Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Abdelaziz Bouteflika réélu pour un quatrième mandat

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Aquilino Morelle : Un "caillou" dans la chaussure de François Hollande

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Crise ukrainienne : vers une nouvelle guerre du gaz ?

En savoir plus

#ActuElles

Carrière envers et contre tout ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

50 milliards d'économies : un plan d'austérité qui ne dit pas son nom ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La rigueur version Valls

En savoir plus

TECH 24

Les Google Glass déjà mal vues

En savoir plus

  • Les journalistes libérés attendus à Paris dimanche matin

    En savoir plus

  • "Les journalistes français retrouvés près de la zone contrôlée par l'EIIL"

    En savoir plus

  • En images : Rencontres internationales de cerfs-volants à Berck-sur-Mer

    En savoir plus

  • Soudan du Sud : plus de 100 morts dans un raid pour du bétail

    En savoir plus

  • En images : les célébrations de Pâques dans le monde

    En savoir plus

  • Coupe de la Ligue : Olympique Lyonnais - Paris Saint-Germain en direct

    En savoir plus

  • Vidéo : pour RSF, la Syrie ne doit pas devenir "un trou noir" de l’information

    En savoir plus

  • Des tracts antisémites inquiètent la communauté juive de Donetsk

    En savoir plus

  • Grande Guerre : les animaux, ces grands oubliés des tranchées

    En savoir plus

  • Reportage interactif : Cambodge, les sacrifiés du sucre

    En savoir plus

  • Vidéo : l'est de l'Ukraine "deviendra un pays indépendant"

    En savoir plus

  • Abdelaziz Bouteflika, le président fantôme

    En savoir plus

  • Corée du Sud : le capitaine s'explique après le naufrage du ferry

    En savoir plus

  • Découverte de la première planète jumelle de la Terre

    En savoir plus

  • L'embryon numérique, la nouvelle technologie pour faire un bébé parfait

    En savoir plus

  • Sans surprise, Bouteflika réélu président de l'Algérie avec 81,53 % des voix

    En savoir plus

  • Prijedor : les survivants contre l’oubli

    En savoir plus

  • Manuel Valls au Vatican pour les canonisations de Jean-Paul II et Jean XXIII

    En savoir plus

FRANCE

François Hollande élu candidat du Parti socialiste

©

Vidéo par Stéphanie DE SILGUY

Texte par Ségolène ALLEMANDOU

Dernière modification : 17/10/2011

Vainqueur avec plus de 56 % des voix au second tour de la primaire socialiste, François Hollande a savouré sa victoire au siège du parti en compagnie de Martine Aubry. Dans son discours, il a déclaré vouloir "réenchanter" le "rêve français".

"Je prends acte avec fierté et responsabilité du vote de ce soir qui, avec plus de 55 % des suffrages, me donne la majorité large que j'avais sollicitée", a déclaré François Hollande, rue de Solférino au siège du Parti socialiste (PS), sous les acclamations des sympathisants de gauche. Le nouveau candidat PS à la présidentielle de 2012, qui a indiqué avoir "besoin de l’unité, du rassemblement, d’un parti socialiste solidaire", a savouré sa victoire, entouré de Martine Aubry et de plusieurs adversaires malheureux du premier tour de la primaire, Ségolène Royal, Arnaud Montebourg et Manuel Valls.

François Hollande, âgé de 57 ans, a estimé que les urnes avaient livré "un verdict impartial et transparent". Selon des résultats presque définitifs diffusés par le PS, il est donné vainqueur avec 56,57 % des voix, contre 43,43 % pour sa rivale Martine Aubry, à l'issue d'une primaire inédite en France, ouverte au-delà des adhérents. Une large victoire qui lui permet de conforter sa crédibilité en tant que candidat du PS à la présidentielle. Le second tour aura été marqué par une participation en hausse, à hauteur de 2,8 millions de votants, signe d'une "légitimité" forte pour le candidat PS ont fait remarquer plusieurs ténors du parti.

Le député de Corrèze a salué "la dignité" de sa rivale, Martine Aubry, qui a rapidement concédé sa défaite en s’exprimant avant même la proclamation des résultats définitifs. La maire de Lille a "chaleureusement" félicité le nouveau candidat pour la présidentielle de 2012. "Désormais François Hollande incarne l'espoir des socialistes et de la gauche. L'heure est maintenant au rassemblement", a-t-elle indiqué. "Jusqu'à samedi, c'était le débat, aujourd'hui c'était le vote, ce soir c'est le rassemblement autour de notre candidat. Demain, ce sera l'équipe de France du changement, celle qui tournera la page de dix ans de droite". Martine Aubry a par ailleurs annoncé reprendre le poste de premier secrétaire du Parti socialiste dès lundi.

De son côté, Arnaud Montebourg, qui avait indiqué voter "à titre personnel" pour François Hollande, salue la victoire "d’un leader incontesté", à l’image des propos de Ségolène Royal, l’ancienne compagne de François Hollande.

"C'est le rêve français que je veux réenchanter"

PORTRAIT DE FRANÇOIS HOLLANDE

"François Hollande s’est positionné comme présidentiable, c'est-à-dire comme le meilleur candidat pour battre Nicolas Sarkozy. Ça a été une stratégie payante", commente Roselyne Fèbvre, spécialiste de politique française pour FRANCE24. "C’est un candidat du système", ajoute-t-elle, qui fait écho aux déclarations de Martine Aubry. "Il a fait campagne dans les zones rurales, et auprès des médias. C’est ainsi qu’il a réussi à rassembler le plus de monde".

L’homme du rassemblement, qui n’a jamais été ministre, va devoir miser sur son expérience locale –il a été député pour la première fois en 1988- et nationale – il a été premier secrétaire du parti socialiste pendant onze ans (1997-2008). "Ma victoire à la primaire socialiste me confère la force et la légitimité pour préparer le grand rendez-vous de la présidentielle", a déclaré Hollande. 

"Je mesure la tâche qui m'attend. Elle est lourde, elle est grave", a-t-il ajouté. "Je dois être à la hauteur des attentes des Français, qui n'en peuvent plus de la politique de Nicolas Sarkozy." Des sondages le donnent en tête dans le combat contre le chef de l'État pour la présidentielle 2012.

Dès hier soir, le candidat du PS s'est lancé dans un discours de campagne pour 2012. "C'est le rêve français que je veux réenchanter, celui qui a permis à des générations durant toute la République (de) croire à l'égalité et au progrès et c'est pourquoi j'ai fait de l'école de la République la grande priorité de ce qui pourra être demain mon prochain quiquennat", a-t-il déclaré devant les sympathisants du parti.

La compagne de François Hollande, Valerie Trierweiler, a réagi ce soir sur Twitter : "Quelle histoire ! quelle histoire !!!" , a-t-elle écrit en référence à la réaction de François Mitterrand, le soir de sa victoire à la présidentielle le 10 mai 1981…

 

Première publication : 16/10/2011

  • PRIMAIRE SOCIALISTE

    Forte mobilisation des électeurs pour choisir entre Hollande et Aubry

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)