Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Présidentielle en Algérie : un vote, quels changements ? (Partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Guillaume Poitrinal, co-président du conseil de la simplification

En savoir plus

FOCUS

Bitcoin, une révolution monétaire?

En savoir plus

SUR LE NET

Nigeria : les internautes mobilisés contre les violences

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sur les traces d'Agatha Christie : l'Orient Express fait escale à Paris

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Mansouria Mokhefi, spécialiste de l’Algérie

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... le pays inquiet (partie 1)

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... le pays inquiet (partie 2)

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Après le 17, le 18"

En savoir plus

  • À Genève, un accord commun conclu pour une issue à la crise ukrainienne

    En savoir plus

  • En direct : le scrutin s'achève sur fond de violences dans la région de Bouira

    En savoir plus

  • Cinq humanitaires maliens libérés par des troupes françaises

    En savoir plus

  • En images : un condamné à mort iranien gracié par la mère de sa victime

    En savoir plus

  • Les oranges de Floride victimes d'une bactérie, le prix du jus s'envole

    En savoir plus

  • Un conseiller de François Hollande épinglé pour ses conflits d'intérêts

    En savoir plus

  • Le 67e Festival de Cannes signe le retour de Jean-Luc Godard

    En savoir plus

  • La justice sénégalaise décide du maintien de Karim Wade en détention

    En savoir plus

  • En images : mince espoir de retrouver des survivants du ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Étape cruciale des élections législatives en Inde

    En savoir plus

  • Coupe du Roi : le Real Madrid enfonce le FC Barcelone

    En savoir plus

  • Jacques Servier, le père du Mediator, est décédé

    En savoir plus

  • Vidéo : les Algérois partagés entre fatalisme et peur de l’avenir

    En savoir plus

  • RD Congo : qui en veut au directeur du parc des Virunga, blessé par balles ?

    En savoir plus

  • Transfert d'argent : l'Afrique perd près de 2 milliards de dollars par an

    En savoir plus

  • Daniel Cohn-Bendit fait ses adieux au Parlement européen

    En savoir plus

  • Economies : Valls demande aux fonctionnaires de "participer à l'effort commun"

    En savoir plus

Economie

Le groupe Philips s'apprête à supprimer 4 500 emplois

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 17/10/2011

Le spécialiste néerlandais du petit électroménager et de l'électronique grand public a reconnu avoir du mal à vendre sa division de construction de téléviseurs. Conséquence : le groupe envisage de supprimer 4 500 postes d'ici à 2014.

AFP - Le géant néerlandais de l'électronique Philips a annoncé lundi la suppression de 4.500 emplois d'ici à 2014, dont 1.400 aux Pays-Bas, dans le cadre d'un programme de réduction des coûts de 800 millions d'euros.

"Le programme de réduction des coûts mènera à la perte de 4.500 postes, ce qui est regrettable mais une étape inévitable pour améliorer notre modèle opérationnel et pour devenir plus agile, léger et compétitif", a déclaré le directeur exécutif du groupe, Frans van Houten, cité dans un communiqué, lors de la publication des résultats du troisième trimestre.

Environ 60% des économies réalisées dans le cadre du programme de réduction des coûts seront "liées au personnel", a précisé Philips, les 40% restants étant "liés à d'autres coûts structurels".

Le groupe néerlandais, qui emploie environ 120.000 salariés à travers le monde, dont 14.000 aux Pays-Bas, a longtemps été spécialisé dans la production de téléviseurs et de petit électroménager.

Depuis une dizaine d'années, le groupe développe la fabrication de matériel médical tels les scanners à résonance magnétique et de systèmes d'éclairage.

"La stratégie du groupe est d'investir dans la recherche et le développement par exemple, pour une meilleure croissance, mais il faut bien que l'argent vienne de quelque part", a expliqué à l'AFP Steve Klink, un porte-parole de Philips.

Le groupe néerlandais a publié lundi un bénéfice net de 76 millions d'euros, divisé par sept en glissement annuel, plombé notamment par des ventes et des marges moins élevées, mais supérieur aux attentes du marché.

Philips a également indiqué lundi qu'il va "réfléchir à ses options alternatives" en cas d'échec des négociations sur la vente de sa branche téléviseurs, en difficulté, au spécialiste des écrans LCD et d'ordinateurs TPV Technology, annoncée le 18 avril.

Première publication : 17/10/2011

  • TECHNOLOGIES

    Pannes en série pour les Blackberry

    En savoir plus

  • TECHNOLOGIES

    L'action Nokia dévisse sévèrement en Bourse

    En savoir plus

  • TECHNOLOGIES

    Panasonic compte supprimer près de 17 000 postes d'ici 2013

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)