Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

8ème Jeux de la Francophonie: quelque 4000 athlètes réunis à Abidjan

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Claude Rich, un comédien unique

En savoir plus

À L’AFFICHE !

50 Cent, rencontre avec un rappeur hors norme

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Le bistrot, une tradition française qui se perd

En savoir plus

FOCUS

Irak : à Mossoul, le long chemin de la reconstruction

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le mépris de Donald Trump envers l'État de droit"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

La BCE poursuit sa politique monétaire accommodante

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Macron : la fin de l'état de grâce ?"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Football : la Coupe d'Afrique des nations fait sa révolution

En savoir plus

Afrique

Les Shebab somaliens nient avoir enlevé quatre Européennes au Kenya

Texte par Dépêche

Dernière modification : 17/10/2011

Alors que le gouvernement de Nairobi accusent les Shebab somaliens d'être les auteurs des enlèvements de quatre Européennes au Kenya, ceux-ci démentent.

AFP - Les insurgés islamistes somaliens ont démenti lundi être responsables des enlèvements récents de quatre Européennes au Kenya, comme le gouvernement de Nairobi les en accuse.
              
Les islamistes shebab "démentent catégoriquement toutes les accusations afférentes à l'enlèvement de touristes et travailleurs humanitaires au Kenya", selon le texte.
              
"Les accusations mises en avant par les autorités kényanes après les récents enlèvements sont, au mieux, sans fondement et ... ne sont pas soutenues par des preuves vérifiables. Ils ne sont, en quelque forme que se soit, attribuables à Harakat Al-Shabaab Al Mujahideen", poursuit le communiqué.    
              
En un mois, deux touristes - britannique et français - ainsi que deux humanitaires espagnoles ont été enlevées au Kenya.
              
L'armée kényane s'est lundi un peu plus enfoncée dans le sud somalien pour combattre les islamistes shebab que Nairobi rend responsable de ces récents enlèvements, une opération à laquelle les rebelles menacent de répliquer en frappant le "coeur" du Kenya.
              
Jamais depuis le début de la guerre civile qui ravage la Somalie depuis 1991, le Kenya n'avait mené une opération officielle et de cette envergure sur le sol de son voisin.
              
Pour les shebab, le gouvernement de Nairobi a utilisé ces rapts comme un "prétexte futile" pour entrer militairement en Somalie.

Première publication : 17/10/2011

  • KENYA

    L'armée kényane intervient en Somalie contre les islamistes shebab

    En savoir plus

  • KENYA

    Deux employés espagnols de Médecins sans frontières kidnappés par les Shebab

    En savoir plus

  • KENYA

    Le nord-est du Kenya, un eldorado touristique devenu cible des ravisseurs ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)