Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Le loup et l'agneau"

En savoir plus

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

  • Yémen : Sanaa contraint de partager le pouvoir avec la rébellion chiite

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Ebola : après trois jours de confinement, la vie reprend en Sierra Leone

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • Ligue 1 : au Parc des Princes, Lyon tient tête au PSG

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

FRANCE

Affaire Karachi : Villepin balaie les accusations de Takieddine

Texte par Dépêche

Dernière modification : 07/10/2011

Accusé par Ziad Takieddine d'avoir comploté contre Nicolas Sarkozy dans l'affaire Karachi, l'ancien Premier ministre a invité l'homme d'affaires à produire des preuves devant la justice.

AFP - Dominique de Villepin, mis en cause par l'intermédiaire d'armement Ziad Takieddine, l'a invité vendredi sur Europe 1 à produire ses preuves à la justice, qui lui pose de questions "depuis un an", puisqu'il "ressort la théorie du complot".

"Cela fait un an que la justice lui pose de questions", a lancé l'ancien Premier ministre, soulignant ne jamais avoir rencontré cet homme d'affaires.

"Il y a une semaine, il mettait en cause les plus hautes autorités de l'Etat, aujourd'hui, il nous ressort la théorie du complot. Il y a rien de nouveau. Il a des preuves ? Qu'il les apporte à la justice, c'est à la justice d'apprécier les choses", a-t-il poursuivi.

M. de Villepin a rappelé qu'à l'époque des faits évoqués par Ziad Takieddine, il était "secrétaire général de l'Elysée. Je n'étais pas ministre de la Défense, pas directeur d'une entreprise publique d'armement".

M. Takieddine, soupçonné d'avoir versé des rétrocommissions pour financer la campagne présidentielle d'Edouard Balladur en 1995 dans le cadre d'une vente de frégates à Ryad (contrat "Sawari II"), a dénoncé jeudi, sans apporter de preuves, "un complot" contre Nicolas Sarkozy et mis en cause Dominique de Villepin.

"Jacques Chirac l'a toujours dit très clairement : quand il est arrivé en 1995 il a eu le souci de la moralisation de la vie publique", a dit le fondateur de République solidaire pour expliquer l'arrêt des rétrocommissions.

"La vraie question, c'est le climat des affaires et de suspicion généralisée dans notre pays", a-t-il dit. "La réponse, c'est l'indépendance de la justice", "rompons le lien entre le parquet et le pouvoir politique".

"Je n'ai de relation amicale avec aucune personnalité ambiguë et j'assume toutes mes amitiés", a encore dit M. de Villepin, lié à un autre intermédiaire présumé, Alexandre Djouhri.

Première publication : 07/10/2011

  • FRANCE

    Affaire Karachi : Takieddine accuse Villepin de "complot" contre Sarkozy

    En savoir plus

  • FRANCE

    Affaire Karachi : Ziad Takieddine veut la levée du secret-défense

    En savoir plus

  • FRANCE

    Affaire Karachi : l'Élysée dénonce "calomnie et manipulation politicienne"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)