Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Grand oral de Manuel Valls : confiance renouvelée mais majorité fragilisée ?

En savoir plus

DÉBAT

Immigration clandestine : l'Europe impuissante ?

En savoir plus

FOCUS

Immigration en Méditerranée : prêts à risquer leur vie pour rejoindre l’Europe

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Margaret Atwood, la reine du roman d’anticipation est de retour !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Vote de confiance : Manuel Valls sera-t-il soutenu par sa majorité ?

En savoir plus

TECH 24

Apple, IFA, cours de code : c'est la rentrée high-tech !

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Coalition contre l'EI : "L'Iran doit participer"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

SUR LE NET

Certains médias accusés de faire le jeu de l'EI

En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco s'impose, le Real cartonne

    En savoir plus

  • EI, EIIL, Daech, comment appeler les jihadistes en Irak et en Syrie ?

    En savoir plus

  • Au moins 67 Sud-Africains tués dans l'effondrement d'un immeuble à Lagos

    En savoir plus

  • Une roquette tirée de Gaza vers Israël, la première depuis la trêve

    En savoir plus

  • Les étrangers désormais interdits de travail au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • L’inavouable alliance des États-Unis et de l’Iran contre l’EI

    En savoir plus

  • Exposition : Niki de Saint Phalle, une sacrée nana, au Grand Palais

    En savoir plus

  • Air France : la grève se durcit, les négociations "bloquées"

    En savoir plus

  • Yannick Agnel, la fin du rêve américain

    En savoir plus

  • Deux branches d’Al-Qaïda appellent les jihadistes à s’unir contre la coalition anti-EI

    En savoir plus

  • Nouvel appel des musulmans de France contre l’EI

    En savoir plus

  • Washington frappe des positions de l'État islamique près de Bagdad

    En savoir plus

  • Les députés ukrainiens ratifient l’accord d’association avec l’UE

    En savoir plus

Afrique

Le navire italien détourné par des pirates a été libéré

Texte par Dépêche

Dernière modification : 11/10/2011

Selon les ministères des Affaires étrangères et de la Défense italiens, le Montecristo, détourné lundi aux larges des côtes de la Somalie, a été libéré grâce à l'intervention des marines américaine et britannique. Onze pirates ont été capturés.

AFP - Le navire italien Montecristo, détourné lundi au large des côtes de Somalie, a été libéré grâce à une opération conjointe des marines américaine et britannique, ont annoncé mardi les ministères italiens de la Défense et des Affaires étrangères.

"Le navire a été libéré", a déclaré à l'AFP une porte-parole du ministère de la Défense, sans plus de précisions.

Selon le ministère des Affaires étrangères, deux navires, un bâtiment américain et un britannique, ont mené l'assaut qui a permis de libérer le cargo et de capturer onze pirates.

"La Farnesina a appris avec une grande satisfaction que grâce à l'intervention conjointe de deux unités de la marine militaire des Etats-Unis et du Royaume Uni (...) les onze pirates qui avaient détourné le navire italien Montecristo se sont rendus et ont été mis en détention", selon un communiqué du ministère.

"L'équipage, qui s'était réfugié hier dans la partie blindée du navire, est libre et en bonne santé", a précisé le communiqué officiel italien.

Un porte-parole de l'Otan a confirmé à l'AFP en Grande-Bretagne qu'il s'agissait d'une opération de l'Alliance atlantique menée dans le cadre du programme Ocean Shield, qui prévoit des actions conjointes des forces de l'OTAN dans la Corne de l'Afrique

Geoff Bewley, porte-parole du siège du commandement maritime allié de l'OTAN à Northwood a refusé de dire quels pays étaient impliqués dans l'opération.

L'armateur du Montecristo avait annoncé lundi le détournement par des pirates armés de ce cargo italien avec ses 23 membres d'équipage à 620 milles à l'est des côtes somaliennes, en dépit de la présence à bord du vraquier de quatre Italiens chargés de la sécurité mais désarmés.

Les informations des médias italiens faisaient état lundi de cinq pirates et non onze.

L'intervention militaire a eu lieu quelques heures à peines après la signature à Rome d'un accord entre le ministère de la Défense et la Confédération des armateurs (Confitarma) prévoyant la possibilité pour les navires commerciaux italiens d'embarquer des militaires pour leur protection.

L'Italie avait déjà annoncé en juillet qu'elle autorisait désormais la présence d'hommes armés, de militaires ou de gardes privés, à bord des navires marchands pour protéger ces derniers des attaques des pirates. Mais il manquait encore certains protocoles et décrets d'application pour rendre la loi opérationnelle.

Le document, signé mardi en milieu de journée, prévoit dix équipes composées de six militaires chacune, qui pourront être embarquées à bord des embarcations naviguant dans ces zones à risque.

Le 21 avril, des pirates se sont emparés d'un cargo italien et des 21 membres d'équipage, quinze Philippins et six Italiens, en mer d'Arabie, au large d'Oman, tandis qu'en février ils avaient attaqué un pétrolier battant pavillon italien.

Première publication : 11/10/2011

  • SOMALIE

    Des pirates détournent un navire italien transportant 23 personnes

    En savoir plus

  • PAYS-BAS

    Cinq pirates somaliens condamnés à des peines de prison fermes

    En savoir plus

  • SOMALIE

    Des pirates libèrent deux otages britanniques après plus d'un an de détention

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)