Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Sur les traces d'Agatha Christie : l'Orient Express fait escale à Paris

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Mansouria Mokhefi, spécialiste de l’Algérie

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... le pays inquiet (partie 1)

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... le pays inquiet (partie 2)

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Après le 17, le 18"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

France : les prestations sociales gelées jusqu'en octobre 2015

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Après moi, le déluge"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Algérie: élection sous tension

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Veille de scrutin en Algérie

En savoir plus

  • En direct : le président sortant Bouteflika a voté en fauteuil roulant

    En savoir plus

  • Le 67e Festival de Cannes signe le retour de Jean-Luc Godard

    En savoir plus

  • Nigeria : confusion autour du sort des 129 lycéennes enlevées par des islamistes

    En savoir plus

  • La justice sénégalaise décide du maintien de Karim Wade en détention

    En savoir plus

  • Crise ukrainienne : Poutine s'adresse aux Russes, les diplomates réunis à Genève

    En savoir plus

  • En images : mince espoir de retrouver des survivants du ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Coupe du Roi : le Real Madrid enfonce le FC Barcelone

    En savoir plus

  • Jacques Servier, le père du Mediator, est décédé

    En savoir plus

  • Vidéo : les Algérois partagés entre fatalisme et peur de l’avenir

    En savoir plus

  • RD Congo : qui en veut au directeur du parc des Virunga, blessé par balles ?

    En savoir plus

  • Transfert d'argent : l'Afrique perd près de 2 milliards de dollars par an

    En savoir plus

  • Daniel Cohn-Bendit fait ses adieux au Parlement européen

    En savoir plus

  • Economies : Valls demande aux fonctionnaires de "participer à l'effort commun"

    En savoir plus

  • L'aviation jordanienne détruit plusieurs véhicules blindés venant de Syrie

    En savoir plus

  • Crimes de guerre en Syrie : la France veut faire saisir la CPI

    En savoir plus

  • Anelka affirme ne pas avoir accepté l’offre du club brésilien

    En savoir plus

  • La police de New York ferme une unité secrète chargée d'espionner les musulmans

    En savoir plus

  • Démission du puissant chef des renseignements saoudiens

    En savoir plus

SPORT

Pas de confrontation Nord - Sud au programme des quarts

©

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 02/10/2011

Les quarts de finale du Mondial de rugby auront de faux airs de tournois des VI et des Tri-Nations. Alors que les deux premières rencontres opposeront les cadors du Nord, les deux autres mettront aux prises les pointures du Sud... plus l'Argentine.

La phase de groupes de la Coupe du monde de rugby qui se déroule en Nouvelle-Zélande jusqu'au 23 octobre s'est achevée ce dimanche, presqu'un mois après le coup d'envoi de la compétition. À l'issue de cette première étape, toutes les grandes nations de l'Ovalie répondent présents, même si elles n'ont pas toutes connu le même parcours dans leurs poules respectives, loin s'en faut...

Conséquence des performances réalisées par chacune d'entre elles, le tableau des quarts de finale met aux prises des équipes qui se connaissent bien pour s'affronter régulièrement dans le cadre des tournois des VI et des Tri-Nations. Gros plan sur les chances des unes et des autres d'aller encore plus loin dans la compétition.

Irlande – Pays de Galles (Wellington, samedi 8 octobre, 7h*)

Menés par les indéfectibles Ronan O’Gara et Brian O’Driscoll, les Irlandais ont créé la surprise dans la poule C en donnant une leçon de réalisme aux Australiens (15-6) avant d’écraser l’Italie (36-6). Invaincue depuis le début de la compétition, première de son groupe, l’Irlande, qui n’a jamais passé le stade des quarts de finale en Coupe du monde, a montré qu’elle avait le talent nécessaire à l'avant - Cian Healy - et à l’arrière - Keith Earls - pour aller très loin.

Au prochain tour, le XV du Trèfle affronte le Pays de Galles, qui s’est également distingué lors de la première phase du Mondial. De retour en quarts de finale après une élimination prématurée en 2007, le XV du Poireau est incarné par une nouvelle génération de joueurs, dont les représentants sont son capitaine Sam Warburton, le centre Jamie Roberts, l'ailier George North et son ouvreur Rhys Priestland, auteur d’un sans-faute au pied (8 sur 8).


Angleterre – France (Auckland, samedi 8 octobre à 9h30*)

Inséparables meilleurs ennemis, Français et Anglais se retrouvent pour la cinquième fois en Coupe du monde - et pour la 4e fois en match éliminatoire. Après un début de compétition délicat, le XV de France n’est pas au mieux pour aborder ce quart de finale. Dominés par la Nouvelle-Zélande (37-17), humiliés par les Iles Tonga (19-14), les Bleus se retrouvent au point mort. Face aux Anglais, le sélectionneur Marc Lièvremont attend une révolte de ses hommes, aussi inespérée qu'elle soit.

Côté anglais, l’heure n’est pas non plus à la fête. Le XV de la Rose a certes remporté tous ses matchs mais a eu du mal à poser son jeu face à l’Argentine et à l’Ecosse. Même si l'Histoire ne plaide pas en la faveur des Français - les Anglais l’ont toujours emporté, sauf en 1995, lors du match pour la troisème place - Lièvremont y croit. "La dynamique d'une équipe de rugby est parfois compliquée. Mais je pense qu'ils ont le potentiel pour battre l'Angleterre", espère-t-il.


Afrique du Sud – Australie (Wellington, dimanche 9 octobre à 7h*)

C’est sans conteste l’affiche de ces quarts de finale. Même si les Australiens sont donnés favoris de la rencontre, le nombre de blessés dans leurs rangs inquiète. Après le flanker David Pocock et le centre Anthony Faingaa, c’est au tour de l’ailier Drew Mitchell et du troisième ligne Wycliff Palu de rentrer prématurément à la maison sur blessure. Toutefois, Robbie Deans, le sélectionneur australien, pourra toujours s’appuyer sur Quade Cooper, bien que ce dernier n’ait pas forcément brillé face aux Russes.

Arrivés bons derniers du dernier tournoi des Tri-Nations, les Springboks ont, eux, retrouvé un peu de panache lors de la première phase grâce à des victoires acquises dans la douleur contre le Pays de Galles et les Samoa. Mais le sélectionneur sud-africain Peter de Villiers devra aussi se passer de l’un de ses joueurs clés, François Steyn. Blessé à l’épaule, le buteur sud-africain a dû déclarer forfait.

Nouvelle-Zélande – Argentine (Auckland, dimanche 9 octobre à 9h30*)

On voit mal comment les Argentins - qui joueront le Tri-Nations à partir de 2012 dans une nouvelle configuration du tournoi qui sera rebaptisé à cette occasion Four-Nations - pourront contrer l’armada des All Blacks. Peu convaincante face à la Géorgie, l'Argentine de Mario Ledesma et de Rodrigo Roncero a fait le boulot mais devra se montrer beaucoup plus entreprenante et précise en quarts de finale face à la Nouvelle-Zélande si elle veut atteindre, comme en 2007, le dernier carré de la compétition.

Face à eux, les All Blacks, en mal de trophées depuis 1987, ravissent leur public avec leur rugby "Playstation". Mais eux aussi comptent des blessés, et non des moindres. Le pays hôte du Mondial a ainsi perdu Dan Carter, son ouvreur et meilleur marqueur de l’histoire, samedi, à l’entrainement. Celui-ci s'est blessé aux adducteurs. Un problème de taille pour Graham Henry, le sélectionneur néo-zélandais, car sa doublure, Colin Slade, n’a pas été très convaincante au jeu au pied face au Canada et au Japon. Reste que même sans Carter, on voit mal comment l’effectif vieillissant des Argentins pourrait mettre en danger des All Blacks que rien ne semble pouvoir arrêter...


 *heure française



 

Première publication : 02/10/2011

  • COUPE DU MONDE DE RUGBY 2011

    La Nouvelle-Zélande perd sa star Dan Carter, forfait sur blessure

    En savoir plus

  • COUPE DU MONDE DE RUGBY 2011

    L'Irlande foudroie l'Italie et prend la tête du groupe C

    En savoir plus

  • COUPE DU MONDE DE RUGBY 2011

    Didier Camberabero : "se reconstruire sur des bases simples"

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)