Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Ségolène Royal : "le dérèglement climatique est un enjeu crucial"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Algérie : un Français enlevé par un groupe lié à l'organisation de l'EI

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Couple franco-allemand : la cigale et la fourmi ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Nicole Garcia, actrice et réalisatrice accomplie

En savoir plus

FOCUS

L'Afrique à Paris !

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Graham Watson, président du Parti des Libéraux et Démocrates pour l'Europe

En savoir plus

ICI L'EUROPE

UE : avec Pierre Moscovici, un changement de cap économique ?

En savoir plus

  • Course contre la montre pour retrouver l’otage français en Algérie

    En savoir plus

  • Emma Watson, féministe engagée et menacée

    En savoir plus

  • Arab Bank reconnue coupable d'avoir financé des terroristes

    En savoir plus

  • Arrestation à Orly de trois jihadistes présumés, dont le mari de Souad Merah

    En savoir plus

  • Ségolène Royal : "le dérèglement climatique est un enjeu crucial"

    En savoir plus

  • Poucettes, matraques à pointes : le marché de la torture "made in China"

    En savoir plus

  • Les lycéennes et collégiennes turques autorisées à porter le voile islamique

    En savoir plus

  • Droit à l'avortement : le gouvernement espagnol abandonne son projet de loi

    En savoir plus

  • Les États-Unis frappent le cœur de l’EI en Syrie

    En savoir plus

  • L'armée israélienne abat un avion de chasse syrien au-dessus du Golan

    En savoir plus

  • La justice autorise l'adoption d'enfants nés d'une PMA à l'étranger

    En savoir plus

  • Les Kurdes syriens réfugiés à Erbil prêts à repartir au combat contre l'EI

    En savoir plus

  • Rapt du Français en Algérie : qui se cache derrière les "Soldats du califat" ?

    En savoir plus

  • Prison à vie pour Ilham Tohti : "Ils ont créé un 'Mandela ouïghour'"

    En savoir plus

  • L'armée tue deux Palestiniens accusés de la mort des adolescents israéliens

    En savoir plus

  • Le président chinois, principal absent du sommet sur le climat

    En savoir plus

Asie - pacifique

Bangkok épargnée par les inondations historiques qui touchent la Thaïlande

Vidéo par Meriem AMELLAL

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 15/10/2011

Bangkok, la capitale thaïlandaise, devrait être épargnée par les inondations qui ont submergé plus d'un tiers du pays et fait près de 300 morts depuis le mois de juillet, a annoncé vendredi le Premier ministre Shinawatra.

REUTERS - Le Premier ministre thaïlandais Yingluck Shinawatra a tenté vendredi de rassurer les habitants de Bangkok en assurant que la capitale devrait être épargnée par les inondations qui ont submergé le tiers du pays depuis juillet et dont le coût s'élève déjà à trois milliards de dollars.

Le nord, le nord-est et le centre de la Thaïlande ont été les plus durement frappés par les inondations, et Bangkok, dont une grande partie se situe à seulement deux mètres au-dessus du niveau de la mer, se trouve menacée par les crues.
 
Les réservoirs situés dans le Nord ont débordé et ont fait gonfler le fleuve Chao Phraya qui traverse la capitale.
 
"Bangkok pourrait rencontrer plusieurs problèmes dans certains quartiers situés aux extrémités des digues d'irrigation mais les niveaux ne seront pas trop élevés", a déclaré Yingluck à des journalistes."En conclusion, Bangkok ne devrait pas être touchée."
 
Au moins 289 personnes ont péri dans les pluies de mousson, les inondations et les glissements de terrain qui affectent depuis juillet 30 des 77 provinces du pays.

Mesures d'urgence

La Thaïlande a pris de nouvelles mesures d'urgence lundi pour éviter une catastrophe humanitaire dans le pays qui connaît ses pires inondations en un demi-siècle.
 
Environ 1,4 million d'hectares de terres agricoles sont submergées et plus de 700.000 maisons ont été détruites ou endommagées. Dans la province centrale d'Ayutthaya, durement touchée, 200 usines ont dû fermer leurs portes.
 
L'armée a annoncé la mise en place de trois centres d'évacuation pour 7.000 personnes déplacées dans la région, où au moins 2000 secouristes ont été envoyés avec un millier de bateaux et 155 camions.
 
"Les mesures prises sont susceptibles d'être similaires à celles mises en ouvre immédiatement après la catastrophe de mars au Japon", où un séisme et un tsunami géant ont balayé la côte Nord-est et fait plus de 20.000 morts, déclare Ammar Master, analyste d'un cabinet d'études.
 
Le ministre de l'Industrie, Wannarat Channukul, a estimé que le coût des dégâts dépassait déjà 20 milliards de baht (645 millions de dollars) dans la seule province d'Ayutthaya.
 
Les économistes ont déjà revu à la baisse leurs prévisions de croissance pour l'année en cours. Le ministère du Commerce a de son côté révisé la récolte principale de riz à 21 millions de tonnes contre 25 millions. La Thaïlande est le premier exportateur mondial de riz.
 

 

Première publication : 15/10/2011

  • THAÏLANDE

    Menace d'inondations monstres et panique générale à Bangkok

    En savoir plus

  • INTEMPÉRIES

    Plus de 200 morts à la suite d'inondations historiques en Thaïlande

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)