Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

"Le professeur Rollin se rebiffe"

En savoir plus

FOCUS

Danemark : comment lutter contre la radicalisation des jeunes ?

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Réformer la France : la recette Sarkozy

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Des enfants en cage pour frapper les esprits en Syrie et immersion avec les "fouilleurs" de Côte d'Ivoire

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Poutine veut affirmer la voie russe, quitte à se confronter à l’Occident"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Mali : Bamako espère que les groupes du Nord signeront l'accord de paix

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Ebola : le pire est-il passé ?

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Netanyahou à Washington : une visite controversée

En savoir plus

SUR LE NET

La police de Los Angeles accusée d'avoir tué un sans-abri

En savoir plus

Afrique

L'armée entend ne présenter aucun candidat à l'élection présidentielle

Texte par Dépêche

Dernière modification : 05/10/2011

Le Conseil suprême des forces armées égyptiennes, qui dirige le processus de transition en Égypte, a assuré qu'il ne présenterait aucun candidat à l'élection présidentielle. La date du scrutin n'a pas encore été fixée.

REUTERS - L'armée ne présentera pas de candidat à l'élection présidentielle en Egypte, a déclaré mercredi le chef du Conseil suprême des forces armées (CSFA).

Interrogé au sujet de l'éventuelle candidature d'une personnalité issue des rangs de l'armée à la magistrature suprême, le maréchal Mohamed Hussein Tantaoui, cité par l'agence Mena, a répondu: "Nous ne devrions pas perdre notre temps à discuter de rumeurs."

Le CSFA dirige le processus de transition en Egypte après la chute en février d'Hosni Moubarak en raison d'un soulèvement populaire. Certains soupçonnent les militaires d'avoir l'ambition de placer l'un des leurs à la tête du pays.

Des élections législatives doivent avoir lieu en plusieurs étapes à partir du 28 novembre. Aucune date n'a encore été arrêtée pour l'élection présidentielle promise par les militaires.

 

Première publication : 05/10/2011

  • ÉGYPTE

    L'armée égyptienne accepte d'amender la loi électorale

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Les contestataires de la place Tahrir délogés par la police anti-émeute

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Les Égyptiens battent de nouveau le pavé pour dénoncer la gestion opaque du pays

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)