Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Nous sommes arrivés à un moment où il n’y a plus de débat démocratique ni de dialogue social »

En savoir plus

SPORT

France - Angleterre : l'avis des experts

Texte par Emmanuel VERSACE

Dernière modification : 08/10/2011

Didier Camberabero, finaliste de la Coupe du monde de rugby 1987, et Xavier Garbajosa, consultant Eurosport et finaliste en 1999, s'enthousiasment pour la performance du XV de France face à l’Angleterre (19-12).

Après une défaite humiliante face aux Iles Tonga, le XV de France a répondu brillamment en remportant 19-12 le match contre les Anglais donnés pourtant favoris, et que les Français n’avaient encore jamais battu en match éliminatoire de Coupe du monde. Deux ex-internationaux, Didier Camberabero, finaliste du Mondial de rugby 1987, et Xavier Garbajosa, consultant Eurosport et finaliste en 1999, applaudissent la performance. Mais ils mettent également les Bleus en garde contre un éventuel relâchement à la veille de la rencontre avec les Gallois, leur prochain adversaire en demi-finale (Auckland, samedi 15 octobre à 10h, heure française).

Didier Camberabero : "attention à ne pas se relâcher"

"Encore une fois, c’est lorsque l'on est critiqué qu’on réagit. C’est comme ça depuis 50 ans et ça ne changera pas. Ce qui est surtout réjouissant, c’est que les deux essais ont été marqués sur des actions construites sur nos ballons. C’est un très bon signe, le début de quelque chose. Les Anglais ont subi le même sort que nous face aux Tonga. Avec beaucoup de ballons perdus et de déchets, ils sont passés à côté de leur match. Tant mieux pour nous !

Il faut aussi féliciter l’équipe de France sur le plan tactique. Le fait d’avoir deux demis de mêlée a permis à Morgan Parra de transmettre plus rapidement le ballon et de mettre du rythme dans le jeu. François Trinh-Duc, entré à la place de Dimitri Yachvili, a continué sur cette lancée.

On s’attend à un match des Six Nations face aux Gallois. Attention à ne pas se relâcher car après cette performance face aux Anglais, il y aura moins de critiques donc moins de pression. C’est un match qui est à leur portée. Et ce serait dommage de passer à côté d’un tableau qui s’est dégagé avec la défaite de l’Australie. À eux d’aller jusqu’au bout."

"Une belle équipe de France qui a mis à mal ces Anglais"

Vice-champion du monde en 1999, Xavier Garbajosa ne peut que partager l’avis de son prédécesseur. "Avec beaucoup d’investissement, ne serait-ce que dans les rucks, les libérations, les placages, la défense… On s’est rendu compte que notre jeu s’était mis en place". Enthousiasmé par cette performance, l’ex-ailier du Stade Toulousain (32 sélections) voit le XV de France aller très loin.

Première publication : 08/10/2011

  • COUPE DU MONDE DE RUGBY 2011

    La France se rachète en battant l'Angleterre et file en demi-finale

    En savoir plus

  • COUPE DU MONDE DE RUGBY 2011

    Imanol Harinordoquy de retour face aux Anglais

    En savoir plus

  • COUPE DU MONDE DE RUGBY 2011

    Le XV de la Rose, une équipe de bad boys

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)