Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Éléments de langage

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Virus Ebola : l'OMS doit annoncer un plan de lutte de 100 millions de dollars

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 1er aout (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 1er aout (Partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Grande Guerre : au cœur de l’enfer

En savoir plus

#ActuElles

Les "Patronas" au secours des migrants mexicains

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Coup d'envoi de la transition énergétique en France

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Centenaire de la Grande Guerre : retour sur la bataille de Verdun

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza : les larmes d'un responsable de l'ONU

En savoir plus

  • Le Hamas affirme qu’il n’a pas d’informations sur le soldat israélien porté disparu

    En savoir plus

  • Des dizaines de morts après une explosion dans une usine chinoise

    En savoir plus

  • Vidéo : la pauvreté pousse les femmes malgaches vers la contraception

    En savoir plus

  • Vidéo : "Le monde devrait admirer Israël", selon son ambassadeur aux États-Unis

    En savoir plus

  • Ouganda : la justice annule une loi anti-gay particulièrement répressive

    En savoir plus

  • Extensions Internet : l'Icann à la rescousse de l'Iran, la Syrie et la Corée du Nord

    En savoir plus

  • Grande Guerre : au cœur de l’enfer

    En savoir plus

  • Un séisme secoue la région d'Alger et fait six morts et 420 blessés

    En savoir plus

  • Ebola : sommet régional à Conakry pour tenter d'enrayer l'épidémie

    En savoir plus

  • Free convoite T-mobile : "What the hell is Iliad ?" se demandent les Américains

    En savoir plus

  • Plus de 50 kilos de cocaïne volatilisés au "36, quai des Orfèvres"

    En savoir plus

  • Centenaire de 14-18 : les clochers de France sonnent la “mobilisation générale”

    En savoir plus

  • Vidéo : les réfugiés libyens affluent en masse à la frontière tunisienne

    En savoir plus

  • Kerviel : la justice accorde une peine aménagée, appel du parquet

    En savoir plus

  • Une dizaine de soldats ukrainiens tués par des séparatistes dans l'Est

    En savoir plus

  • Carte : l’opération Barkhane de l’armée française au Sahel

    En savoir plus

  • Lourd bilan après une série d’explosions dues au gaz à Taïwan

    En savoir plus

Afrique

Marie Dedieu, le parcours d'une femme battante

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 04/10/2011

Marie Dedieu, la sexagénaire française kidnappée au Kenya samedi, était installée dans l’archipel de Lamu depuis 15 ans. Anti-conformiste et combative, elle s’était illustrée en France dans les années 70 par son engagement féministe.

Son visage solaire et son sourire rayonnant sont désormais en une de tous les journaux français. Marie Dedieu, tétraplégique et malade, a été enlevée samedi dernier au Kenya dans l'archipel de Lamu où elle résidait. Cette sexagénaire, qui s'est distinguée en France dans les années 70 pour son combat féministe, se trouverait désormais en Somalie aux mains des Shebab, rebelles islamistes somaliens proches d’al-Qaïda.

Une femme engagée

Anti-conformiste et avant-gardiste, Marie Dedieu a très tôt milité au sein de mouvements féministes. Proche d’Antoinette Fouque, l’une des grandes personnalités du Mouvement libérateur des femmes (MLF) dans les années 70, elle a été l’une des signataires du manifeste des 343, une pétition parue en 1971 dans les colonnes du Nouvel Observateur appelant à légaliser l’avortement.

Selon Bibia Pavard, chercheur et auteur de "Les éditions des femmes : histoire des premières années 1972-1979", Marie Dedieu aurait également été directrice de publication du magazine féministe "le Torchon Brûle".

Marie Dedieu, dans le film de François Truffaut "Domicile Conjugal" (1970).

Parallélement à son combat féministe, elle s'essaye au cinéma en décrochant  un petit rôle dans le film "Domicile conjugal", réalisé par François Truffaut en 1970. Elle y incarne une prostituée battante et passionnée aux côtés d'un Jean-Pierre Léaud, sous le charme.  

Peu de temps après, Marie a un violent accident de voiture, elle en restera lourdement handicapée. Elle est hospitalisée plusieurs mois à Garches, en région parisienne. Les médecins sont alors formels, Marie ne retrouvera pas l'usage de ses jambes, ni de ses bras.

Le Kenya, une renaissance

Un pronostic que cette battante contredira dans les années 90. À cette époque, Marie Dedieu découvre le Kenya. Immédiatement, elle tombe amoureuse des paysages idylliques de l’archipel de Lamu et décide de s'installer dans le paisible îlot de Manda.

"Là, il s’est passé quelque chose de miraculeux : Marie s’est mise à remarcher, très difficilement certes, mais c’était incroyable, témoigne Michel, l’un de ses amis cité par Le Parisien. Il y avait quelque chose sur cette île qui lui faisait du bien".

Manda est son "petit coin de paradis", comme elle aime l’appeler. Elle y fait construire une maison traditionnelle swahilie, au toit de chaume, plantée au bord de l’eau. "Sur l’îlot, il y a une centaine d'habitants : des Swahilis, bien sûr, quelques Italiens, des Français qui possèdent une maison sur l'île et les touristes de passage, raconte à l’Express le cinéaste Élie Chouraqui, habitué des lieux et proche de Marie Dedieu. C'est une communauté minuscule, tout le monde se connaît".

La sexagénaire, parfaitement intégrée dans la vie locale, côtoie aussi bien les touristes européens que les locaux. "Marie est estimée de tous, poursuit le cinéaste. C'est une personnalité solaire, joyeuse, malgré ses problèmes de santé". La Française, en plus de son handicap, serait atteinte d’un cancer et contrainte de prendre des médicaments toutes les quatre heures.

Lorsqu’elle a été kidnappée, Marie Dedieu revenait tout juste de voyage. Une fois par an, elle retournait dans sa Lorraine natale rendre visite à son père. Les ravisseurs – dix, selon divers témoignages – sont venus la chercher par la mer, dans sa petite maison de Manda. Selon ses proches, ses agresseurs n’auraient emporté ni ses médicaments ni son fauteuil roulant. Son compagnon, John Lepapa Moyo, aurait été blessé au cours de l’agression.

L’archipel de Lamu est sous le choc. Ajar Ali, le maire adjoint de Lamu en témoigne au Parisien : "C'est une femme extraordinaire et nous sommes très très tristes de ce qui est arrivé, et tout particulièrement parce que c'est à elle que c'est arrivé".


Première publication : 04/10/2011

  • KENYA

    Le nord-est du Kenya, un eldorado touristique devenu cible des ravisseurs ?

    En savoir plus

  • KENYA

    La ressortissante française enlevée au Kenya se trouve en Somalie

    En savoir plus

  • KENYA

    Une ressortissante française enlevée près de Lamu

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)