Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : la famille d'Albert Ebossé pleure le joueur tué en Algérie

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Immigration : 170 corps retrouvés près des côtes libyennes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Coup d’envoi de la 71ème Mostra de Venise

En savoir plus

SUR LE NET

Après "l'Ice Bucket Challenge", place au "Rice Bucket Challenge"

En savoir plus

FOCUS

Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

En savoir plus

FOCUS

Sénégal : insécurité alimentaire en Casamance

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Otages en Syrie : la rançon ou la mort ?

En savoir plus

DÉBAT

Gouvernement Valls II : le bon choix ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

  • Cessez-le-feu à Gaza : qui d'Israël ou du Hamas sort vainqueur ?

    En savoir plus

  • Bloquer l'avancée de l'EI, le casse-tête d'Obama

    En savoir plus

  • La déclaration d'amour de Valls aux entreprises françaises

    En savoir plus

  • Macron vs Montebourg : deux styles opposés mais une même politique ?

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : Christine Lagarde mise en examen pour "négligence"

    En savoir plus

  • Ronaldo, Robben, Neuer : qui sera sacré joueur européen de l'année ?

    En savoir plus

  • Zara retire de la vente une marinière flanquée d'une étoile jaune

    En savoir plus

  • Un rapport de l’ONU accuse Damas et l’EI de crimes contre l’humanité

    En savoir plus

  • Ebola : le Liberia sanctionne ses ministres réfugiés à l'étranger

    En savoir plus

  • Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

    En savoir plus

  • Theo Curtis, ex-otage américain en Syrie, est arrivé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Syrie : l'unique passage menant au Golan tombe aux mains des rebelles

    En savoir plus

  • Vidéo : Lalish, capitale spirituelle et dernier refuge des Yazidis d'Irak

    En savoir plus

  • En images : les ministres du gouvernement Valls II

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Porto élimine Lille, reversé en Ligue Europa

    En savoir plus

Amériques

À New York, les indignés de Wall Street seront délogés ultérieurement

Texte par Dépêche

Dernière modification : 14/10/2011

La mairie de New York a annoncé que le nettoyage du parc, qu'occupent des centaines de manifestants, au cœur du quartier financier a été reporté. Depuis quatre semaines les indignés protestent contre les effets de la crise économique.

AFP - Les manifestants anti-Wall Street de New York ont obtenu vendredi une "victoire", la mairie annonçant un report du nettoyage du square qu'ils occupent depuis le 17 septembre au coeur du quartier financier.

La mairie de New York a précisé dans un communiqué que le propriétaire du square Zuccotti "reportait le nettoyage du parc" prévu vendredi, ce qui a suscité une immense clameur parmi les milliers de manifestants et sympathisants réunis tôt vendredi dans le parc.

"C'est une victoire pour nous", a déclaré à l'AFP Senia Barragan, une porte-parole du mouvement, ajoutant que "Occupy Wall Street" allait maintenant réfléchir "à la suite".

Des cris de joie ont fusé dans le parc, où certains manifestants avaient passé la nuit à nettoyer.

"Les gens unis, ne seront jamais vaincus", scandait la foule qui a applaudi à tout rompre l'annonce du report des opérations de nettoyage.

"Ce n'est que temporaire", a cependant souligné une manifestante qui n'avait pas dormi de la nuit, Zora Gusso.

Jeudi soir, Occupy wall Street (OWS) avait lancé sur son site internet un "appel urgent à agir pour éviter la fermeture forcée" du campement. "Rejoignez-nous à 06h00 vendredi, pour une défense non violente à l'expulsion", avait écrit le mouvement, qui depuis quatre semaines dénonce la cupidité de Wall Street et la corruption des 1% les plus riches.

Vendredi matin, des milliers de personnes, dont des militants syndicaux avaient convergé vers le square, au coeur du quartier financier de Wall Street.

Le square était entouré de barrières, la police présente mais discrète.

"Policiers, ne préféreriez vous pas arrêter un banquier? ", pouvait-on lire sur une pancarte. "Liberté de rassemblement", affirmait une autre.

Le propriétaire du square Zuccotti, Brookfield property, avait fait savoir jeudi qu'il allait nettoyer le square à partir de 07h00 vendredi , et demandé qu'en soit retiré tout ce qui y a été amassé depuis le 17 septembre par les manifestants qui dorment sur place.

Le commissaire de police de New York Ray Kelly avait précisé qu'une fois le nettoyage terminé -- prévu pour durer toute la journée de vendredi -- les manifestants pourraient y revenir, mais dans le respect du règlement de ce parc privé mais ouvert au public, c'est à dire "sans les sacs de couchage".

Les manifestants qui dorment en plein air avaient dénoncé une manoeuvre pour mettre fin à leur mouvement.

 

Première publication : 14/10/2011

  • REPORTAGE

    À New York, le mouvement des indignés tente de s'inscrire dans la durée

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    De Philadelphie à Seattle, le mouvement des indignés a la cote

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Obama somme le Congrès d'adopter son plan pour l'emploi

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)