Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Ebola: ne pas oublier l'Afrique

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

"Il faut une réponse globale" contre le terrorisme, dit le Premier ministre malien sur France 24

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sophie Marceau et Patrick Bruel en sex-addicts !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France : la politique familiale à l'heure des économies

En savoir plus

FOCUS

Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

En savoir plus

DÉBAT

Afghanistan : collaborer avec les États-unis... et les Taliban ?

En savoir plus

DÉBAT

Hong Kong se révolte : le pouvoir de Pékin face au défi démocratique

En savoir plus

  • Ebola au Liberia : les chiffres de l'OMS sont "faux", affirme Ellen Johnson Sirleaf

    En savoir plus

  • En images : les ratés du Secret Service de la Maison Blanche

    En savoir plus

  • Barack Obama veut faire évoluer le "statu quo" entre Israéliens et Palestiniens

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco tient en échec le Zenit (0-0)

    En savoir plus

  • La France renforce son dispositif militaire pour lutter contre l'EI en Irak

    En savoir plus

  • Mondial de basket : les Françaises en quarts contre les Américaines

    En savoir plus

  • Gérard Larcher élu sans surprise président du Sénat

    En savoir plus

  • Ebola : Alpha Condé exige "une réponse globale" pour combattre l'épidémie

    En savoir plus

  • Affaire Bygmalion : deux proches de Jean-François Copé mis en examen

    En savoir plus

  • UFC-Que Choisir vs Foncia : l’action de groupe loin de la "class action"

    En savoir plus

  • Le PIB britannique dopé par la drogue et la prostitution

    En savoir plus

  • Erdogan s'engage contre l'EI mais garde comme priorité la chute du régime syrien

    En savoir plus

  • Les musées français les plus visités bientôt ouverts sept jours sur sept

    En savoir plus

  • Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

    En savoir plus

  • Foot américain : un joueur musulman sanctionné pour une prière

    En savoir plus

Economie

Le Parlement slovaque rejette l'élargissement du Fonds de secours européen

Vidéo par Claire BONNICHON

Texte par Dépêche

Dernière modification : 12/10/2011

Le députés slovaques se sont prononcés mardi contre l'élargissement du Fonds européen de stabilité financière (FESF). Le texte, approuvé dans les 16 autres États membres de la zone euro, devrait cependant être adopté lors d'un deuxième vote.

AFP - Les députés slovaques ont rejeté mardi le renforcement du fonds de secours financier de la zone euro (FESF), une décision qui risque d'aggraver la crise de la dette dans l'Union monétaire, mais un second vote pourrait être organisé avec le soutien de l'opposition de gauche.


Sur l'ensemble des 124 députés présents, 55 élus ont voté pour, 9 contre et 60 n'ont pas voté.

Le résultat du vote peut conduire logiquement à la chute du gouvernement de centre-droite de Mme Iveta Radicova, du parti SDKU-DS, qui l'avait associé à une motion de confiance pour son cabinet.

L'un des partis de la coalition quadripartite au pouvoir depuis juillet 2010, les libéraux du SaS, a ainsi accompli sa menace de torpiller le renforcement du FESF, outil destiné à venir en aide aux pays en difficultés financières, dont la Grèce lourdement endettée.

Aussitôt après le vote, le parti social-démocrate Smer-SD de l'ex-Premier ministre Robert Fico s'est dit prêt à le soutenir, en échange d'importantes concessions de la part de la coalition.

"Smer-SD est prêt à soutenir le FESF en échange d'un accord sur des élections anticipées", a déclaré à la presse un responsable de ce parti, Jan Pociatek, ex-ministre des Finances. "Si les pourparlers commencent, je crois que le vote peut intervenir cette semaine", a-t-il ajouté.

De son côté, Robert Fico a invité tous les partis politiques slovaques favorables au FESF à "s'asseoir à la table des négociations".

"La tâche numéro un pour tous les partis qui sont pour le FESF est maintenant de s'asseoir à la table des négociations et d'assurer la prochaine approbation du renforcement du FESF", a déclaré M Fico.

La Slovaquie est le dernier des 17 pays de la zone euro à devoir approuver l'élargissement à 440 milliards d'euros de ce fonds de secours, décidé le 21 juillet.

Deux scénarios étaient jugés les plus probables mardi soir par les analystes à Bratislava: un important remaniement gouvernemental ou l'organisation d'élections anticipées.

Sans les 22 députés du SaS qui n'ont pas participé au vote, la coalition ne pouvait pas songer à obtenir une majorité requise de 76 élus.

"Nous avons sauvé plus de 300 milliards d'euros aux contribuables européens", a affirmé le chef du SaS, Richard Sulik, peu après le vote.

"Je tiens à remercier mes partenaires de coalition et je les invite, je les supplie d'ouvrir les négociations avec le président du Smer-SD en vue d'un accord sur la ratification du FESF", a déclaré Mme Radicova après le vote.

Un député du SaS, Martin Poliacik, a indiqué à l'AFP mardi soir qu'un second vote était "possible mercredi après-midi au plus tôt".

Le parti Smer-SD de Robert Fico dispose de 62 parlementaires. "Nous disons +non+ à un gouvernement de droite, mais nous disons +oui+ au fonds de sauvetage", a déclaré M. Fico lors du débat de huit heures et demie qui a précédé le vote.

 

Première publication : 11/10/2011

  • ZONE EURO

    La Slovaquie dans l'impasse à l'heure du vote sur le plan de sauvetage européen

    En savoir plus

  • ALLEMAGNE

    Le Parlement adopte le plan de sauvetage de la zone euro

    En savoir plus

  • ZONE EURO

    Paris et Berlin s'accordent sur les modalités de recapitalisation des banques

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)