Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

BILLET RETOUR

Prijedor : les survivants contre l’oubli

En savoir plus

REPORTERS

En Inde, des votes à vendre

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les mutins du PS défient Valls"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Bouteflika dans un fauteuil

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle algérienne : Abdelaziz Bouteflika vote en fauteuil roulant

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Accueil mitigé du "Twitter chinois"

En savoir plus

DÉBAT

Présidentielle en Algérie : un vote, quels changements ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Présidentielle en Algérie : un vote, quels changements ? (Partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Guillaume Poitrinal, co-président du Conseil de la simplification

En savoir plus

  • En direct : l'Algérie attend les résultats d'un scrutin déjà contesté

    En savoir plus

  • Reportage interactif : Cambodge, les sacrifiés du sucre

    En savoir plus

  • Ukraine : "Moscou ne souhaite pas se faire déborder par le mouvement qu’elle a suscité"

    En savoir plus

  • Aquilino Morelle, conseiller politique de François Hollande, démissionne

    En savoir plus

  • En Inde, des votes à vendre

    En savoir plus

  • Le bilan du ferry s'alourdit, un mandat d'arrêt délivré contre le capitaine

    En savoir plus

  • Accord à Genève : l’est de l’Ukraine encore loin de la "désescalade"

    En savoir plus

  • Au moins 20 morts dans l'attaque d’une base de l’ONU au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • Mort de Gabriel Garcia Marquez, géant de la littérature sud-américaine

    En savoir plus

  • Cinq humanitaires maliens libérés par des troupes françaises

    En savoir plus

  • Le virus Ebola présent en Guinée et au Liberia est issu d'une nouvelle souche

    En savoir plus

  • En images : un condamné à mort iranien gracié par la mère de sa victime

    En savoir plus

  • Les oranges de Floride victimes d'une bactérie, le prix du jus s'envole

    En savoir plus

  • Un conseiller de François Hollande épinglé pour ses conflits d'intérêts

    En savoir plus

  • Le 67e Festival de Cannes signe le retour de Jean-Luc Godard

    En savoir plus

  • La justice sénégalaise décide du maintien de Karim Wade en détention

    En savoir plus

  • En images : mince espoir de retrouver des survivants du ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Étape cruciale des élections législatives en Inde

    En savoir plus

Afrique

En visite à Tripoli, Hillary Clinton salue "la victoire de la Libye"

©

Vidéo par Clovis CASALI

Texte par Dépêche

Dernière modification : 19/10/2011

La secrétaire d’État américaine effectue une visite surprise de 24 heures à Tripoli. Objectif : renforcer les relations entre les États-Unis et le nouveau pouvoir libyen près de deux mois après la chute du régime de Mouammar Kadhafi.

AFP - La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton a salué mardi "la victoire de la Libye" lors d'une visite surprise à Tripoli, tout en soulignant qu'il était essentiel d'unifier les différentes milices du pays pour éviter tout risque de guerre civile.
              
"Les Etats-Unis sont fiers d'avoir été à vos côtés dans votre combat pour la liberté et continueront à le faire si vous continuez ce voyage, en respectant votre souveraineté et en honorant notre amitié", a-t-elle déclaré lors de sa visite, la première d'un responsable américain de ce rang depuis 2008.
              
Saluant la "victoire de la Libye", elle a affirmé: "le futur vous appartient".
              
Se disant consciente que "les combats sanglants continuent", elle a indiqué que "l'Otan et la coalition internationale (...) continueront à protéger les civils libyens jusqu'à ce qu'ait pris fin la menace (représentée par Mouammar)  Kadhafi".
              
"Un des éléments qu'il faut régler est l'unification des différentes milices dans une seule armée qui représente le peuple libyen", a souligné Mme Clinton, alors qu'on l'interrogeait sur les risques de guerre civile en Libye, où des tensions sont apparues entre différentes brigades ayant libéré le pays.
              
"Placer une armée nationale et une force de police sous commandement civil est essentiel", a-t-elle ajouté.
              
Alors qu'on lui demandait si les Etats-Unis coopéreraient avec des islamistes, elle a indiqué qu'ils "soutiendraient un processus de démocratisation qui respecte la loi, (...) le droit des minorités et des femmes" et qui autorise une presse libre.
              
Elle a mis en garde contre "ceux qui veulent une élection et qui une fois élus, (ne veulent) plus d'élections".
              
S'adressant aux Libyens, la secrétaire d'Etat a affirmé: "Vous méritez un gouvernement qui représente tous les Libyens, toutes les régions du pays, et toutes les origines, y compris les femmes et les jeunes".
              
"Vous méritez un système judiciaire transparent et équitable. Les représailles et ceux qui veulent se faire justice eux-mêmes n'ont pas leur place dans la nouvelle Libye", a-t-elle ajouté.
              
La secrétaire d'Etat américaine est arrivée mardi à Tripoli pour une visite surprise auprès des nouveaux dirigeants de la Libye qui tentent de réduire les dernières poches tenues par les fidèles du dirigeant déchu Mouammar Kadhafi.


 

Première publication : 18/10/2011

  • LIBYE

    "Dans les geôles de l’après-Kadhafi, la situation est très critique"

    En savoir plus

  • LIBYE

    Le CNT annonce la capture d’un des fils de Kadhafi à Syrte

    En savoir plus

  • LIBYE

    Human Rights Watch révèle des exactions commises par les rebelles libyens

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)