Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Hollande solidaire avec Netanyahou

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Gérard Mestrallet, président de Paris Europlace et PDG de GDF Suez

En savoir plus

SUR LE NET

Mondial 2014 : le match Allemagne-Brésil inspire le Net

En savoir plus

FOCUS

Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Littérature , histoire et pouvoir

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Frédéric Tissot, ancien consul général de France à Erbil

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

Tous les jours, le regard des internautes sur l’actualité et un point tout en image sur ce qui fait le buzz sur la toile. Du lundi au vendredi, à 8h20.

SUR LE NET

SUR LE NET

Dernière modification : 05/10/2011

Les « indignés » de Wall Street

Le mouvement des « indignés » de Wall Street prend de l’ampleur sur la toile. Le web est un élément incontournable dans la campagne présidentielle américaine. Et des musiciens russes donnent un concert en roulant en side-car sur l’autoroute.

Les « indignés » de Wall Street

En direct avec les « indignés » de Wall Street qui protestent contre les excès de la finance mondiale… Les manifestants qui campent depuis plus de deux semaines à proximité de la bourse de New York retransmettent leurs actions en temps réel sur Internet.

Ce mouvement inspiré du printemps arabe s’organise sur les réseaux sociaux et n’a cessé de prendre de l’ampleur au fil des jours. Il a aujourd’hui gagné toute l’Amérique comme le montre cette carte interactive qui recense toutes les villes où se tiennent des rassemblements similaires. Le slogan de ces « indignés » américains : « nous sommes les 99% ». Une manière de dénoncer les inégalités dans un pays où 1% de la population détient 40% des richesses.

Et c’est pour s’en prendre à ce système qui selon eux favorise les riches et les puissants que ce blog a été créé. Il est alimenté par des photos d’internautes qui témoignent de leur situation personnelle. Parmi eux, de nombreux étudiants inquiets pour leur avenir alors qu’ils se sont endettés pour financer leurs études et qu’ils n’ont aucune perspective d’emploi.

Des étudiants qui ont décidé de faire entendre leur voix. Sur les réseaux sociaux, un appel a été lancé pour que, dans toutes les universités du pays, tout le monde quitte les cours ce mercredi à midi pour aller rejoindre les rangs des manifestants.

Le mouvement « Occupy Wall Street » semble donc loin de s’essouffler. Et aussi bien dans les rues que sur la Toile, de nouvelles opérations coups de poing sont prévues ces prochains jours. Les pirates informatiques d’Anonymous ont ainsi menacé d’attaquer la Bourse de New York lundi prochain.

 

Le web dans la campagne présidentielle américaine

A un peu plus d’un an de la prochaine élection présidentielle américaine, la campagne bat déjà son plein dans le pays. Et comme en 2008, Internet fait figure d’élément incontournable à la fois pour les Républicains et les Démocrates pour communiquer avec le plus grand nombre d’électeurs possible.

Un débat entre les différents prétendants à l’investiture républicaine a ainsi été récemment organisé en partenariat avec YouTube et la chaîne d’information américaine Fox News. Un échange de près de deux heures qu’il est possible de revivre dans son intégralité sur le site de partage. Un projet pour lequel les citoyens avaient largement été mis à contribution puisqu’ils étaient invités à poser des questions en ligne aux différents candidats républicains. Résultat : plus de 18 000 participations, les interrogations portant essentiellement sur les créations d’emploi et le rôle du gouvernement comme l’illustre cette infographie réalisée à partir des termes les plus utilisés par les internautes.

Signe que le web occupe une place prépondérante dans la campagne des uns et des autres, le président Obama a participé de son côté à une session de questions-réponses sous l’égide du réseau social professionnel, LinkedIn, la semaine dernière. Objectif affiché par le candidat à sa propre succession : tenter de trouver des solutions pour remettre l’Amérique au travail alors que le taux de chômage dans le pays ne semble pas vouloir baisser.

Une présence importante en ligne qui fait partie intégrante de la stratégie du président américain en vue de sa réélection l’an prochain. Ce dernier avait effet déjà participé à un débat avec les internautes au siège de Facebook en avril dernier pour évoquer, entre autres, la réduction de la dette. Obama semble également avoir compris qu’il est primordial de maîtriser son image sur le web. Preuve en est, le lancement récent du site « Attack Watch » destiné à attaquer les candidats et commentateurs conservateurs qui critiquent ses propos ou son bilan.

 

Le wiki de la langue française

Brainstorming, bookcrossing, hotline, ou encore jailbreak... Les termes anglo-saxons sont de plus en plus nombreux dans la langue de Molière. Ces mots qui n'ont pas réellement d'équivalents en français se sont multipliés avec l'avènement des nouvelles technologies et l'usage des réseaux sociaux. Pour accompagner ces évolutions, le ministère français de la culture vient de lancer « Wiki LF ». Un site qui propose notamment aux internautes de voter pour trouver les termes en français qui finiront par remplacer les mots anglo-saxons. Objectif : participer à l'enrichissement de la langue française.

 

Tendance du jour sur les réseaux sociaux

Nonciclopedia, le nom d’un site satirique italien, est actuellement l’un des termes les plus mentionnés sur les réseaux sociaux. Bâti sur le modèle de Wikipédia, ce portail humoristique a été provisoirement fermé, le temps pour la justice italienne d’étudier une plainte déposée par le chanteur Vasco Rossi. En effet, l’article qui lui est consacré sur le site n’a manifestement pas fait rire ce musicien qui a poursuivi Nonciclopedia en justice pour diffamation. Mais pour avoir provoqué la suspension de ce site très populaire, Vasco Rossi s’est attiré les foudres des internautes qui l’accusent de porter atteinte à la liberté d’expression.

 

Vidéo du jour

En Russie, il est possible d’assister à un concert de rock sur… l’autoroute. C’est la découverte étonnante faite par l’auteur de cette vidéo qui a eu la surprise de croiser un groupe de jeunes musiciens jouant un morceau alors qu’ils étaient en train de se déplacer en side-car sur une route du pays. Une expérience musicale inédite qui devrait amuser plus d’un amateur de rock sur la toile.

 

 

 

Par Electron Libre

Comments

COMMENTAIRE(S)

 
 
Les archives

10/07/2014 Réseaux sociaux

Mondial 2014 : le match Allemagne-Brésil inspire le Net

Au sommaire de cette édition : la Toile réagit à la défaite du Brésil en demi-finale de la Coupe du monde ; une mesure anti-SDF suscite la polémique en Malaisie ; et un...

En savoir plus

09/07/2014 Réseaux sociaux

Kenya : l'opposition manifeste pour plus de démocratie

Au sommaire de cette édition : la Toile kényane réclame plus de démocratie ; les travailleurs philippins dénoncent en ligne leurs conditions de travail ; et une vidéo embarquée...

En savoir plus

08/07/2014 Réseaux sociaux

La montre du "calife" de l'EIIL intrigue la Toile

Au sommaire de cette édition : la montre du "calife" de l’État islamique intrigue le web ; les internautes italiens dénoncent le manque d’accessibilité des transports public aux...

En savoir plus

07/07/2014 Réseaux sociaux

Des internautes ordinaires surveillés par la NSA

Au sommaire de cette édition : le Washington Post publie une nouvelle enquête sur les écoutes de la NSA ; une Barbie chauve va être commercialisée pour les enfants atteints du...

En savoir plus

05/07/2014 Réseaux sociaux

Face aux géants du web, les hotêliers français s'organisent

Près d'une réservation hôtelière sur deux se fait aujourd'hui via des agences de voyages en ligne. Un chiffre en constante augmentation qui inquiète les professionnels du...

En savoir plus