Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Climat : "Les chances sont bonnes" de parvenir à un accord à Paris

En savoir plus

FACE À FACE

Nicolas Sarkozy : après la victoire, retour à la case judiciaire

En savoir plus

FOCUS

Inde : les musulmans et les chrétiens dans le viseur des ultranationalistes hindous

En savoir plus

REPORTERS

San Cristóbal, le chaudron vénézuélien

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Arnaud Viard, les joies et les peines de l'autofiction

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Moriarty, l'alchimie gagnante

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Irak : des milices sunnites aident les Peshmergas à lutter contre les jihadistes

En savoir plus

DÉBAT

Nucléaire iranien : un accord introuvable ? (partie 1)

En savoir plus

DÉBAT

Nucléaire iranien : un accord introuvable ? (partie 2)

En savoir plus

Afrique

L'armée entend ne présenter aucun candidat à l'élection présidentielle

Texte par Dépêche

Dernière modification : 05/10/2011

Le Conseil suprême des forces armées égyptiennes, qui dirige le processus de transition en Égypte, a assuré qu'il ne présenterait aucun candidat à l'élection présidentielle. La date du scrutin n'a pas encore été fixée.

REUTERS - L'armée ne présentera pas de candidat à l'élection présidentielle en Egypte, a déclaré mercredi le chef du Conseil suprême des forces armées (CSFA).

Interrogé au sujet de l'éventuelle candidature d'une personnalité issue des rangs de l'armée à la magistrature suprême, le maréchal Mohamed Hussein Tantaoui, cité par l'agence Mena, a répondu: "Nous ne devrions pas perdre notre temps à discuter de rumeurs."

Le CSFA dirige le processus de transition en Egypte après la chute en février d'Hosni Moubarak en raison d'un soulèvement populaire. Certains soupçonnent les militaires d'avoir l'ambition de placer l'un des leurs à la tête du pays.

Des élections législatives doivent avoir lieu en plusieurs étapes à partir du 28 novembre. Aucune date n'a encore été arrêtée pour l'élection présidentielle promise par les militaires.

 

Première publication : 05/10/2011

  • ÉGYPTE

    L'armée égyptienne accepte d'amender la loi électorale

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Les contestataires de la place Tahrir délogés par la police anti-émeute

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Les Égyptiens battent de nouveau le pavé pour dénoncer la gestion opaque du pays

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)