Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

"Ville morte en RDC" : une mobilisation inégale dans le pays

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Syrie: la Turquie sur tous les fronts

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : au Niger, les enfants de plus en plus touchés par la malnutrition

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Tonino Benacquista, roi du romanesque

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCO

Montebourg, Sarkozy : leurs propositions pour redresser l'économie française

En savoir plus

LE DÉBAT

Destruction des mausolées de Tombouctou : un procès historique devant la CPI

En savoir plus

LE DÉBAT

Destruction des mausolées de Tombouctou : un procès historique devant la CPI (partie 1)

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

L'État français a-t-il volontairement omis des détails dans un rapport sur Renault ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Renzi, Merkel et Hollande sont sur un bateau"

En savoir plus

Afrique

Le domicile du PDG de Nessma TV attaqué

Texte par Dépêche

Dernière modification : 14/10/2011

Une centaine d'hommes ont attaqué vendredi soir le domicile du président de la chaîne Nessma TV, Nabil Karoui. Par ailleurs, des milliers de personnes ont manifesté à Tunis pour protester à nouveau contre la diffusion du film "Persepolis".

AFP - Le domicile de Nabil Karoui, le PDG de la chaîne privée tunisienne Nessma dont des salafistes ont réclamé la fermeture après la diffusion du film Persepolis, a été attaqué vendredi soir par "un groupe d'une centaine d'hommes", a dénoncé la chaîne dans son journal du soir.

"La chaîne Nessma TV dénonce l'attaque de la maison de son PDG Nabil Karoui (à Tunis) par un groupe d'une centaine d'hommes qui ont jeté des cocktails Molotov", a déclaré la présentatrice du journal, précisant que la famille avait pu être sauvée "in extremis".

Des milliers de personnes, dont des salafistes, ont manifesté vendredi à Tunis pour dénoncer la diffusion la semaine dernière du film franco-iranien Persepolis, dont une séquence représente Dieu sous les traits d'un vieillard barbu, ce que l'islam proscrit.

Sofiane Ben Hmida, un des journalistes vedettes de la chaîne, a précisé à l'AFP qu'une vingtaine d'hommes étaient parvenus à entrer dans la maison, où se trouvaient encore la femme et les enfants de M. Karoui. Ce dernier n'était pas chez lui lors de l'attaque, survenue vers 19H00 (18H00 GMT).

"La famille a pu sortir par derrière et est en sécurité. les assaillants ont saccagé la maison et ont mis le feu", a-t-il dit.

Nessma TV a également dénoncé "l'incitation de quelques imams à commettre des crimes à l'encontre des employés de la chaîne".

Première publication : 14/10/2011

  • TUNISIE

    Près de 200 salafistes attaquent le siège de Nessma TV après la diffusion de Persépolis

    En savoir plus

  • TUNISIE

    "Tu es la voix", la chanson de la démocratie post-Ben Ali

    En savoir plus

  • TUNISIE

    Coup d'envoi de la campagne électorale pour l'élection du 23 octobre

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)