Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Caravane, l'autre Tour de France

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, PDG de Prudential

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

  • En direct : "Aucune hypothèse écartée pour le crash de l'avion d'Air Algérie" déclare Hollande

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "Il est exclu de retrouver des survivants"

    En savoir plus

  • Cisjordanie : un Palestinien tué par l'armée israélienne

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

Culture

Deux cinéastes accusés d'espionnage libérés après un mois de prison

Texte par Dépêche

Dernière modification : 10/10/2011

Les réalisateurs Mohsen Shahnazdar et Nasser Safarian (photo) ont été libérés après un mois de détention. Ils avaient été arrêtés, avec quatre autres cinéastes iraniens, pour cause d'espionnage pour le compte de la BBC.

AFP - Deux des six cinéastes iraniens arrêtés à la mi-septembre pour collaboration avec la chaîne de télévision en persan de la BBC, ont été libérés dimanche soir, a rapporté lundi l'agence Isna.

Nasser Safarian et Mohsen Shahnazdar ont été libérés, selon un communiqué de l'Association des documentaristes iraniens, cité par Isna.

Selon l'agence, Nasser Safarian a versé une caution de 2 milliards de rials (160.000 dollars).

Les six cinéastes, Mojtaba Mirtahmasb, Nasser Saffarian, Hadi Afarideh, Mohsen Shahnazdar, Shahnam Bazdar et Katayoun Shahabi, avaient été arrêtés à la mi-septembre pour avoir fourni "des informations et des films noircissant l'image de l'Iran" à la chaîne en persan de la télévision britannique, bête noire des autorités de Téhéran.

Le ministre des Renseignements, Heydar Moslehi avait accusé le 25 septembre dernier "les services de renseignement britanniques" de mener "de nouvelles activités destructrices et anti-iraniennes sous couvert de la BBC en persan".

Il a affirmé que "toute collaboration directe ou indirecte est interdite" avec cette chaîne.

La chaîne en persan de la BBC, très regardée en Iran malgré son brouillage par les autorités, est régulièrement accusée par Téhéran de participer à un "complot" occidental pour déstabiliser le régime iranien.

Les milieux cinématographiques proches de l'opposition ont toutefois rejeté "la version selon laquelle les cinéastes indépendants iraniens arrêtés seraient des espions au service de la BBC", tandis que la chaîne a de son côté démenti les employer.

Fin septembre, les principaux responsables et figures du cinéma français, du Festival de Cannes aux associations d'auteurs et de réalisateurs, ont appelé à signer une pétition internationale de soutien aux cinéastes iraniens emprisonnés.
 

Première publication : 10/10/2011

  • TUNISIE

    Près de 200 salafistes attaquent le siège de Nessma TV après la diffusion de Persépolis

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)