Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Centrafrique - forum pour la paix : comment relever le défi de la réconciliation nationale ?

En savoir plus

DÉBAT

Ukraine - l'UE contre la Russie : les "mistral" plus forts que les sanctions ?

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 2)

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 1)

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le Festival de Carthage souffle ses 50 bougies !

En savoir plus

FOCUS

Angela Merkel au sommet de son pouvoir?

En savoir plus

MODE

Les collections de l'été 2015 déjà au salon Who's Next à Paris

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Xavier Bettel, Premier ministre luxembourgeois

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Alexander Stubb, Premier ministre finlandais

En savoir plus

  • Gaza : "Nous devons aller jusqu'au bout de la mission", prévient Israël

    En savoir plus

  • Des compagnies américaines et européennes annulent leurs vols vers Israël

    En savoir plus

  • Tour de France : l'Australien Mick Rogers vainqueur dans les Pyrénées, Pinot sur le podium

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les boîtes noires vont être analysées au Royaume-Uni

    En savoir plus

  • Les négociations de paix en Centrafrique tournent court à Brazzaville

    En savoir plus

  • Londres relance l'enquête sur la mort de l'ex-espion russe Litvinenko

    En savoir plus

  • Les télévisions libanaises unissent leur voix pour soutenir Gaza

    En savoir plus

  • Gaza : l'armée israélienne annonce la disparition d'un de ses soldats

    En savoir plus

  • Le FBI accusé de transformer des citoyens musulmans en terroristes

    En savoir plus

  • Paris confirme la livraison du premier Mistral à Moscou, le second en suspens

    En savoir plus

  • Présidentielle indonésienne : victoire du réformateur Joko Widodo

    En savoir plus

  • Transferts : le Colombien James Rodriguez quitte Monaco pour le Real Madrid

    En savoir plus

  • Dunga sélectionneur : le manque d’imagination du football brésilien

    En savoir plus

  • À Sarcelles, des dignitaires juifs et musulmans ont prié pour la paix

    En savoir plus

  • Transferts : Patrice Evra quitte Manchester United pour la Juventus Turin

    En savoir plus

  • Gaza : au Caire, Ban Ki-moon et Kerry veulent arracher un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Les milices libyennes s’affrontent pour le contrôle de l’aéroport de Tripoli

    En savoir plus

Asie - pacifique

L'assassin de l'ex-président Rabbani était un Pakistanais

Texte par Dépêche

Dernière modification : 02/10/2011

L'ancien président afghan Burhanuddin Rabbani a été tué le 20 septembre à Kaboul par un kamikaze pakistanais, a annoncé la présidence. Rabbani avait été chargé par le gouvernement de négocier la paix avec les Taliban.

AFP - Le kamikaze qui a tué l'ex-président et négociateur de paix afghan Burhanuddin Rabbani était un Pakistanais, a annoncé dimanche la présidence afghane en citant un rapport d'enquête.

Le 20 septembre, un homme qui s'était présenté comme un émissaire porteur d'un message des talibans pour négocier avait fait exploser la bombe qu'il cachait dans son turban au moment où il donnait l'accolade à M. Rabbani dans la maison de ce dernier dans la capitale afghane. Kaboul avait immédiatement publiquement soupçonné les services du renseignement pakistanais d'être derrière les talibans qu'ils accusaient d'avoir perpétré l'attentat.

Selon le rapport d'une commission d'enquêteurs, "des documents et des preuves saisies, mais aussi les aveux d'un complice arrêté (sur les lieux au moment de l'attentat) montrent que l'assassinat de M. Rabbani a été planifié à Quetta (sud-ouest du Pakistan) et que l'assassin était un citoyen du Pakistan", précise la présidence dans un communiqué.

Selon ce texte, le kamikaze vivait dans la ville pakistanaise de Chaman, à la frontière entre les deux pays.

Ces affirmations n'impliquent pas nécessairement que Kaboul considère que des institutions pakistanaises soient à l'origine de l'attentat, le Conseil suprême des talibans afghans étant réputé se cacher dans les environs de la grande ville de Quetta et les talibans pakistanais étant très proches de leurs homologues afghans.

Dimanche, le porte-parole du président afghan Hamid Karzaï a annoncé que le chef de l'Etat avait suspendu les efforts de négociations en cours avec les talibans depuis l'assassinat de M. Rabbani et qu'il envisageait désormais de se tourner vers le Pakistan pour tenter de percer dans ces pourparlers de paix.

"Ces preuves et documents saisis, ainsi que des éléments d'identification, les adresses et les numéros de téléphones de suspects impliqués dans l'attentat ont été remis au gouvernement du Pakistan afin qu'il les fasse arrêter et les remette" aux autorités afghanes.

Les talibans, toujours prompts à revendiquer les attaques audacieuses qui se multiplient dans Kaboul, n'ont pas souhaité commenter celle qui a tué M. Rabbani.

L'Afghanistan accuse régulièrement son grand voisin d'abriter le Conseil suprême des talibans, ce que les Afghans et les médias internationaux appellent la "Choura de Quetta". Quetta est la grande ville du sud-ouest pakistanais dans les environs de laquelle se cacherait le mollah Omar et ses principaux lieutenants depuis la fin 2001, quand les talibans ont été chassés du pouvoir par une coalition militaire emmenée par les Etats-Unis après les attentats du 11-Septembre.

Par ailleurs, les zones tribales du nord-ouest du Pakistan, le long d'une frontière extrêmement montagneuse et donc poreuse, bastion des talibans pakistanais et principal sanctuaire dans le monde d'Al-Qaïda, sont devenues la base arrière du réseau Haqqani, le groupe de talibans afghans le plus redouté de Kaboul et des soldats américains.

 

Première publication : 02/10/2011

  • AFGHANISTAN

    L'ancien président Rabbani tué dans un attentat

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Les forces afghanes mettent fin aux attaques des Taliban à Kaboul

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)