Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Chapeau bas, Queen Élisabeth !"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Bayrou out : pas de quartiers"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Gloire et décadence de Travis Kalanick, patron d'Uber

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Démission forcée du PDG d'Uber : quelles conséquences pour le groupe ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Politique française : faites vos jeux, rien ne va plus !

En savoir plus

LE DÉBAT

Gouvernement Philippe 2 : quels changements ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Kurdistan irakien : le référendum d'indépendance, "une décision irréversible"

En savoir plus

FOCUS

Crise diplomatique dans le Golfe : les raisons de la colère

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Ava", un premier film solaire sur l’adolescence

En savoir plus

Amériques

À New York, le mouvement des indignés tente de s'inscrire dans la durée

Texte par Dépêche

Dernière modification : 12/10/2011

À New York, la vague de contestation contre le système financier et les injustices sociales perdure depuis le 17 septembre. Les indignés de Wall Street tentent d'inscrire le mouvement sur le long terme. Reportage.

REUTERS - Les "indignés de Wall Street" ont décidé d'étendre leur mouvement aux quartiers huppés de Manhattan avec un défilé prévu dans l'Upper East Side qui abrite les résidences des plus grandes fortunes de la ville et du pays.

Au cours de ce qu'ils ont baptisé la "Tournée des milliardaires", les manifestants ont prévu de se rendre mardi devant les résidences de Rupert Murdoch, patron de News Corp , de Jamie Dimon, patron de JPMorgan Chase , et de celles d'autres dirigeants.

Des centaines de personnes campent depuis le 17 septembre dans un parc proche de Wall Street afin de protester contre le comportement des entreprises sur les marchés boursiers seulement motivées par la perspective de profits rapides.

Environ 700 personnes ont été interpellées lors de défilés dans les rues de New York et une centaine d'autres ont connu la même mésaventure à Boston, mardi.

"Rejoignez-nous dans notre tournée des résidences de dirigeants de banques et d'entreprises qui ne paient pas d'impôts, suppriment des emplois (...) et coulent notre économie tout en continuant à se verser des bonus record", dit un des groupes organisateurs de la manifestation.

Les manifestants se rendront d'immeuble en immeuble "pour exiger des comptes pour les délits commis à Wall Street et une prolongation de l'impôt sur les millionnaires", redevance propre à l'Etat de New York qui doit être supprimée à la fin de l'année.

Conséquence de l'ampleur prise par le mouvement, Lloyd Blankfein, patron de Goldman Sachs , a dû annuler une conférence qu'il prévoyait de donner au Barnard College de New York.

Les étudiants américains ont annoncé des manifestations de solidarité sur 56 campus jeudi et d'importants défilés devraient avoir lieu dans tout le pays pour dénoncer les inégalités économiques, samedi.

Première publication : 12/10/2011

  • ÉTATS-UNIS

    De Philadelphie à Seattle, le mouvement des indignés a la cote

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Obama somme le Congrès d'adopter son plan pour l'emploi

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Des milliers d'anti-Wall Street manifestent à New York

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)