Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

FOCUS

Ces réfugiés syriens dont de nombreux Turcs ne veulent plus

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Crash du vol AH5017 : "Série Noire"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, directeur général de Prudential

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Caravane, l'autre Tour de France

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

  • En direct : cinquante-quatre Français au nombre des victimes du vol Air Algérie

    En savoir plus

  • Une manifestation pro-palestinienne prévue samedi à Paris interdite

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "Il est exclu de retrouver des survivants"

    En savoir plus

  • Trois Palestiniens tués lors du "Jour de colère" en Cisjordanie

    En savoir plus

  • L’essor du tourisme "100 % halal"

    En savoir plus

  • En Ukraine, le conflit militaire se double d'une crise politique

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Tour de France : "Jicé" Péraud, routard sur le tard, à la conquête des cols

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

Economie

Paris et Berlin s'accordent sur les modalités de recapitalisation des banques

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Dépêche

Dernière modification : 09/10/2011

La chancelière allemande Angela Merkel et le président français Nicolas Sarkozy, réunis à Berlin, ont annoncé qu'entre les deux pays, "l'accord était complet" pour "recapitaliser les banques afin d'assurer l'octroi de crédits à l'économie".

AFP - Le président français Nicolas Sarkozy et la chancelière allemande Angela Merkel ont promis une réponse à la crise de la dette dans la zone euro avant fin octobre, soulignant leur unité notamment sur le soutien aux banques, sans faire d'annonce concrète dimanche à Berlin.


"ils se sont montrés très peu bavards"

M. Sarkozy a promis "des réponses durables, globales et rapides avant la fin du mois", pour que "l'Europe arrive au G20 unie et avec les problèmes résolus".

La France préside en 2011 le groupe du G20, qui rassemble les pays les plus riches et les principaux pays émergents du monde, qui se réuniront en sommet à Cannes (sud-est de la France) les 3 et 4 novembre.

A un moment où la crise de la dette, notamment grecque, menace de se transformer en crise bancaire, Angela Merkel a assuré que Paris et Berlin étaient "décidés à faire ce qui est nécessaire pour recapitaliser (les) banques afin d'assurer l'octroi de crédits à l'économie".

Nicolas Sarkozy a affirmé que "l'accord était complet" entre les deux pays à ce sujet, alors que des informations de presse ont fait état de divergences. "Il n'y a pas d'économie prospère, sans banques stables et fiables", a-t-il déclaré.

Selon le FMI, les besoins en capitaux des banques européennes pour supporter une forte décote de leurs créances grecques pourraient atteindre 200 milliards d'euros.

La France et l'Allemagne semblaient ces derniers jours avoir des avis différents sur les modalités d'un éventuel recours aux fonds publics pour aider les établissements les plus fragiles. Paris paraissait privilégier un recours au Fonds de secours européen (FESF), tandis que Berlin a plaidé pour des solutions d'abord nationales.

Soulignant à plusieurs reprises leur unité de vue sur les différents aspects de la crise financière, les deux dirigeants ont évité dimanche toute annonce concrète. Ils ont proposé des "modifications importantes" aux traités européens allant dans le sens d'une plus grande "intégration de la zone euro", sans plus de détails.

Mme Merkel a précisé que le but était d'avoir "une coopération plus étroite et contraignante des pays de la zone euro" pour éviter des dérapages budgétaires.

Concernant le FESF, qui doit venir en aide aux pays surendettés, le président français a indiqué que Paris et Berlin avaient "identifié des propositions techniques pour renforcer (son) efficacité".

A l'issue de leur conférence de presse commune, les deux dirigeants devaient se retrouver pour un "dîner de travail".

 

Première publication : 09/10/2011

  • ZONE EURO

    Merkel et Sarkozy tentent de s'entendre sur la recapitalisation des banques

    En savoir plus

  • ZONE EURO

    Christine Lagarde reçue à l'Élysée à la veille d'un sommet à Berlin

    En savoir plus

  • CRISE ÉCONOMIQUE

    La BCE va contribuer au refinancement des banques de la zone euro

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)