Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

POLITIQUE

Gauche : quelle recomposition ?

En savoir plus

POLITIQUE

Trump président des États-Unis : le populisme au pouvoir

En savoir plus

FOCUS

France : de nouvelles inititatives solidaires en faveur des sans-abris

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Asli Erdogan, les maux de la Turquie

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Theresa May attendue à Davos ce jeudi

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Des troupes sénégalaises et nigérianes aux frontières de la Gambie

En savoir plus

LE DÉBAT

Lanceurs d'alerte : un risque, à quel prix ? (partie 2)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Jean-Pascal Tricoire : "la mondialisation doit être plus inclusive"

En savoir plus

LE DÉBAT

Lanceurs d'alerte : un risque, à quel prix ? (partie 1)

En savoir plus

Economie

Le groupe Philips s'apprête à supprimer 4 500 emplois

Texte par Dépêche

Dernière modification : 17/10/2011

Le spécialiste néerlandais du petit électroménager et de l'électronique grand public a reconnu avoir du mal à vendre sa division de construction de téléviseurs. Conséquence : le groupe envisage de supprimer 4 500 postes d'ici à 2014.

AFP - Le géant néerlandais de l'électronique Philips a annoncé lundi la suppression de 4.500 emplois d'ici à 2014, dont 1.400 aux Pays-Bas, dans le cadre d'un programme de réduction des coûts de 800 millions d'euros.

"Le programme de réduction des coûts mènera à la perte de 4.500 postes, ce qui est regrettable mais une étape inévitable pour améliorer notre modèle opérationnel et pour devenir plus agile, léger et compétitif", a déclaré le directeur exécutif du groupe, Frans van Houten, cité dans un communiqué, lors de la publication des résultats du troisième trimestre.

Environ 60% des économies réalisées dans le cadre du programme de réduction des coûts seront "liées au personnel", a précisé Philips, les 40% restants étant "liés à d'autres coûts structurels".

Le groupe néerlandais, qui emploie environ 120.000 salariés à travers le monde, dont 14.000 aux Pays-Bas, a longtemps été spécialisé dans la production de téléviseurs et de petit électroménager.

Depuis une dizaine d'années, le groupe développe la fabrication de matériel médical tels les scanners à résonance magnétique et de systèmes d'éclairage.

"La stratégie du groupe est d'investir dans la recherche et le développement par exemple, pour une meilleure croissance, mais il faut bien que l'argent vienne de quelque part", a expliqué à l'AFP Steve Klink, un porte-parole de Philips.

Le groupe néerlandais a publié lundi un bénéfice net de 76 millions d'euros, divisé par sept en glissement annuel, plombé notamment par des ventes et des marges moins élevées, mais supérieur aux attentes du marché.

Philips a également indiqué lundi qu'il va "réfléchir à ses options alternatives" en cas d'échec des négociations sur la vente de sa branche téléviseurs, en difficulté, au spécialiste des écrans LCD et d'ordinateurs TPV Technology, annoncée le 18 avril.

Première publication : 17/10/2011

  • TECHNOLOGIES

    Pannes en série pour les Blackberry

    En savoir plus

  • TECHNOLOGIES

    L'action Nokia dévisse sévèrement en Bourse

    En savoir plus

  • TECHNOLOGIES

    Panasonic compte supprimer près de 17 000 postes d'ici 2013

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)