Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gabon : la CPI annonce l'ouverture d'un examen préliminaire

En savoir plus

TECH 24

Sex-tech : les technologies de l'intime

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Maudite courbe : comment faire baisser le chômage en France ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Clinton vs Trump : le match des programmes économiques

En savoir plus

#ActuElles

Laurence Rossignol : "Tout sexisme est insupportable"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses de la Fashion Week parisienne

En savoir plus

FOCUS

Venezuela : État déliquescent et lynchages de rue

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Jean Todt : "Être compétitif, c'est aussi être responsable"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le "Grand jeu" de Céline Minard pour échapper au désordre du monde

En savoir plus

Culture

L'auteur de "Gomorra" couronné pour son courage

Texte par Dépêche

Dernière modification : 11/10/2011

Roberto Saviano, l'auteur italien du best-seller "Gomorra" sur la mafia napolitaine, a reçu le PEN/Pinter International Writer of Courage Award. Menacé de mort, il vit sous haute protection policière depuis la publication de son livre en 2006.

REUTERS - L'écrivain italien Roberto Saviano, qui vit sous protection policière depuis qu'il a publié, en 2006, son bestseller "Gomorra" consacré à la mafia, a reçu lundi le prix PEN/Pinter International Writer of Courage Award.

Saviano, qui a 32 ans, partage son prix avec le dramaturge britannique David Hare, sans doute plus connu pour son travail sur les institutions britanniques.

Chaque année, un écrivain britannique est couronné par le PEN/Pinter, prix créé en 2009 par le Pen Club à la mémoire du dramaturge et prix Nobel de littérature Harold Pinter. Un autre écrivain, persécuté pour ses convictions, est également couronnée chaque année.

"Roberto Saviano s'est attaqué à la mafia napolitaine, tout d'abord dans le roman Gomorra puis dans le film qui en a été tiré", a déclaré David Hare lors de la cérémonie de remise des prix, lundi à Londres.

"Il l'a fait malgré tout ce qu'il risquait. J'ai l'espoir que le prix que je partage avec lui, en tant que reconnaissance du Pen Club, pourra, ne serait-ce qu'un peu, lui rendre
l'existence plus facile", a-t-il ajouté.

Saviano, qui vit dans un lieu tenu secret en raison des menaces de mort dont il fait l'objet, a envoyé un message dans lequel il exprime sa gratitude.

Première publication : 11/10/2011

COMMENTAIRE(S)