Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

A Gaza, Israël et le Hamas revendiquent la victoire

En savoir plus

DÉBAT

Cessez-le-feu Israël - Hamas : un espoir pour la paix ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls: le Premier ministre en opération séduction

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

La French Touch, avec le chef Thierry Marx et le mathématicien Cédric Villani

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : la famille d'Albert Ebossé pleure le joueur tué en Algérie

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Immigration : 170 corps retrouvés près des côtes libyennes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Coup d’envoi de la 71ème Mostra de Venise

En savoir plus

SUR LE NET

Après "l'Ice Bucket Challenge", place au "Rice Bucket Challenge"

En savoir plus

FOCUS

Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

En savoir plus

  • Bloquer l'avancée de l'EI, le casse-tête d'Obama

    En savoir plus

  • La déclaration d'amour de Valls aux entreprises françaises

    En savoir plus

  • Le "califat" de Boko Haram : "Un simple coup médiatique"

    En savoir plus

  • Samuel Eto’o met un terme à sa carrière internationale avec le Cameroun

    En savoir plus

  • Cessez-le-feu à Gaza : qui d'Israël ou du Hamas sort vainqueur ?

    En savoir plus

  • Macron vs Montebourg : deux styles opposés mais une même politique ?

    En savoir plus

  • Ronaldo, Robben, Neuer : qui sera sacré joueur européen de l'année ?

    En savoir plus

  • Zara retire de la vente une marinière flanquée d'une étoile jaune

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : Christine Lagarde mise en examen pour "négligence"

    En savoir plus

  • France : le chômage atteint un nouveau record en juillet

    En savoir plus

  • Un rapport de l’ONU accuse Damas et l’EI de crimes contre l’humanité

    En savoir plus

  • Ebola : le Liberia sanctionne ses ministres réfugiés à l'étranger

    En savoir plus

  • Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

    En savoir plus

  • Theo Curtis, ex-otage américain en Syrie, est arrivé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Syrie : l'unique passage menant au Golan tombe aux mains des rebelles

    En savoir plus

Economie

Moody's abaisse les notes de 12 banques britanniques

Texte par Dépêche

Dernière modification : 07/10/2011

Craignant que le Royaume-Uni ait plus de mal à se porter au secours des banques en cas d'aggravation de leurs problèmes, Moody's a abaissé les notes de 12 établissements britanniques, dont Lloyds Banking Group et la Royal Bank of Sctoland.

AFP - L'agence d'évaluation financière Moody's Investors Service a abaissé vendredi les notes de 12 banques britanniques, dont cinq grandes, en estimant que le gouvernement était moins enclin à leur apporter son soutien financier en cas de problème.

Parmi les grands établissements concernés figurent les deux mastodontes Lloyds Banking Group (LBG), qui descend d'un cran de "Aa3" à "A1", et Royal Bank of Scotland (RBS), qui descend de deux crans de "Aa3" à "A2".

Ces deux banques avaient été renflouées par l'Etat à hauteur de plusieurs dizaines de milliards de livres durant la crise financière de 2008/2009.

Trois autres établissements importants sont concernés: Santander UK (abaissé de "Aa3" à "A1"), Co-Opérative Bank ("A3" à "A2") et Nationwide Building Society ("Aa3" à "A2").

Trois banques majeures sont épargnées: Barclays, HSBC et Standard Chartered.

En revanche, les notes de sept établissements de moindre importance, notamment des sociétés spécialisées dans le crédit immobilier, ont été abaissées dans la foulée, de un à cinq crans.

"Moody's a pris en compte une diminution de la probabilité d'un soutien financier du gouvernement britannique en cas de besoin", a expliqué l'agence dans un communiqué.

Elle assure toutefois que sa décision "ne reflète pas une détérioration de la solidité financière du système bancaire" britannique.

Moody's avait fait savoir en mai qu'elle envisageait d'abaisser les notes des banques britanniques pour prendre en compte la nouvelle donne politique, le plan de rigueur budgétaire adopté par le gouvernement rendant moins acceptable un nouveau soutien des contribuables au secteur financier.

Les investisseurs ont immédiatement réagi à la décision, et les banques concernées étaient sanctionnées à la Bourse de Londres: vers 07H40 GMT, LBG perdait ainsi 2,41% à 35 pence et RBS 1,56% à 23,98 pence, dans un marché en hausse de 0,4%.

Première publication : 07/10/2011

  • CRISE ÉCONOMIQUE

    Moody's abaisse la note de l'Italie de trois crans

    En savoir plus

  • BANQUES

    La Société Générale et le Crédit Agricole fragilisés après la dégradation de leur note

    En savoir plus

  • JAPON

    Moody's abaisse la note de la dette nippone

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)