Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • L'Allemagne est championne du monde pour la 4e fois de son histoire

    En savoir plus

  • Les civils fuient leurs habitations dans le nord de la bande de Gaza

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Gallopin endosse le premier maillot jaune français

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Décès du célèbre chef d’orchestre américain Lorin Maazel

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

FRANCE

Cinq policiers, dont le "superflic" Michel Neyret, suspendus de leurs fonctions

©

Vidéo par France 3

Texte par Dépêche

Dernière modification : 06/10/2011

Mis en examen dans une affaire de corruption et de trafic d'influence, le numéro deux de la PJ lyonnaise a été écroué après son audition. Quatre de ses collègues ont été placés sous contrôle judiciaire avec interdiction d'exercer leur métier.

AFP - Trois policiers ont été mis en examen mardi soir dans l'enquête sur l'affaire de corruption et de trafic d'influence présumés qui ébranle le monde policier, après le chef de l'antenne de la PJ de Grenoble, Christophe Gavat, et le N°2 de la PJ lyonnaise Michel Neyret, a-t-on appris mercredi de source judiciaire.


Contrairement à Michel Neyret, qui a été écroué, les quatre autres policiers ont été placés sous contrôle judiciaire avec interdiction d'exercer leur métier.

Après plusieurs jours de garde à vue, le patron de la Brigade de recherche et d'intervention (BRI) de la PJ de Lyon, Aymeric Saudubray, l'adjoint du chef de l'antenne de la PJ de Grenoble, Gilles Guillotin, et un membre de la brigade des stupéfiants de Lyon ont été présentés mardi soir aux juges parisiens Patrick Gachon et Hervé Robert, peu après le chef de l'antenne de la PJ de Grenoble, Christophe Gavat.

"Ils ont été mis en examen pour trafic de stupéfiants, association de malfaiteurs, détournement de scellés et vols en réunion", a-t-on indiqué de source judiciaire.

Les juges parisiens enquêtent notamment sur les pratiques de la police des régions lyonnaise et grenobloise. Des interrogatoires lors des gardes à vue ont confirmé l'existence d'un "système de drogue détournée afin de rémunérer les indicateurs", selon une source proche de l'enquête.

En garde à vue, M. Neyret a concédé des "imprudences" et reconnu avoir accepté des cadeaux, notamment des séjours payés à Marrakech et sur la Côte-d'Azur. Les enquêteurs s'interrogent aussi sur la provenance d'une "montre de valeur", que le policier aurait reçue puis offerte à sa femme, selon une source proche du dossier.

Ces derniers jours, l'Inspection générale des services (IGS) a creusé ses relations avec plusieurs personnalités réputées proches du milieu lyonnais.

Concernant MM. Gavat et Guillotin, les enquêteurs ont cherché à savoir s'ils avaient ou non, sur ordre de M. Neyret, détourné de la résine de cannabis pour rémunérer des "indics".

Les deux policiers ont réfuté toute pratique illégale, selon leurs avocats, qui ont tenu à distinguer les cas de leur client de celui de M. Neyret.

"La partie de l'enquête qui les concerne ne porte pas sur de l'enrichissement personnel ou de la corruption mais sur leur façon de travailler, sur la gestion des indicateurs", a déclaré mercredi à l'AFP Me Anne-Laure Compoint, avocate de M. Guillotin. "La montagne va accoucher d'une souris", a-t-elle parié.

Mardi soir, l'avocat de M. Gavat, Me Emmanuel Daoud, avait noté que le parquet n'avait pas requis de mandat de dépôt contre son client. Ni contre les trois autres policiers mis en examen le même jour.

On ignorait dans l'immédiat les raisons de l'implication présumée dans ce dossier de M. Saudubray, un jeune commissaire qui ne dirigeait la BRI de Lyon que depuis un an, son avocat se refusant à tout commentaire.

 

Première publication : 05/10/2011

  • FRANCE

    Après Michel Neyret, le chef de la PJ grenobloise mis en examen à son tour

    En savoir plus

  • Michel Neyret, le flic qui était trop proche des truands

    En savoir plus

  • FRANCE

    Claude Guéant va suspendre le commissaire Michel Neyret

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)