Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle malienne, la Cour constitutionnelle valide la victoire d'IBK

En savoir plus

LE DÉBAT

8 ans après, Athènes tourne la page des plans d'aide

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Taysir Batniji : "Mes cousins palestiniens exilés aux États-Unis se sentent Américains"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : les Vénézuéliens face à l’hyperinflation

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"La Grèce, ses blessures fermées, et celles qui restent ouvertes"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

La lutte sans fin des peuples autochtones

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"La liberté de la presse vous appartient"

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Mille et un kebabs : à chaque pays ses secrets !

En savoir plus

DANS LA PRESSE

En Italie, l'effondrement du "pont malade"

En savoir plus

Afrique

L'armée entend ne présenter aucun candidat à l'élection présidentielle

Texte par Dépêche

Dernière modification : 05/10/2011

Le Conseil suprême des forces armées égyptiennes, qui dirige le processus de transition en Égypte, a assuré qu'il ne présenterait aucun candidat à l'élection présidentielle. La date du scrutin n'a pas encore été fixée.

REUTERS - L'armée ne présentera pas de candidat à l'élection présidentielle en Egypte, a déclaré mercredi le chef du Conseil suprême des forces armées (CSFA).

Interrogé au sujet de l'éventuelle candidature d'une personnalité issue des rangs de l'armée à la magistrature suprême, le maréchal Mohamed Hussein Tantaoui, cité par l'agence Mena, a répondu: "Nous ne devrions pas perdre notre temps à discuter de rumeurs."

Le CSFA dirige le processus de transition en Egypte après la chute en février d'Hosni Moubarak en raison d'un soulèvement populaire. Certains soupçonnent les militaires d'avoir l'ambition de placer l'un des leurs à la tête du pays.

Des élections législatives doivent avoir lieu en plusieurs étapes à partir du 28 novembre. Aucune date n'a encore été arrêtée pour l'élection présidentielle promise par les militaires.

 

Première publication : 05/10/2011

  • ÉGYPTE

    Les Égyptiens battent de nouveau le pavé pour dénoncer la gestion opaque du pays

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Les contestataires de la place Tahrir délogés par la police anti-émeute

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    L'armée égyptienne accepte d'amender la loi électorale

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)