Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • Nouvelle journée de raids israéliens sur Gaza

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Violents combats pour le contrôle d'une base au nord-est de Bagdad

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile attaquée en justice

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : le Français Blel Kadri remporte la 8e étape

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne essuie de lourdes pertes, Donetsk devient ville fantôme

    En savoir plus

  • Vidéo : les habitants de Rafah pris au piège des raids israéliens

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

Afrique

L'armée amende officiellement la loi électorale

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 09/10/2011

Le Conseil suprême des forces armées, chargé de la transition depuis la chute du régime de Moubarak, a abrogé l'article 5 de la loi électorale. Selon les opposants, cet article aurait favorisé le retour de proches de l'ex-raïs au sein du Parlement.

AFP - L'armée, à la tête de l'Egypte depuis la chute du régime de Hosni Moubarak, a officiellement amendé une loi électorale après les vives critiques des partis politiques qui avaient menacé de boycotter les prochaines élections, a rapporté l'agence officielle Mena.


Le Conseil suprême des forces armées (CSFA) a "décidé d'abroger l'article 5 de la loi électorale" qui réservait le tiers des sièges aux indépendants au sein du Parlement, a précisé Mena. Son abrogation permettra aux partis politiques de présenter des candidats pour ces sièges-là.

Le CSFA avait accepté il y a une semaine de revenir sur cet article controversé après une rencontre entre le chef d'état-major Sami Anan et des membres de la Coalition démocratique, une alliance électorale regroupant l'influent parti des Frères musulmans et une trentaine de formations.

La Coalition démocratique estimait que l'article contesté favorisait le retour de proches de Hosni Moubarak. Elle a également réclamé une loi excluant pour dix ans du scrutin les politiciens convaincus de corruption.


L'armée a par ailleurs amendé une autre loi pour imposer des peines de prison allant de un à cinq ans aux candidats ou autres personnes qui, lors des campagnes électorales, auraient recours aux slogans religieux, à la corruption ou à la violence pour faire pression sur les électeurs, selon Mena.

Des amendes seront également prévues pour les votants inscrits qui ne participeront pas au scrutin sans justification, a-t-elle ajouté.

Les premières élections législatives depuis la chute du régime de Moubarak le 11 février, se tiendront sur quatre mois à partir du 28 novembre, après quoi l'armée a promis le retour à un pouvoir civil.

Le futur Parlement aura six mois pour rédiger une nouvelle Constitution, avant la tenue de l'élection présidentielle en 2012.

 

Première publication : 08/10/2011

  • ÉGYPTE

    Plusieurs candidats demandent une élection présidentielle en avril

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    L'armée entend ne présenter aucun candidat à l'élection présidentielle

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    L'armée égyptienne accepte d'amender la loi électorale

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)