Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Soudan du Sud : la famine, arme de guerre

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cannes 2017 : et la Palme d'or est attribuée à...

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Merkel-Trump, je t'aime moi non plus"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

France - Russie : des relations économiques pas si frileuses

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Macron, président à poigne"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cannes 2017 : Costa-Gavras, le cinema engagé sur la Croisette

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Lutte contre le terrorisme en Europe : et maintenant ?...

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Du violon pour faire face à la police au Venezuela et le coup de gueule d'un apiculteur français

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La Toile émue après l'attentat contre des coptes en Égypte

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

Dernière modification : 05/10/2011

"Le dalaï-lama interdit d'Afrique du Sud"

Presse internationale, Mardi 4 octobre. A voir dans la presse internationale ce matin, la police saoudienne qui tire sur des manifestants, le 10e anniversaire du début de la guerre en Afghanistan, le dalaï-lama et l’Afrique du sud, la fin du monde et le surf à l’école.

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
On commence cette revue de presse internationale avec The Independent, qui livre ce matin cette information exclusive: la police aurait tiré sur des manifestants en Arabie Saoudite.
 
Le vent de protestation qui a balayé le monde arabe soufflerait donc désormais sur le pays, d’après The Independent, qui raconte que depuis trois jours maintenant, des manifestations ont lieu à Al Qatif, une ville chiite de la côte est du pays, et que l’une d’entre elles, qui a eu lieu lundi soir, a amené la police à tirer sur les manifestants, une première.
D’après des opposants, plusieurs personnes auraient été blessés, 24 hommes et trois femmes, tandis que les autorités saoudiennes font état de 11 policiers et trois civils blessés. Ce qui aurait mis le feu aux poudres d’après le journal, c’est l’arrestation à al-Awamyiah, une autre ville chiite, d’un homme de 60 ans, pour obliger son fils, un opposant au régime, à se rendre, un incident qui aurait déclenché la colère des chiites, qui s’estiment discriminés par le royaume wahhabite. De quoi inquiéter les Etats-Unis, qui sont le principal allié de l’Arabie Saoudite, et qui pourraient s’inquiéter d’une déstabilisation d’une région qui est la plus riche au monde en pétrole.
 
Et puis le 8 octobre, ce sera le 10ème anniversaire du début de la guerre en Afghanistan, et ce matin, The Guardian revient sur les pertes civiles engendrées par ce conflit.
The Guardian qui a eu accès à des documents de l’armée anglaise qui détaille la façon dont plusieurs incidents auraient été tués par les troupes britanniques depuis 2005, les cas de 72 personnes tuées ou blessées soit par des tirs, soit par des bombes.
 
On passe maintenant en Afrique du sud, où c’est confirmé, le Dalaï Lama, ne va pas pouvoir se rendre.
Ce n’est pas une surprise, depuis plusieurs mois la presse sud-africaine fait état des pressions de la Chine sur le gouvernement et sur le président Zuma pour qu’aucun visa ne soit accordé au Dalaï Lama qui souhaitait, lui, répondre à une invitation de Desmond Tutu.
Ce matin le Prix Nobel de la paix n’a pas de mots assez durs pour qualifier cette décision, il écrit ce matin dans The Mail and Guardian que l’Afrique du Sud d’aujourd’hui est pire que celle du temps de l’apartheid.
 
Et Desmond Tutu n’est pas le seul à s’émouvoir de ce refus, l’éditorial du Mail and Guardian est plus violent encore: «Ok, so we’re China bitches», «nous sommes les putains de la Chine».
 
Et on termine cette revue de presse avec cet article de The Independent, qui écrit que le Mexique parvient de nouveau à séduire les touristes. La raison de ce retour de flamme, c’est la fin du monde supposément annoncée par le calendrier maya - d’après les tenants de l’Apocalypse, ce serait pour décembre 2012.
 
En attendant, je vous propose de jeter un cil à cet article du Guardian, qui nous apprend que le surf va faire son entrée au programme scolaire des jeunes élèves de Hawaï.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

29/05/2017 Revue de presse internationale

"Merkel-Trump, je t'aime moi non plus"

Au menu de cette revue de presse internationale, lundi 29 mai, la déception affichée par Angela Merkel au lendemain du G7, la contestation dans le nord du Maroc, et la palme d’or.

En savoir plus

29/05/2017 Revue de presse française

"Macron, président à poigne"

Au menu de cette revue de presse française, lundi 29 mai, la première rencontre entre Vladimir Poutine et Emmanuel Macron à Versailles, lieu très symbolique. La réforme du Code...

En savoir plus

26/05/2017 Donald Trump

"Une si longue poignée de main"

Au menu de cette revue de presse française : la longue poignée de main entre Trump et Macron, la dépénalisation du cannabis et le récit du pilote Sébastien Bourdais, victime d'un...

En savoir plus

26/05/2017 G7

"Taormine sous haute protection"

Dans cette revue de presse internationale : la Sicile accueille les grandes puissances du G7, les États-Unis en accusation et une interview du tout nouveau directeur général de...

En savoir plus

25/05/2017 Revue de presse internationale

Donald Trump : "ceci n'est pas un président"

Au menu de cette revue de presse internationale, jeudi 25 mai, les questions sur l’auteur de l’attentat de Bruxelles, la colère des services de renseignement britanniques, qui...

En savoir plus