Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : Catherine Samba Panza en quête de soutien à l'ONU

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les nouveaux road trip

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Le succès du high-tech "made in France"

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Réchauffement climatique : la planète bientôt sous l'eau?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jacob Desvarieux, l'ambassadeur international du Zouk!

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

FOCUS

À la rencontre des étudiants étrangers à Paris

En savoir plus

  • Un Français enlevé dimanche soir dans l'est de l'Algérie

    En savoir plus

  • Menaces contre la France : "l’EI a décidé d’exporter le conflit en Occident"

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 ne se jouera pas au Qatar, selon un membre de la Fifa

    En savoir plus

  • Apple bat des records de ventes avec ses nouveaux iPhone

    En savoir plus

  • Face aux jihadistes de l'EI, "on ne comprend pas l'attitude d'Ankara"

    En savoir plus

  • À Berlin, Manuel Valls promet des réformes à Angela Merkel

    En savoir plus

  • Mort d’Albert Ebossé : la JS Kabylie suspendue deux ans par la CAF

    En savoir plus

  • Hong Kong : les étudiants en grève pour dénoncer la mainmise de Pékin

    En savoir plus

  • Selon Bernard Cazeneuve, "la France n’a pas peur" face à la menace jihadiste

    En savoir plus

  • Ebola : sept questions sur le virus

    En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Préservatifs trop petits : un problème de taille pour les Ougandais

    En savoir plus

  • Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

    En savoir plus

  • Vidéo : les villages repris à l'EI portent les stigmates des combats

    En savoir plus

  • Ebola : pourquoi les femmes sont-elles les premières victimes du virus ?

    En savoir plus

Amériques

De Philadelphie à Seattle, le mouvement des indignés a la cote

Texte par Dépêche

Dernière modification : 07/10/2011

Les manifestations contre le système financier se multiplient dans les villes américaines depuis le début du mouvement des indignés de Wall Street, le 17 septembre. Barack Obama dit comprendre la frustration et la colère des protestataires.

REUTERS - Les manifestants qui s'élèvent contre le système financier américain et les
inégalités économiques ont gagné du terrain jeudi aux Etats-Unis et ont trouvé des soutiens au sommet même de l'Etat.

Barack Obama et le vice-président Joe Biden ont compris la frustration et la colère qui animent une partie de la population des Etats-Unis.

"Ces manifestants expriment une suspicion plus largement partagée envers la manière dont fonctionne notre système financier", a déclaré le président américain. ( )

Et selon le vice-président Joe Biden, "les Américains ne pensent pas que le système est juste".

Depuis le rassemblement initial des "indignés" de Wall Street le 17 septembre dernier, les protestations se multiplient dans les villes américaines. Des rassemblements ont eu lieu à Tampa, Trenton, Jersey city, Philadelphie, Norfolk, Chicago, Saint Louis, Houston, San Antonio, Austin, Nashville, Portland, Seattle et Los Angeles.

Lors de la manifestation de mercredi à New York, des syndicats ont rallié les rangs du cortège, ce qui laisse à penser que le mouvement pourrait encore prendre de l'ampleur.
Près de 5.000 personnes ont formé le cortège, ce qui en fait le défilé le plus important depuis le début du mouvement.

"Ce n'est que le début", prédit John Preston à Philadelphie, cadre dans une société de transport. "Les camionneurs vont apporter leur soutien de ville en ville".

A Philadelphie, un millier de personnes ont arboré des pancartes où l'on pouvait lire sur l'une d'entre elles "je ne pensais pas que 'par le peuple, pour le peuple' représentait 1%
(de la population)".

A Los Angeles, une centaine de protestataires se sont réunis devant la Bank of America dans le centre ville, tandis que d'autres ont tenté de monter une tente. Onze personnes ont été arrêtées après avoir refusé de la démonter.

"Je crois que le rêve américain est vraiment en danger", glisse Darrell Bouldin, âgé de 25 ans. "Il y a tellement de gens comme moi dans le Tennessee qui en ont marre des gangsters de Wall Street", ajoute-t-il.

Première publication : 07/10/2011

  • ÉTATS-UNIS

    Obama somme le Congrès d'adopter son plan pour l'emploi

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Des milliers d'anti-Wall Street manifestent à New York

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)