Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le loup et l'agneau"

En savoir plus

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

  • Syrie : plus de 100 000 Kurdes ont fui en Turquie l'avancée de l'EI

    En savoir plus

  • Yémen : Sanaa contraint de partager le pouvoir avec la rébellion chiite

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Ebola : après trois jours de confinement, la vie reprend en Sierra Leone

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • Ligue 1 : au Parc des Princes, Lyon tient tête au PSG

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

EUROPE

Amanda Knox acquittée en appel du meurtre de Meredith Kercher

Vidéo par Sonia LOGRE-GREZZI

Texte par Dépêche

Dernière modification : 03/10/2011

Condamnée en première instance pour le meurtre de sa colocataire britannique en 2007, l'Américaine Amanda Knox a été acquittée par la cour d'appel de Pérouse ce lundi. Son petit ami Raffaele Sollecito a lui aussi été relaxé.

AFP - L'étudiante américaine Amanda Knox a été acquittée lundi par la cour d'appel de Pérouse (centre de l'Italie) du meurtre en 2007 de sa colocataire britannique, Meredith Kercher, pour lequel elle avait été condamnée 26 ans de prison en première instance.

Le président de la cour a ordonné sa "libération immédiate", suscitant la joie des proches et des supporteurs d'Amanda présents dans le public et à l'extérieur du tribunal, tandis que d'autres criaient "honte !" et "assassins !".

La jeune Américaine de 24 ans, le visage marqué et les cheveux lâchés sur une veste de sport noire à capuche, a étreint dans ses bras ses avocats, puis a été immédiatement conduite hors de la salle d'audience.

Son petit ami de l'époque, l'Italien Raffaele Sollecito, 27 ans, également accusé du meurtre, a lui aussi été acquitté.

La remise en cause par des experts indépendants de la fiabilité des tests ADN réalisés sur l'arme du crime - un couteau de cuisine - et l'agrafe du soutien-gorge de Meredith a sans doute fortement pesé sur la décision du jury.

Dans la matinée, Amanda Knox et Raffaele Sollecito avaient clamé leur innocence dans des déclarations chargées d'émotion.

"Je paye pour un crime que je n'ai pas commis", a déclaré l'accusée entre deux sanglots dans un tribunal pris d'assaut par 400 reporters, photographes et cameramen de télévisions étrangères, en majorité anglo-saxonnes.

"Je veux rentrer chez moi. Je veux retrouver ma vie. Je n'ai pas tué, je n'ai pas violé, je n'étais pas là", a-t-elle répété, croisant les doigts comme dans une prière aux jurés.

S'exprimant dans un italien fluide, la jeune femme a dénoncé des accusations "injustes", rejetant le portrait dressé d'elle par un procureur qui l'a décrite comme "à double face" à la fois "angélique" et "démoniaque".

D'après le jugement rendu en première instance, Amanda Knox et Raffaele Sollecito avaient donné à Meredith le coup fatal tandis que Rudy Guédé, un Ivoirien condamné à 16 ans de prison dans un procès séparé, lui tenait les bras parce qu'elle refusait de participer à un jeu sexuel. Tous étaient sous l'emprise de la drogue et de l'alcool.

"Dans ma vie, je n'ai jamais fait de mal à personne", a plaidé Raffaele Sollecito, insistant sur les quatre années déjà passées en prison. "Chaque jour qui se termine, c'est comme mourir", a-t-il ajouté.

Avant le verdict, la famille d'Amanda a affirmé qu'elle la rapatrierait immédiatement aux Etats-Unis.

Knox et Sollecito avaient été condamnés en première instance respectivement à 26 ans et 25 ans de prison.

Le parquet avait demandé d'alourdir ces peines jusqu'à la perpétuité, arguant que les deux jeunes gens ont tué "pour rien" Meredith dans la nuit du 1er novembre 2007. Une thèse rejetée par le jury.

Les deux accusés affirmaient avoir passé la nuit du meurtre ensemble au domicile du jeune homme.

Meredith Kercher, étudiante de Leeds de 21 ans, avait été retrouvée à demi-nue et dans une mare de sang, le corps transpercé de 43 coups de couteau. L'autopsie a démontré qu'elle avait également été violée.

Ce meurtre mêlant sexe, alcool et drogue a tenu en haleine les médias anglo-saxons.

Les tabloïds britanniques ont dressé un portrait à charge de l'accusée, tandis que les médias américains prenaient sa défense, critiquant le système judiciaire italien.

 

Première publication : 03/10/2011

  • ITALIE

    Amanda Knox condamnée à 26 ans de prison pour le meurtre d'une étudiante britannique

    En savoir plus

  • ITALIE

    Le verdict du procès d'Amanda Knox attendu dans la journée

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)