Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Nous sommes arrivés à un moment où il n’y a plus de débat démocratique ni de dialogue social »

En savoir plus

SPORT

France - Angleterre : comme on se retrouve...

Texte par Emmanuel VERSACE

Dernière modification : 06/10/2011

Avant le quart de finale de coupe du monde qui opposera samedi la France à l’Angleterre, retour sur les quatre confrontations de l'histoire de la Coupe du monde entre les deux nations. Avec un très net avantage au XV de la Rose...

Samedi, la Coupe du monde de rugby reprendra ses droits. Et comme à quatre reprises déjà dans l’histoire du Mondial (1991, 1995, 2003, 2007), les deux meilleurs ennemis de l’hémisphère nord, France et Angleterre, se retrouveront. Cette année, le Coq et la Rose se défieront en quarts de finale à Auckland (9h30, heure française) avec - encore - quelques comptes à régler. 

Comme à chaque fois, les rencontres qui opposent ces deux nations dépassent l’enjeu du match. Dès lors, il est bien connu que les Anglais adorent battre les Français et vice versa. Pourtant en Coupe du monde, les "Frenchies" se sont toujours inclinés face aux sujets de la Reine, mis à part en 1995 - mais il s’agissait alors d’un baroud d’honneur pour la troisième place. C'est peu...

Si en 1991, leur première rencontre fut marquée par l’agressivité des Anglais sur la star des Bleus, Serge Blanco (voir encadré ci-contre), en 2003, il fut plutôt question d’une leçon de réalisme de la part des coéquipiers de Martin Johnson.

Wilkinson la fine lame

Ce soir-là, aux antipodes, c’est une pluie fine et collante qui tombe sur le Stade olympique de Sydney, rebaptisé "Telstra Stadium" pour cette Coupe du monde 2003. En 80 minutes, jamais les Bleus n'ont été en mesure de rivaliser avec leurs adversaires. "Cette année-là, ils [les Anglais] avaient la meilleure équipe du monde", assure l’ex-international Olivier Magne sur le site de 20 Minutes. Ils évoluaient ensemble depuis quatre ans et disposaient de grands joueurs à tous les postes avec un Jonny Wilkinson au sommet de son art". Face au métronome anglais, Frédérik Michalak n’est que l’ombre de lui-même : 4 pénalités tentées pour autant d'échecs. Fautes de mains, jeu au pied approximatifs, les Français bafouent leur rugby et finissent par s’incliner face aux futurs champions du monde (24-7).

2003 - la douche australienne

Quatre ans plus tard, les deux sélections se retrouvent en demi-finale. Les Français viennent d’humilier des All Blacks (20-18) trop sûrs d’eux en quarts de finale à Cardiff. Les Anglais, eux, ont battu les Australiens (12-10) grâce à une mêlée conquérante et surtout un Jonny Wilkinson infaillible. Les Bleus abordent cette rencontre en favoris, un statut qui ne leur réussit pas forcément. Preuve en est dès la 2e minute du match. Damien Traille veut controler un ballon dans ses cinq mètres quand Josh Lewsey surgit et inscrit le seul essai de la rencontre.

Les Français prennent ensuite l'avantage au score grâce Lionel Beauxis (9-5). Mais Jonny Wilkinson endosse encore une fois le rôle du bourreau et réussit deux pénalités et un drop, permettant au XV de la Rose de l'emporter 14 à 9 et de se qualifier pour la finale. La rencontre de samedi aura donc un goût de revanche pour les Bleus - et seulement pour les Bleus.

2007 - Les Anglais à l'anglaise




 

Première publication : 06/10/2011

  • COUPE DU MONDE DE RUGBY 2011

    Imanol Harinordoquy de retour face aux Anglais

    En savoir plus

  • COUPE DU MONDE DE RUGBY 2011

    Le XV de la Rose, une équipe de bad boys

    En savoir plus

  • COUPE DU MONDE DE RUGBY 2011

    Pas de confrontation Nord - Sud au programme des quarts

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)