine dernière à Montpellier.

Du coup, l'entraîneur lyonnais Rémi Garde relativise l'avantage procuré par deux jours de récupération supplémentaires. "Si l'on regarde la série de matches effectuée par les deux clubs sur la même période, le nombre de matches est identique (sept en trois semaines, ndlr) avec quand même une rotation à faire plus facile du côté de Paris", juge Garde.

Le technicien lyonnais est en effet confronté à de nombreuses absences (Lisandro, Gourcuff, Cris, Ederson, Grenier) mais il peut s'appuyer sur les qualités de contre-attaque de son équipe et sur la forme du duo Bastos-Gomis, "Bafé" ayant été récompensé jeudi de son excellent début de saison (6 buts en L1) par une convocation en équipe de France.

On en saura aussi un petit peu plus dimanche sur ce que peuvent espérer l'OL et le PSG de cette saison qui, pour des raisons différentes, devait être de transition.

Cet été aura marqué la fin de l'époque Puel et le retour à une certaine austérité financière à Lyon, alors même qu'à Paris, l'arrivée des Qataris et de l'opulence entraînait une révision de fond en comble de l'effectif.

Si c'est donc une relative surprise de retrouver déjà les deux équipes aussi haut, le choc à venir n'en est que plus passionnant.

Première publication : 02/10/2011

  • LIGUE 1

    Rennes rate le coche, le PSG conserve la tête du championnat

    En savoir plus

  • LIGUE 1

    Lyon et le PSG mènent, Marseille et Lille calent

    En savoir plus

  • LIGUE 1

    L'OM sort la tête de l'eau grâce à sa victoire contre Evian

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)