Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE PARIS DES ARTS

Le Beyrouth des arts, avec Nadine Labaki (partie 1)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

UNE SEMAINE DANS LE MONDE (PARTIE 1)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

UNE SEMAINE DANS LE MONDE (PARTIE 2)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Paris, capitale de l'art contemporain

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Beyrouth des arts (partie 2)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Calais, ville de toutes les tensions

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

"Kazakhgate" : un nouveau pavé dans la mare de Nicolas Sarkozy ?

En savoir plus

#ActuElles

Le sexe féminin : un enjeu politique ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Relance dans la zone euro : bientôt un accord sur l'investissement ?

En savoir plus

SPORT

Quand l'ex-vice président de la Fifa parlait de cadeaux en espèces

Texte par Dépêche

Dernière modification : 13/10/2011

Jack Warner, qui avait démissionné de la vice-présidence de la Fifa sur fond de soupçons de corruption en juin dernier, évoque des cadeaux en espèces dans une vidéo diffusée mardi par le quotidien britannique Daily Telegraph.

AFP - Jack Warner, ex vice-président de la Fédération internationale de football (Fifa), qui avait démissionné en juin sur fond de soupçons de corruption, évoque des cadeaux en espèces dans une vidéo diffusée mardi par le quotidien britannique Daily Telegraph.

La vidéo, sur le site internet du journal, montre une réunion de l'Union caribéenne de football (CFU), en mai, au cours de laquelle Warner donne son avis aux délégués sur les cadeaux en espèces offerts par Mohamed Bin Hammam, l'ancien président qatariote de la Confédération asiatique de football (AFC), alors candidat au poste de président de la Fifa et radié à vie en juillet pour corruption.

Dans cette vidéo, Warner dit avoir conseillé à Bin Hammam de ne pas donner directement d'argent aux délégués, mais plutôt à la CFU pour que celle-ci le redistribue.

Bin Hammam a été accusé d'avoir acheté des voix lors de cette réunion, avec des enveloppes contenant 40.000 dollars (28.000 euros).

Il a depuis été remplacé à la tête de l'AFC et comme membre du comité exécutif de la Fifa par le Chinois Zhang Jilong.

L'affaire avait éclaté juste avant l'élection à la tête de la Fifa où Bin Hammam voulait se présenter contre le président sortant, le Suisse Joseph Blatter.



Problèmes de conscience

"Je lui ai dit, "si vous apportez des espèces, je ne veux pas que vous en donniez à qui que ce soit, mais si vous le faites vous pouvez les donner à la CFU et la CFU les donnera à ses membres", dit Warner à des délégués dans la vidéo.

"Parce que je ne veux pas qu'il apparaisse plus tard que qui que ce soit ait eu l'obligation de voter pour vous en raison de vos cadeaux", ajoute-t-il.

"Je sais qu'il y a ici des gens qui se croient particulièrement pieux. Si vous êtes pieux, allez à l'église mes amis, mais le fait est que nos affaires sont nos affaires", poursuit-il en leur disant qu'ils peuvent rendre l'argent: "Si quelqu'un ici a des problèmes de conscience et veut rendre l'argent, je suis disposé à le prendre et le lui rendre (NDLR: à Bin Hammam) à tout moment".

Dans la vidéo Warner explique aussi aux délégués des Caraïbes qu'une réélection de "Sepp" Blatter entraînerait à coup sûr l'avènement du Français Michel Platini après le mandat du Suisse: "Nous ne savons pas si ce serait au mieux de nos intérêts d'avoir un président français, un secrétaire général français...", laisse-t-il planer.

"Nous devons nous assurer que Platini ne soit pas en quelque sorte l'héritier automatique de la Fifa. Parce que, je vous le dis, si cela arrive, la Fifa deviendra une province française. Pour toujours", conclut-il.

Bin Hammam avait finalement retiré sa candidature et M. Blatter avait été réélu sans opposition à la tête de la Fifa le 1er juin.

Austin Jack Warner, 68 ans, homme d'affaires originaire de Trinidad et Tobago, peu connu du grand public, était l'un des personnages les plus influents de la Fifa jusqu'à sa démission le 20 juin.

Première publication : 12/10/2011

  • FOOTBALL

    Seize membres de la Fifa visés par une enquête pour corruption

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Six arbitres de la Fifa suspendus à vie

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Les grands clubs européens veulent faire plier la puissante Fifa

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)