Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Micmac au PS"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Primaire PS : Cafouillage autour de la participation

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Dominique Dalcan, pionnier de la French touch

En savoir plus

FOCUS

Irak : à Mossoul, avec les forces spéciales françaises

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Trump lance son offensive protectionniste

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Trump à la Maison-Blanche: ça commence mal"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Primaire: la gauche regarde ailleurs"

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Autriche : Alexander Van Der Bellen s'installe à la tête du pays

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Syrie : nouveau round de négociations à Astana

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

Dernière modification : 12/10/2011

"Shalit - Hamas, un accord gagnant-gagnant"

Presse internationale, Mercredi 12 octobre. A voir dans la presse internationale ce matin, la libération annoncée de Gilad Shalit, contre 1000 prisonniers du Hamas, les accusations des Etats-Unis contre l’Iran, Ioulia Timochenko, et la "nouvelle Belgique".

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
On commence cette revue de presse internationale avec l’accord conclu entre Israël et le Hamas pour échanger Gilad Shalit, contre un millier de prisonniers palestiniens.
 
Un accord qui suscite beaucoup de commentaires dans la presse internationale ce matin, et notamment sur le site de Time Magazine, qui évoque un accord «gagnant-gagnant»: d’une part ces libérations permettraient à Benyamin Netanyahou de récolter les lauriers de l’élargissement de Gilad Shalit, d’être celui grâce auquel le sourire est revenu sur le visage de ses parents; pour le Hamas, ce serait une victoire parce qu’il serait parvenu à faire libérer un millier de militants grâce à sa fermeté - une stratégie qui sera peut-être perçue comme plus payante que les tractations diplomatiques menées par Mahmud Abbas.
Quant à l’Egypte, elle a démontré la capacité de la junte qui a remplacé Hosni Moubarak de mener à bon terme une médiation entre Palestiniens et Israéliens.
 
Du côté des conservateurs israéliens, et du Jerusalem Post, l’accueil de cette nouvelle est en revanche plus mitigé.
Le Jerusalem Post s’intéresse à la raison pour laquelle cet accord survient maintenant, dans le sillage en quelque sorte, du printemps arabe. Pour le quotidien, ça ne fait pas de doute, Israël vient de capituler face aux changements en cours. L’Etat hébreu permettrait ainsi au Hamas de se renforcer, de jouir d’un atout de plus face au Fatah.
Finalement conclut le Jerusalem Post, le message envoyé au Hamas, c’est que les enlèvements paient - alors pas de doute, le Hamas choisira de nouveau cette option à l’avenir.
 
Et on passe à ces accusations formulées par les Etats-Unis, qui ont affirmé hier que l'Iran a préparé un attentat à la bombe sur le sol américain contre l'ambassadeur d'Arabie saoudite, des accusations auxquelles l’Iran a répliqué dans une lettre adressée aux Nations Unies, dans laquelle l'ambassadeur iranien à l'ONU a qualifié ces accusations américaines de «conspiration diabolique».
En tout cas ce matin The Guardian s’interroge: vrai complot ou acte isolé ? Extrêmement difficile à démêler pour le moment, et la plus grande prudence s’impose d’après le journal, tant le scénario d’un assassinat de l’ambassadeur saoudien n’aurait pas manqué d’enflammer le Moyen-Orient.
Ce qui est certain, selon The Guardian, c’est que ces accusations vont porter un coup d’arrêt aux espoirs d’une reprise du dialogue entre les deux Etats sur la question nucléaire.
 
A voir aussi ce matin l’affaire Ioulia Timochenko en Ukraine, la passionaria de la révolution orange qui vient d’être condamnée à 7 ans de prison.
C’est à lire sur le site The Daily Beast, qui titre ce matin: «L’Ukraine enferme Ioulia Timochenko», l’Ukraine ou plutôt le président Viktor Yanoukovitch, qui serait derrière cette condamnation et qui, rappelle le site, a lui-même été condamné à 7 ans de prison pour abus de pouvoir en 2009, alors que Ioulia Timochenko était, elle, premier ministre.
D’après The Daily Beast, cette condamnation risque d’entraver sérieusement les aspirations ukrainiennes à entrer dans l’Union européenne.
 
Et on termine avec la sortie de la crise politique qui se profile en Belgique. Un an et demi d’atermoiements, et peut-être le bout du tunnel: ça fait la Une ce matin du Soir.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-11h10 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

24/01/2017 Revue de presse française

"Micmac au PS"

Au menu de cette revue de presse française, mardi 24 janvier, les questions sur le «cafouillage» autour des résultats du premier tour de la primaire de la gauche. Benoît Hamon...

En savoir plus

23/01/2017 Revue de presse internationale

"Trump à la Maison-Blanche: ça commence mal"

Au menu de cette revue de presse internationale, lundi 23 janvier, les négociations entre les rebelles et le régime syrien, qui s’ouvrent aujourd’hui à Astana. Le premier...

En savoir plus

23/01/2017 Revue de presse française

"Primaire: la gauche regarde ailleurs"

Au menu de cette revue de presse française, lundi 23 janvier, les résultats du premier tour de la primaire de la gauche. Benoît Hamon arrive en tête, devant Manuel Valls – deux...

En savoir plus

20/01/2017 Donald Trump

"C'est parti pour le show"

Toute la presse française titre ce matin, presque sans exception, sur l’investiture de Donald Trump. Les journaux reviennent également sur le dernier débat avant le premier tour...

En savoir plus

20/01/2017 Donald Trump

"Du neuf dans un nouveau monde"

La presse mondiale revient ce matin évidemment sur l’investiture de Donald Trump. La situation en Gambie n’est toutefois pas oubliée.

En savoir plus