Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

MODE

Croisière : embarquement immédiat pour les collections Dior et Chanel

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Theresa, pas besoin de partir!"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Industrie pharmaceutique : Trump pourrait se montrer plus généreux que prévu

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Et si le Royaume-Uni restait..."

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Thuram : "Il faut comprendre le mécanisme du racisme pour pouvoir le dépasser"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Projet de loi antiterroriste : vers un "état d'urgence light" ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Projet de loi antiterroriste : quel équilibre entre sécurité et libertés individuelles ? (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Projet de loi antiterroriste : quel équilibre entre sécurité et libertés individuelles ? (partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Gouvernement Philippe II : derrière la technique, la politique

En savoir plus

Santé

L'Assemblée vote le projet de loi renforçant le contrôle des médicaments

Texte par Dépêche

Dernière modification : 04/10/2011

Les députés français ont adopté mardi, par 309 voix contre 31, le projet de loi réformant le contrôle sanitaire des médicaments. Ce vote fait suite au scandale du Mediator qui a fait entre 500 et 2 000 morts.

AFP - L'Assemblée nationale a voté mardi, par 309 voix pour et 31 voix contre, le projet de loi renforçant le contrôle des médicaments, présenté en urgence par le gouvernement après le scandale du Mediator qui a fait entre 500 et 2.000 morts.

La majorité gouvernementale a voté pour le texte du ministre de la Santé Xavier Bertrand. Les députés communistes, EELV et du Parti de gauche ont voté contre, tandis que les députés PS se sont abstenus.

Le texte, qui sera présenté prochainement au Sénat, veut instaurer plus de transparence dans les liens d'intérêts entre les professionnels de santé et l'industrie pharmaceutique.

Au cours des explications de vote, Catherine Lemorton, porte-parole des socialistes, a salué "quelques avancées" mais souligné "de grosses lacunes".

"Pourrait-il y avoir un nouveau scandale du Mediator? Il y a des chances!", a-t-elle dit pour justifier l'absention de son groupe, destinée selon elle à "donner une nouvelle chance d'amélioration du texte au Sénat" désormais à gauche.

Anny Poursinoff, pour Europe Ecologie-Les Verts (EELV), a dénoncé "une loi d'une timidité maladive, une réforme décevante, un tour de passe-passe". "La politique de sécurité sanitaire ne peut se réduire à une réforme du médicament", a-t-elle dit, regrettant "une réforme trop restrictive".

Le centriste Jean-Luc Préel a salué un "projet nécessaire et équilibré", tandis que Jean-Pierre Door (UMP) a déclaré "voter avec enthousiasme" une "loi très équilibrée".

La pneumologue Irène Frachon, qui, avec son livre, a dénoncé le scandale du Mediator, avait pris place dans les tribunes ouvertes au public pour assister au vote solennel du texte, qui avait été débattu dans l'hémicycle la semaine dernière.

 

Première publication : 04/10/2011

  • FRANCE

    Affaire Mediator : le procès débutera en mai 2012

    En savoir plus

  • FRANCE

    Affaire Mediator : Jacques Servier mis en examen

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)