Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

États-Unis, Cuba: "Somos todos americanos"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

De plus en plus de réfugiés affluent au Niger

En savoir plus

DÉBAT

États-Unis - Cuba : un tournant historique

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Le dalaï-lama vante le "réalisme" du président chinois Xi Jinping

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Eau argentée" : la guerre en Syrie au cinéma

En savoir plus

FOCUS

Grands lacs : LRA, une guérilla affaiblie mais toujours menaçante

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Sanctions occidentales : "La Russie sortira renforcée", assure Lavrov

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

La Libye au cœur des discussions du Forum de Dakar

En savoir plus

SUR LE NET

Australie : la Toile solidaire de la commmunauté musulmane

En savoir plus

Moyen-orient

Israël projette de construire un nouveau quartier à Jérusalem-Est

Texte par Dépêche

Dernière modification : 14/10/2011

Selon l'ONG La Paix Maintenant, pour la première fois depuis 14 ans, Israël projette de construire un nouveau quartier à Jérusalem-Est qui comprendra 1700 logements. La colonisation est l'un des principaux obstacles aux négociations de paix.

AFP - Israël projette de construire un nouveau quartier à Jérusalem-Est annexée, pour la première fois depuis 14 ans, qui comprendra 1.700 logements israéliens, a annoncé vendredi l'ONG anti-colonisation La Paix Maintenant.


"La procédure légale pour ce nouveau quartier, appelé Givat Hamatos, a commencé. Les 1.700 logements prévus pour les Israéliens seront érigés sur des terrains domaniaux tandis que 910 autres logements bâtis sur des terrains privés palestiniens dans le même secteur seront destinés à des Palestiniens du quartier voisin de Beit Safafa", a déclaré à l'AFP Hagit Ofran, une des responsables de La Paix Maintenant.

Les autorités ont accordé un délai de 60 jours pour tous ceux qui voudraient s'opposer légalement à ce projet. Si ces appels sont rejetés, les requérants pourront faire appel à un tribunal qui statuera.

"L'ensemble de cette procédure pourrait durer un an et, dans ces conditions, les travaux pourraient être lancés dans moins de deux ans", a estimé Hagit Ofran.

Selon Mme Ofran, le gouvernement "peut encore geler ce projet, à supposer qu'il ne pas souhaite tuer toute possibilité de paix".

Une fois achevé, le projet "isolera le quartier de Beit Safafa du reste de la Cisjordanie, notamment de Béthleem et rendra de fait impossible de faire de Jérusalem-Est la capitale d'un futur Etat palestinien disposant d'une unité géographique sur le terrain".

Joint à Paris par l'AFP, le négociateur palestinien Saëb Erakat a condamné ce projet "qui nous confirme que le gouvernement israélien veut détruire le processus de paix et la solution de deux Etats".

"Nous demandons au Quartette (Etats-Unis, Union européenne, Russie et ONU) d'assumer rapidement la responsabilité de ses efforts en condamnant la colonisation israélienne et en prenant des mesures contre les nouvelles colonies israéliennes".

Quelque 196.000 Israéliens vivent dans douze quartiers de Jérusalem-Est conquis en juin 1967 puis annexé par Israël.

Le 27 septembre, le ministère israélien de l'Intérieur avait approuvé la construction de 1.100 logements dans le quartier de colonisation juive de Gilo, s'attirant les condamnations palestiniennes et de la communauté internationale.

La décision avait été vivement critiquée par les Etats-Unis, "profondément déçus", l'Union européenne, la France, qui avait parlé de "provocation", et la Grande-Bretagne qui avait demandé l'abandon du projet, au moment où le Quartette s'efforce de relancer les négociations de paix entre Israéliens et Palestiniens.

Les responsables palestiniens ont affirmé à de nombreuses reprises qu'ils ne reprendraient pas les négociations avec Israël sans gel de la colonisation en Cisjordanie et à Jérusalem-Est, où vivent 270.000 Palestiniens.

Israël a proclamé l'ensemble de la ville sa capitale "éternelle et indivisible".

Mais cette annexion n'a jamais été reconnue par la communauté internationale qui considère Jérusalem-Est comme un territoire occupé, alors que les Palestiniens veulent en faire la capitale de l'Etat auquel ils aspirent.

 

Première publication : 14/10/2011

  • CONFLIT ISRAÉLO-PALESTINIEN

    Abbas à Paris pour évoquer la relance du processus de paix avec Israël

    En savoir plus

  • ONU

    L'Unesco prête à reconnaître l'État palestinien

    En savoir plus

  • PROCHE-ORIENT

    Les Palestiniens jugent "encourageantes" les propositions du Quartette

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)