Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

En savoir plus

DÉBAT

Afghanistan : collaborer avec les États-unis... et les Taliban ?

En savoir plus

DÉBAT

Hong Kong se révolte : le pouvoir de Pékin face au défi démocratique

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Instituer l'Etat de droit en Chine"

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Guerre pour un barrage en Colombie et la sanglante chasse aux dauphins des Îles Feroé

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Turquie : quelle stratégie face à l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

SUR LE NET

Hong Kong : les manifestants soutenus à l'étranger

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

France : un budget 2015 sur des œufs

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Himalayesque"

En savoir plus

  • En images : Hong Kong sous haute tension pour la fête nationale chinoise

    En savoir plus

  • Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

    En savoir plus

  • Ebola : le premier cas hors d’Afrique localisé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Ligue des champions : "On a montré que Paris peut être une grande équipe"

    En savoir plus

  • Londres a mené ses premières frappes aériennes contre l’EI en Irak

    En savoir plus

  • Commission européenne : un oral difficile pour certains candidats

    En savoir plus

  • Des ravisseurs d'Hervé Gourdel, assassiné en Algérie, ont été identifiés

    En savoir plus

  • Barack Obama salue un accord de sécurité "historique" avec Kaboul

    En savoir plus

  • Ebola : l'expérience "désespérée" d'un médecin libérien

    En savoir plus

  • Hervé Gaymard : "Il n'y aura pas de guerre des chefs à l'UMP"

    En savoir plus

  • Terrorisme : pour Marine Le Pen, les Français musulmans sont "pris au piège"

    En savoir plus

  • Ello, le réseau social qui se la joue anti-Facebook

    En savoir plus

  • Fonds "vautours" : l’Argentine défie les États-Unis sur sa dette

    En savoir plus

  • Quinze ans de prison requis contre le leader de Sharia4Belgium

    En savoir plus

Moyen-orient

À Paris, Abbas salue le rôle de la France dans la libération de Gilad Shalit

Vidéo par Cécile GALLUCCIO

Texte par Dépêche

Dernière modification : 14/10/2011

Le président de l'Autorité palestinienne a salué "les efforts considérables" de la France pour la libération du soldat israélien. Il a aussi "remercié" Nicolas Sarkozy pour son discours à l'ONU, "consacré au soutien de la cause palestinienne".

AFP - Mahmoud Abbas, président de l'Autorité palestinienne, a salué vendredi à Paris "les efforts considérables" de la France pour la libération annoncée de Gilad Shalit et espère qu'elle en fera de même pour le Franco-palestinien Salah Hamouri.

S'exprimant devant la presse à l'issue d'une rencontre avec le président Nicolas Sarkozy, Mahmoud Abbas a affirmé avoir "félicité le président de la République française pour la libération du ressortissant franco-israélien Gilad Shalit. La France a fourni des efforts considérables afin d'obtenir cette libération", a-t-il ajouté.

"En ce qui concerne l'échange de prisonniers (...), nous pensons que c'est bon pour nous et je tiens à ce que chaque prisonnier palestinien puisse retrouver sa liberté. Lorsqu'un si grand nombre de prisonniers palestiniens sont libérés, retrouvent leurs familles, leurs maisons, cela nous rend très heureux", a-t-il assuré.

Le président palestinien a également évoqué le cas de Salah Hamouri, étudiant franco-

palestinien de 26 ans emprisonné en Israël depuis 2005 pour avoir projeté d'assassiner un rabbin, ce que l'étudiant nie.

Il a dit souhaité que "tout le monde" fournisse "des efforts, y compris la France à nos côtés, afin d'obtenir sa libération".

Selon Israël, la libération de Gilad Shalit et de 450 détenus palestiniens aura lieu mardi si les termes de l'accord entre l'Etat hébreu et le Hamas sont respectés.

En tout, 1.027 prisonniers palestiniens, dont 27 femmes, doivent être échangés contre Gilad Shalit, au terme d'un accord conclu sous l'égide de l'Egypte.

M. Abbas a également "remercié" M. Sarkozy pour son discours aux Nations unies, "consacré au soutien de la cause palestinienne". Le 21 septembre, à l'Onu, le président Sarkozy avait plaidé pour un statut intermédiaire d'"Etat observateur" de la Palestine aux Nations Unies.

Il a réaffirmé les positions palestiniennes sur le processus de paix, bloqué depuis plusieurs mois: "si M. (Benjamin) Netanyahu (Premier ministre d'Israël) est d'accord sur le principe des deux Etats sur la base de la frontière de 1967 et d'arrêter la colonisation (...) nous sommes prêts à reprendre les négociations tout de suite".

"Israël semble déterminé à poursuivre la colonisation, jusqu'à aujourd'hui il y a eu 2.600 appel
Le Conseil de sécurité de l'ONU étudie le statut de la Palestine
s d'offres pour la construction de logements de colonies, en tout cas au cours des deux dernières semaines. Cela montre que M. Netanyahu n'accorde pas de considération à la légalité internationale et ne souhaite pas la paix", a-t-il ajouté.

Le président palestinien a souhaité que "la France joue un rôle essentiel et de plus en plus grand dans le processus de paix".

 

Première publication : 14/10/2011

  • CONFLIT ISRAÉLO-PALESTINIEN

    Abbas à Paris pour évoquer la relance du processus de paix avec Israël

    En savoir plus

  • ONU

    L'Unesco prête à reconnaître l'État palestinien

    En savoir plus

  • PROCHE-ORIENT

    Les Palestiniens jugent "encourageantes" les propositions du Quartette

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)