Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Irak : comment lutter contre l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile boycotte la vidéo de l'exécution de James Foley

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Nos étoiles contraires", sortez vos mouchoirs !

En savoir plus

FOCUS

La bataille du salaire minimum aux États-Unis

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Benjamin Stora : "Les Français connaissent assez mal l’histoire de l’immigration"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Barbarie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La constance, c'est la confiance"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La fermeture de restaurants Mac Donald's en Russie : scandale sanitaire ou pression politique ?

En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

  • Ebola : les deux Américains traités au sérum ZMapp sont guéris

    En savoir plus

  • Sans surprise, Erdogan choisit Davutoglu au poste de Premier ministre turc

    En savoir plus

  • Ebola : "Moi, je refuse de faire un vol vers Conakry"

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Brandao suspendu provisoirement après son coup de tête

    En savoir plus

  • La Tunisie et l'Égypte ferment leurs frontières aériennes avec la Libye

    En savoir plus

  • À Bangui, plusieurs centaines de manifestants réclament le départ des soldats français

    En savoir plus

  • Yémen : ultimatum de la rébellion chiite qui exige la démission du gouvernement

    En savoir plus

  • Gaza : trois commandants du Hamas tués dans un raid israélien

    En savoir plus

  • Présidentielle au Brésil : la candidature de Marina Silva menace Dilma Rousseff

    En savoir plus

  • Syrie - Irak : le pape François tantôt pacifiste, tantôt interventionniste

    En savoir plus

  • Cécile Rol-Tanguy : "Je représente les résistantes qui ont été oubliées"

    En savoir plus

  • Ukraine : "C’est le début de la Troisième Guerre mondiale"

    En savoir plus

  • Assassinat de James Foley : les États-Unis ont tenté de le libérer

    En savoir plus

  • Benjamin Stora : "Les Français connaissent assez mal l’histoire de l’immigration"

    En savoir plus

FRANCE

Robert Bourgi entendu par la justice sur les "biens mal acquis"

Texte par Dépêche

Dernière modification : 06/10/2011

Auditionné par la brigade financière le 22 septembre après ses révélations sur des fonds occultes provenant de dirigeants africains, Robert Bourgi doit être entendu ce jeudi dans le cadre de l'enquête sur les "biens mal acquis".

AFP - Robert Bourgi, qui accuse Jacques Chirac d'avoir reçu des fonds occultes de chefs d'Etat africains, sera entendu jeudi dans le cadre de l'enquête sur "les biens mal acquis" en France par trois d'entre eux, a-t-on appris mercredi de source proche du dossier, confirmant une information de Bakchich.

Pierre Péan, auteur de "Les mallettes de la République"

Cette audition avait été demandée par l'ONG Transparency International (TI) à l'origine de la plainte ayant débouché sur l'ouverture d'une enquête, fin 2010, sur les conditions d'acquisition d'un important patrimoine immobilier et mobilier en France par trois chefs d'Etat africains, Denis Sassou Nguesso, du Congo, Teodoro Obiang, de Guinée équatoriale, et le défunt chef d'Etat gabonais, Omar Bongo.

Tous les trois sont cités par M. Bourgi comme ayant fait partie des chefs d'Etat africains qui auraient, selon lui, alimenté les fonds occultes destinés à Jacques Chirac et Dominique de Villepin.

Dans un entretien au JDD à la mi-septembre, Robert Bourgi, ancien conseiller de l'ombre chargé des affaires africaines, a accusé MM. Chirac et de Villepin, d'avoir reçu des fonds occultes provenant de dirigeants africains.

"A l'approche de la campagne présidentielle de 2002, Villepin m'a carrément demandé +la marche à suivre+", a-t-il affirmé.

"Par mon intermédiaire, et dans son bureau, cinq chefs d'Etat africains --Abdoulaye Wade (Sénégal), Blaise Compaoré (Burkina Faso), Laurent Gbagbo (Côte d'Ivoire), Denis Sassou Nguesso (Congo-Brazzaville) et, bien sûr, Omar Bongo (Gabon)-- ont versé environ 10 millions de dollars pour cette campagne de 2002", prétend l'avocat.

M. Bourgi est par la suite revenu sur ses accusations visant Abdoulaye Wade, ce dernier retirant en retour une plainte en diffamation contre l'avocat.

M. Bourgi a été entendu le 22 septembre par les policiers de la brigade financière dans le cadre de l'enquête préliminaire ouverte le 13 septembre après ses propos dans la presse.

Première publication : 06/10/2011

  • FRANÇAFRIQUE

    Robert Bourgi, l'homme du grand déballage

    En savoir plus

  • FONDS OCCULTES

    Après Chirac et Villepin, Le Pen mis en cause dans une affaire de fonds occultes

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)