Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 2)

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 1)

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le Festival de Carthage souffle ses 50 bougies !

En savoir plus

FOCUS

Angela Merkel au sommet de son pouvoir?

En savoir plus

MODE

Les collections de l'été 2015 déjà au salon Who's Next à Paris

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Xavier Bettel, Premier ministre luxembourgeois

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Alexander Stubb, Premier ministre finlandais

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Françoise Degois, auteur de "Quelle histoire!"

En savoir plus

DÉBAT

Israël – Gaza : l’offensive se durcit, le bilan s’alourdit

En savoir plus

  • Vol MH17 : les boîtes noires vont être analysées au Royaume-Uni

    En savoir plus

  • Londres relance l'enquête sur la mort de l'ex-espion russe Litvinenko

    En savoir plus

  • Tour de France : l'Australien Mick Rogers vainqueur dans les Pyrénées, Pinot sur le podium

    En savoir plus

  • Les télévisions libanaises unissent leur voix pour soutenir Gaza

    En savoir plus

  • Gaza : l'armée israélienne annonce la disparition d'un de ses soldats

    En savoir plus

  • Le FBI accusé de transformer des citoyens musulmans en terroristes

    En savoir plus

  • Les négociations de paix en Centrafrique tournent court à Brazzaville

    En savoir plus

  • Paris confirme la livraison du premier Mistral à Moscou, le second en suspens

    En savoir plus

  • Présidentielle indonésienne : victoire du réformateur Joko Widodo

    En savoir plus

  • Transferts : le Colombien James Rodriguez quitte Monaco pour le Real Madrid

    En savoir plus

  • Dunga sélectionneur : le manque d’imagination du football brésilien

    En savoir plus

  • À Sarcelles, des dignitaires juifs et musulmans ont prié pour la paix

    En savoir plus

  • Transferts : Patrice Evra quitte Manchester United pour la Juventus Turin

    En savoir plus

  • Gaza : au Caire, Ban Ki-moon et Kerry veulent arracher un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Les milices libyennes s’affrontent pour le contrôle de l’aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • "Quelle opération ciblée !", quand Kerry ironise sur les frappes israéliennes

    En savoir plus

  • Sous pression, Moscou dément avoir livré des missiles aux pro-russes

    En savoir plus

FRANCE

Après Michel Neyret, le chef de la PJ grenobloise mis en examen à son tour

Vidéo par Lizzie TREU

Texte par Dépêche

Dernière modification : 04/10/2011

Au lendemain du placement en détention du numéro deux de la PJ de Lyon, Michel Neyret, le chef de la PJ grenobloise, Christophe Gavat, a été mis en examen. Il a pu ressortir libre du palais de justice mais a été placé sous contrôle judiciaire.

AFP - Le chef de l'antenne grenobloise de la PJ a été mis en examen mardi dans l'enquête sur l'affaire de corruption et trafic d'influence présumés qui ébranle le monde policier, au lendemain du placement en détention du numéro deux de la PJ de Lyon, Michel Neyret.

S'il est poursuivi pour trafic de stupéfiants, association de malfaiteurs, vol en réunion et détournement de scellés, le commissaire Christophe Gavat est ressorti libre du palais de justice et a été placé sous contrôle judiciaire, au terme de 96 heures de garde à vue.

Trois autres policiers étaient de leur côté "en cours" de présentation devant le juge mardi, selon une source judiciaire.

Les enquêteurs tentent de déterminer si ces fonctionnaires de police ont ou non détourné du cannabis avant son placement sous scellés ou sa destruction, afin de rémunérer des indicateurs, et ce sur ordre de M. Neyret.

Cet homme qui, en 30 ans de carrière passés à traquer les truands, s'était forgé une réputation de "super flic" a été mis en examen lundi, notamment pour corruption, trafic d'influence, association de malfaiteurs, trafic de stupéfiants, détournement de biens et violation de secret professionnel. Il a été écroué à la maison d'arrêt de la Santé.

Les interrogatoires lors des gardes à vue ont confirmé l'existence d'un "système de drogue détournée afin de rémunérer les indicateurs", selon une source proche de l'enquête.

Contacté par l'AFP, l'avocat du commissaire Gavat a contesté que son client ait pu y participer. "Mon client a respecté la loi pénale de façon rigoureuse", a déclaré Me Emmanuel Daoud, tenant par ailleurs à distinguer le cas de ce dernier de celui de M. Neyret.

"Le parquet n'avait pas requis de mandat de dépôt contre M. Gavat, et les poursuites qui le visent n'ont rien à voir avec la corruption ou l'enrichissement personnel", a-t-il dit.



"On faisait tous ça"



Les trois policiers qui devaient encore être présentés mardi aux juges parisien, Patrick Gachon et Hervé Robert, sont l'adjoint de M. Gavat, le patron de la Brigade de recherche et d'intervention (BRI) de Lyon et un membre de la Brigade des stupéfiants de Lyon.

Interrogé par France 2, le ministre de l'Intérieur, Claude Guéant, a estimé que, bien que "rarissime à ce niveau de responsabilité et de grade", cette affaire constituait "un véritable traumatisme pour la police nationale", et ajouté que M. Neyret allait être suspendu de ses fonctions.

Autre conséquence de cette affaire, le patron de la PJ de Lyon, Claude Catto, supérieur hiérarchique direct de M. Neyret, a indiqué à l'AFP qu'il allait très prochainement être muté.

En garde à vue, M. Neyret a concédé des "imprudences" et reconnu avoir accepté des cadeaux, notamment des séjours payés à Marrakech et sur la Côte d'Azur. Les enquêteurs s'interrogent aussi sur la provenance d'une "montre de valeur", que le policier aurait reçue, puis offerte à sa femme, selon une source proche du dossier.

Ces derniers jours, l'IGS a cherché à creuser ses relations avec plusieurs personnalités réputées proches du milieu lyonnais.

Stéphane Alzraa est soupçonné d'avoir mis à disposition du commissaire Ferrari et Rolls Royce sur la Côte d'Azur. Gilles Benichou est une figure de la nuit lyonnaise.

Un troisième, Michel Zaragoza, a été mis en examen lundi pour "trafic de stupéfiants, blanchiment et association de malfaiteurs", mais laissé libre sous contrôle judiciaire.

Tous les quatre "se connaissaient bien, se fréquentaient régulièrement, ont fait des voyages communs au Maroc et en Corse", a déclaré à l'AFP Me Paul-Richard Zelmati, avocat de M. Zaragoza, qui conteste avoir payé ces voyages ou échangé des stupéfiants.

Le réalisateur Olivier Marchal, lui-même ancien flic de la Brigade criminelle, a de son côté dépeint M. Neyret comme un "incorruptible". "Un flic qui détourne de la came pour rétribuer un dealer, c'est le boulot. On faisait tous ça. Dans les années 90, on serait tous tombés...", a-t-il dit.

 

Première publication : 04/10/2011

  • FRANCE

    Claude Guéant va suspendre le commissaire Michel Neyret

    En savoir plus

  • FRANCE

    Un "super-flic" de Lyon soupçonné de corruption et de trafic de drogues

    En savoir plus

  • FRANCE

    Soupçonné de corruption, le commissaire Neyret concède des "imprudences"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)