Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Tibéhirine : "Nous voudrions expertiser" les prélèvements, dit Trévidic

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Inès Boujbel, PDG de Deyma

En savoir plus

POLITIQUE

Drame de Sivens : Placé dénonce "l’absence absolue d’empathie" du gouvernement

En savoir plus

POLITIQUE

Bruno Le Roux : il est "indigne" de servir du drame de Sivens

En savoir plus

DÉBAT

Législatives en Tunisie, la désillusion? (partie 2)

En savoir plus

FOCUS

Liban : retour sur les affrontements à Tripoli

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

Barrage de Sivens : après le drame, l'instrumentalisation politique ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Fondation Louis Vuitton : montez à bord du navire de Frank Gehry !

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Un soldat français tué , 2 autres blessés dans le nord du Mali

En savoir plus

Tous les jours, le regard des internautes sur l’actualité et un point tout en image sur ce qui fait le buzz sur la toile. Du lundi au vendredi, à 8h20.

SUR LE NET

SUR LE NET

Dernière modification : 11/10/2011

Syrie : les informateurs du régime dénoncés sur Internet

Les opposants syriens traquent les informateurs du régime sur la toile. La mobilisation pour faire face à la crise humanitaire dans la Corne de l’Afrique se poursuit. Et le logiciel Google Earth dépasse la barre du milliard de téléchargements.

Syrie : les informateurs du régime dénoncés sur Internet

La scène aurait été filmée en juillet dernier à Douma, dans la banlieue de Damas, pendant que des forces de sécurité poursuivaient des manifestants qui s’étaient cachés dans les habitations. Alors qu’il tentait de fuir, Jihad Shalhoub chute du toit d’un immeuble et s’accroche à un balcon en tombant. Cette vidéo montrerait des militaires jeter des pierres sur l’homme de 43 ans jusqu’à ce qu’il lâche prise.

Il décèdera peu après des suites de ses blessures. Et d’après plusieurs témoignages, c’est un informateur qui aurait indiqué aux forces de sécurité où Shalhoub s’était caché. Une mort qui pour beaucoup met en lumière le rôle joué par les délateurs dans la répression du mouvement de contestation en Syrie.

Serveurs, chauffeurs de taxi ou petits commerçants, ils seraient des milliers à travers le pays à faire partie du réseau d’informateurs sur lequel s’appuie le régime pour mater la révolte. Des citoyens espions qui font l’objet d’une traque sur les réseaux sociaux.

Plusieurs groupes Facebook publient en effet les noms et les photos de Syriens soupçonnés de travailler pour les services de renseignements. Selon cette page tenue par des cyberactivistes de Damas, l’objectif est de les sanctionner, en boycottant leur commerce par exemple, en attendant un éventuel recours à la justice quand la révolution l’aura emporté.

Et même si les administrateurs de ces groupes assurent ne publier aucun nom avant une période de surveillance pour confirmer qu’il s’agit bien d’un informateur, certaines personnes peuvent être accusées à tort. La démarche soulève donc de nombreuses inquiétudes, d’autant plus que les représailles peuvent aller jusqu’au meurtre sans aucune autre forme de procès.

 

Crise humanitaire dans la Corne de l’Afrique

« Tous les jours, des milliers d’enfants meurent dans la Corne de l’Afrique. La crise humanitaire en cours dans la région est loin d’être finie. Il est grand temps d’agir maintenant. » C’est le message que les ambassadeurs de l’Unicef Serena Williams et Ishmael Beah adressent via ces vidéos diffusées en ligne à la communauté internationale. Objectif : qu’elle ne reste pas inerte face à la catastrophe humanitaire liée à la sécheresse qui se déroule depuis des mois dans la région.

La situation dans la Corne de l’Afrique est en effet particulièrement dramatique. Comme l’explique l’Unicef dans un communiqué publié sur son site, plus de 13 millions de personnes sont touchées par la crise alimentaire qui sévit dans la région. Environ 750 000 d’entre elles, principalement en Somalie, risquent également de mourir de faim dans les mois qui viennent si rien n’est fait pour leur venir en aide rapidement.

Une situation qui pousse de très nombreux habitants de cette région sinistrée à fuir pour trouver refuge dans les pays voisins comme le Kenya, l’Ethiopie ou encore Djibouti. Plus de 700 000 réfugiés vivraient ainsi dans des camps de fortune et ils seraient au moins 450 000 rien que dans le camp de Dadaab au Kenya.

Une crise humanitaire que l’ONG Care résume en quelques chiffres dans cette infographie mise en ligne sur son site. On apprend ainsi que 80% des victimes sont des femmes et des enfants et que chaque jour, ce sont environ 1 000 nouvelles personnes qui arrivent dans les camps de réfugiés pour y trouver de l’aide. Une campagne menée pour faire prendre conscience à la communauté internationale de l’urgence de la situation et inciter les internautes à effectuer des dons.


Google Earth atteint le milliard de téléchargements

Depuis son lancement en 2005, Google Earth a été téléchargé 1 milliard de fois, ce qui en fait l’un des logiciels les plus populaires de tous les temps. Cet atlas numérique qui permet de se balader virtuellement sur la planète a été enrichi au fil des ans par de nombreuses fonctionnalités, comme des villes en 3D. Pour fêter ce succès, Google a lancé un site sur lequel des internautes décrivent la manière dont ils ont utilisé le logiciel.

 

Tendance du jour sur les réseaux sociaux

Jagjit Singh, le nom d’un célèbre chanteur indien, figure parmi les mots les plus utilisés par les internautes sur les réseaux sociaux depuis l’annonce de son décès lundi. Interprète et compositeur de ghazal, une poésie romantique en langue ourdoue, il a contribué à rendre populaire cet art musical venu du Moyen-Orient. Sa mort a donc suscité de très nombreuses réactions de fans de l’artiste sur la toile qui ont souhaité lui rendre un dernier hommage et rappeler à quel point Singh avait marqué leur vie.

 

La vidéo du jour

Utiliser un nettoyeur haute-pression pour réaliser des créations artistiques. C’est l’idée qu’on eut des jeunes Lettons habitant à Riga qui ont donc décidé de se servir de Karchers pour créer des œuvres temporaires sur les murs de la ville. Un projet original qui aura notamment permis de révéler le degré de saleté des façades des immeubles de la capitale de la Lettonie.

 

 

Par Electron Libre

COMMENTAIRE(S)

Les archives

30/10/2014 Réseaux sociaux

Une vidéo dénonce le harcèlement de rue à New York

Au sommaire de cette édition : une vidéo dénonce le harcèlement de rue subi par les femmes à New York; des supermarchés américains provoquent la polémique à l’approche...

En savoir plus

29/10/2014 Réseaux sociaux

Hongrie : les internautes défendent leurs droits

Au sommaire de cette édition : la Toile hongroise dénonce la mise en place d’une taxe Internet; les internautes canadiens apportent leur soutien à la communauté musulmane du...

En savoir plus

28/10/2014 Réseaux sociaux

La Toile réagit à la réélection de Dilma Rousseff

Au sommaire de cette édition : la Toile réagit à la réélection de Dilma Rousseff à la tête du Brésil; des chameaux maltraités en Chine indignent les internautes; et un homme se...

En savoir plus

25/10/2014 Réseaux sociaux

Le numérique africain à la croisée des chemins

L’Afrique nouvel eldorado du numérique. Un faible taux de pénétration, d’importants problèmes d’accès à l’électricité mais des projets innovants et des infrastructures en...

En savoir plus

27/10/2014 Réseaux sociaux

Les habitants d'Ottawa chérissent leur ville en ligne

Au sommaire de cette édition: les habitants d’Ottawa expriment leur fierté de vivre dans la capitale canadienne; les internautes espagnols dénoncent l’augmentation du coût des...

En savoir plus