Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Université d'été du PS : militants désorientés recherchent parti unifié

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Google fait décoller le rêve des drones livreurs

    En savoir plus

  • L'Ukraine va lancer les procédures d'adhésion à l'Otan

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

  • Nintendo renouvelle sa gamme de consoles portables

    En savoir plus

  • Maroc : une autoroute bloquée 14 jours pour tourner "Mission : Impossible 5"

    En savoir plus

  • Golan : 43 Casques bleus pris en otage, la force onusienne prête à se défendre

    En savoir plus

  • Judo : la Française Audrey Tcheuméo laisse filer la médaille d'or

    En savoir plus

  • Ligue Europa : fortunes diverses au tirage pour Lille, Saint-Étienne et Guingamp

    En savoir plus

  • Isolés, les pays touchés par Ebola peinent à faire face à l'épidémie

    En savoir plus

  • Quand le Canada et la Russie jouent les profs de géographie sur Twitter

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Dans un climat tendu, le PS ouvre son université d'été

    En savoir plus

  • L'Occident dénonce l'incursion "évidente" de la Russie en Ukraine

    En savoir plus

Afrique

Malgré les accusations de fraude, le second tour de la présidentielle est confirmé

Texte par Dépêche

Dernière modification : 16/10/2011

Malgré les soupçons de fraude lors du scrutin du 11 octobre qui a donné l'avantage à Ellen Sirleaf Johnson, le second tour de la présidentielle est confirmé entre la sortante et son plus sérieux rival, Winston Tubman. L'opposition y participera.

AFP - Un second tour de l'élection présidentielle aura lieu au Liberia entre la sortante Ellen Johnson Sirleaf et son principal rival Winston Tubman en dépit du rejet des résultats par l'opposition, a déclaré à l'AFP le directeur de campagne du Parti de l'unité (UP) de Mme Sirleaf.
              
"Si l'opposition veut boycotter le processus, cela ne l'arrêtera pas. Nous allons continuer", a déclaré ce reponsable, Musa Bility, ajoutant: "Pour nous il y aura un second tour", même si M. Tubman et son parti, le Congrès pour le changement démocratique (CDC), "veulent se retirer" de la compétition.
              
M. Bility a ainsi admis que Mme Sirleaf, première présidente élue d'Afrique en 2005 et prix Nobel de la paix 2011, ne pouvait plus obtenir la majorité absolue qui lui permettrait de l'emporter au premier tour, organisé le 11 octobre en même temps que des législatives et des sénatoriales.
              
Les derniers chiffres donnés samedi par la Commission électorale nationale (NEC), portant sur un peu plus de 71% des bulletins dépouillés, la plaçaient en tête de la présidentielle avec 44,6% des voix, devant Winston Tubman (31,4%) et l'ex-chef de guerre Prince Johnson (11,2%).
              
Neuf partis d'opposition, dont ceux de MM Tubman et Johnson, ont toutefois dénoncé des "fraudes" et rejeté ces résultats, ajoutant qu'ils se retiraient du processus électoral en cours.
              
Cette décision suscitait l'inquiétude au Liberia où l'on craint une reprise des violences dans un pays sorti en 2003 de 14 ans de guerres civiles qui ont fait quelque 250.000 morts et ruiné son économie.
              
A Monrovia, de nouveaux dispositifs de sécurité (barrières, patrouilles, contrôles) ont été mis en place par la Mission de l'ONU zu Liberia), composée de quelque 8.000 hommes, pour éviter des débordements avant un rassemblement de l'opposition prévu dimanche.
              
De nombreux habitants de la capitale ont en outre fait provision de nourriture et autres produits de base craignant que ce rejet des résultats par l'opposition ne provoque des incidents.
              
L'ONU s'inquiète en particulier de l'attitude de mercenaires libériens et ivoiriens ayant combattu en Côte d'Ivoire lors du conflit qui a suivi le second tour de la présidentielle de novembre 2010 dans ce pays voisin, et qui sont rentrés au Liberia avec des armes.
              
 

Première publication : 16/10/2011

  • LIBERIA

    L'opposition dénonce des fraudes et se retire de l'élection présidentielle

    En savoir plus

  • LIBERIA

    Forte mobilisation pour la présidentielle, qui s'est déroulée dans le calme

    En savoir plus

  • LIBERIA

    Récente Nobel de la paix, Ellen Johnson Sirleaf en quête d’un deuxième mandat

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)